Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Canal de Saint-Maurice  

 

Le canal de Saint-Maurice était la dernière dérivation de la Marne.

Le débouché aval du canal, avec son écluse, juste au confluent de la Marne et de la Seine, au début du XXe siècle.

 

Bassin versant
Seine

Type de voie d'eau
Dérivation

Relie
le canal de Saint-Maur
à la Seine à Charenton

Origine physique et administrative
Saint-Maur (Val-de-Marne [à l'époque Seine-et-Oise ])
à la cote 33,30 m

Extrémité physique et administrative
Charenton (Val-de-Marne) à la cote 30,60 m

Sens conventionnel de descente
De Saint-Maur à Charenton (bien logiquement)

Longueur
4 km

 

Structure administrative de rattachement
À l'origine : Service navigation de la Seine, subdivision de Joinville. Aujourd'hui, autoroute A4

Statut actuel
Aliéné en autoroute

Raisons de sa construction
Eviter les passages difficiles de la Marne peu avant son confluent avec la Seine

Compagnie concessionnaire à l'origine de sa création
Volonté royale

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration
Jean-Joseph Bochet de Colluel (1770), Brière de Mondétour, Louis Becquey (1820)

Conception
Baptiste Legrand

Canalisation commencée en
1837

Mise en service progressivement jusqu'en
1867

Racheté par l'Etat en
Propriété de l'Etat dès l'origine

Aliéné le
...

 

 

Le canal Saint-Maurice, au début du XXe siècle. Ici aujourd'hui passe l'autoroute A4.

Le canal permettait de belles parties de pêche. Difficile d'en faire autant avec l'A4 !

Ci-dessus et ci-dessous, l'écluse de Gravelle, à l'amont du canal

Un remorqueur sur le canal. Cette vue et la précédente permettent d'apprécier la largeur du canal. Celle-ci a permis, des années plus tard, à l'autoroute A4 de s'y installer confortablement...

 

Nombre d'écluses

2

Gabarit

45 m sur 7,80 m, mouillage 2,20 m, hauteur libre 4,40 m.

Ouvrages remarquables

Pont-canal de Gravelle (disparu)
Moulin de la Chaussée

Système alimentaire

La rivière Marne par l'intermédiaire du canal de Saint-Maur

Voies d'eau adjacentes :
Aucune

Principales villes traversées :
Saint-Maurice, Charenton

Départements concernés :
Val-de-Marne

 

Remarques

Un paysage perdu

Même si la destruction du canal n'empêche pas la navigation qui se fait aujourd'hui par la Marne elle-même, la vue des photos anciennes nous fait regretter la perte de ce paysage boisé qu'était alors le canal, paradis des promeneurs et des pêcheurs.

 

Liens

Un blog où est évoqué le canal

 

 

Quelques vues de l'écluse de Charenton, au début du XXe siècle

L'écluse de Charenton, reconstitution graphique par Charles Berg (1990-92) et, ci-dessous, son débouché dans la Marne, juste au confluent de celle-ci avec la Seine

Sur le pointil, à l'arrière-plan, s'élève aujourd'hui Chinagora.

 

< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux fluviaux du Bassin Parisien dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.