Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Canal de Lalinde  

 

Une belle dérivation de la Dordogne pour éviter ses rapides, avec de beaux ouvrages méconnus, voilà le canal de Lalinde.

Lalinde

L'échelle de deux écluses triples de Tuilières au début du XXe siècle

 

L'association "Les Pesqueyroux" lance une souscription pour la restauration des écluses du canal de Lalinde. Cliquer ici.

 

Bassin versant
Garonne-Dordogne

Sous-bassin
Dordogne

Type de voie d'eau
Petit canal latéral ou dérivation

Relie
la Dordogne à Mauzac
à la Dordogne à Tuilières

Origine physique et administrative
Mauzac (Dordogne) à la cote 40,61 m.

Extrémité physique et administrative
Tuilières (Dordogne) à la cote 18,65 m

Sens conventionnel de descente
De Mauzac à Tuilières (bien logiquement)

Longueur
15,375 km

 

Structure administrative de rattachement
DDE de la Dordogne, subdivision de ?, géré par le Syndicat Intercommunal du Canal de Lalinde

Statut actuel
Radié (voir remarques)

Raisons de sa construction
Eviter les rapides de la Gratusse, du Gratussou, des Pesqueyroux et du Grand Thoret sur la Dordogne

Compagnie concessionnaire à l'origine de sa création
Aucune. Décision de l'Etat (1837)

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration

Conception
Ingénieur Pierre Vauthier
Entreprises Troye et Danjou

Commencé
en 1838

Mis en service en
1844

Racheté par l'Etat en
Propriété de l'Etat dès l'origine

Radié
le 28.12.1926 mais la navigation continuera jusqu'en 1945

En cours de restauration

 

Tuilières dessin

Les mêmes écluses de Tuilières
(reconstitution graphique de Charles BERG, 1991)

Tuilières haut

En haut de l'échelle d'écluses de Tuilières

Vue ancienne prise sensiblement du même endroit, mais en direction du barrage hydro-électrique

Le débouché aval du canal (à gauche) dans la Dordogne, à Tuilières, au début du XXe siècle. L'endroit a peu changé.

Nombre d'écluses
5 dont deux triples, soit 9 sas.

Gabarit
29 m sur 6 m, mouillage 1,10 m, hauteur libre 4,50 m.

Ouvrages remarquables
Site de Mauzac (début du cingle de Trémolat)
Pont-canal
de Sainte-Capraize
Bassin
de Lalinde
Deux écluses triples
de Tuilières

Système alimentaire
Prise d'eau sur la Dordogne à Mauzac, par la première écluse

Voies d'eau adjacentes :
Aucune

Principales villes traversées :
Mauzac, Lalinde, Couze, Tuilières

Départements concernés :
Dordogne

Remarques

L'accident de 1964

Le 11 juillet 1964, le Tour de France passe à Couze et traverse le canal par un pont étroit qui oblige la route à faire un S. La foule se masse bien sûr pour assister au spectacle : Poulidor et Anquetil sont de la fête. Alors, à 13 h 15, surgit à trop vive allure un camion-citerne destiné à ravitailler les hélicoptères de la Gendarmerie. Le camion, dont le chauffeur dira plus tard que les freins ont laché, manque le virage du pont, cogne le parapet et bascule dans le canal entrainant plusieurs spectateurs avec lui. On dénombrera 9 morts dont 3 enfants, et 13 blessés. L'accident de 64 restera dans les annales du Tour de France. Le S de la route et le carrefour voisin seront redessinés, et le pont reconstruit trop bas pour les bateaux.


Un très beau canal, doté de solides atouts

D'une réhabilitation relativement aisée, le canal de Lalinde pourrait être un atout-maître pour le tourisme dans la région de Bergerac : un bateau partant de cette ville pourrait facilement remonter jusqu'à Limeuil, au confluent de la Vézère, en parcourant l'intégralité du magnifique cingle de Trémolat. Le passage des deux écluses triples de Tuilières serait aussi un grand moment d'une telle croisière. Le port de Lalinde se prêterait très bien à l'établissement d'une base nautique. (retour au texte)

Le canal inscrit

Depuis septembre 1996, le canal est inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques. Un programme de travaux prévoit la remise en état de certains de ses ouvrages, en attendant une réhabilitation complète. Le site indiqué en bas d'article en dit plus. On y notera la volonté clairement exprimée de voir le canal se rouvrir à la navigation, ce qui ne peut que nous réjouir.

Le canal à Sainte-Capraise. Le grand port carré est bien visible.

Toujours à Sainte-Capraise, cette photo laisse deviner le pont-canal au loin.

La Borie Basse

L'écluse de la Borie Basse

Mauzac

L'écluse de Mauzac, à l'entrée amont du canal
(reconstitution graphique de Charles BERG, 1991)

Lalinde

L'écluse et le port de Lalinde

Liens :

Le canal de Lalinde décrit d'un bout à l'autre sur le site de Bruno Chanal

L'association "Les Pesqueyroux" lance une souscription pour la restauration des écluses du canal de Lalinde. Cliquer ici.

Des photos du canal de Lalinde actuellement

Quand le canal de Lalinde s'éveillera

De belles photos aeriennes du canal

6ème édition de "Le Canal de Lalinde", par Frédéric Gontier (e-mail direct : cliquer ici)

< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux de Gascogne et d'Aquitaine dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.