Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Rivière Cher
et canal de jonction de Tours, du Cher à la Loire
 
Cette rivière est gravement menacée par la technocratie malfaisante (pléonasme). Voir ici.

 

Le Cher est le prolongement naturel du canal de Berry vers l'ouest.

Très belle gravure du XVIIIe siècle montrant deux chalands stationnés un peu à l'amont du château de Chenonceau.

 

Bassin versant
Loire

Type de voie d'eau
Rivière sommairement canalisée (pertuis)(de Vierzon à Noyers)
Rivière canalisée (de Noyers à Tours)
Rivière sommairement canalisée (pertuis) (de Tours à Bec-du-Cher)

Relie
Vierzon
à la Loire

Origine physique et administrative de la partie navigable
Vierzon (Cher)
à la cote 96 m

Extrémité physique et administrative
Bec-du-Cher (Indre-et-Loire) à la cote 38 m

Sens conventionnel de descente
De Vierzon à Bec-du-Cher (bien logiquement)

Longueur de la partie classée navigable
151 km

Longueur de la partie canalisée effectivement navigable (de Noyers à Tours)
60 km.
Cette partie se terminait par un canal de jonction directe du Cher à la Loire long de 2 km supplémentaires avec 2 écluses, disparus aujourd'hui. (Cote en Loire : 45 m)

Nombre d'écluses
A l'origine : 18. Aujourd'hui : 15

Nombre de pertuis
dans la partie amont (Vierzon-Noyers) : 3
dans la partie aval (Tours-Bec-d.C.) : 2

Gabarit des écluses
gabarit "Becquey" un peu gonflé , soit 35 m sur 5,20 m, mouillage de 0,75 à 1,20 m, hauteur libre 3,60 m.

Temps de parcours minimum
Deux jours

 

 

Structures administratives de rattachement
DDE de l'Allier, du Cher, du Loir-et-Cher et de l'Indre-et-Loire, syndicat de gestion du Cher canalisé

Statut actuel
La partie canalisée est de nouveau en service pour sa plus grande partie, après avoir été radiée et concédée aux départements du Loir-et-Cher et de l'Indre-et-Loire en 1955 puis réhabilitée à partir des années 1990, mais des menaces planent sur son avenir.

Raisons de sa canalisation
Rivière aisément aménageable. Son intégration dans le grand projet de canal de Berry allait de soi.

Compagnie concessionnaire à l'origine de sa création
Compagnie des Quatre Canaux, créée en 1821 par Hagerman, Odier, André et Cottier

Personnalités importantes ayant contribué à sa canalisation

Préfiguration
De Vinci

Conception
Joseph Dutens

Commencée en
1829

Mise en service en
1841

Racheté par l'Etat en
1860 (?)

Radiée
le 27.07.1957

Concédée aux départements Loir-et-Cher et Indre-et-Loire de Noyers à Tours
le 26.07.1955

Remise en navigabilité
à partir de 1990

 

Chisseaux

L'écluse et le barrage de Chisseaux

Cher

Le Cher à Saint-Aignan au début du XXe siècle. L'arche marinière du pont est bien repérable : c'est l'avant-dernière à droite, en arc surbaissé.

Le même endroit, vu de l'autre côté du pont

Cher St-Aignan

L'écluse de Saint-Aignan
(Reconstitution graphique de Charles BERG 1990)

La même écluse en 2009

 Canal de jonction à Tours

Le canal de jonction du Cher à la Loire à Tours
(Carte postale ancienne, source AD 37)

 

Ouvrages remarquables
Pont-barrage éclusé de Saint-Aignan-sur-Cher
Pont-canal
de la Sauldre (sur le canal de Berry, mais visible depuis le Cher entre Selles et Noyers
Château de Chenonceaux

Système alimentaire
La rivière elle-même et ses affluents (Yèvre, Sauldre...)

Voies d'eau adjacentes :
Canal de Berry

Principales villes traversées :
Vierzon, Saint-Aignan, Chenonceaux, Montrichard, Bléré, Tours, Savonnières

Départements concernés :
Cher, Loir-et-Cher, Indre-et-Loire

Origine du nom de la rivière
Une rivière sortie des rochers
La racine pré-celtique Car (rocher, caillou, cf le français carrière) évoque la montagne d'où sourd la rivière. Is est une racine hydronymique très répandue qui n'a pas survécu dans la forme moderne du nom.

Remarques


Le canal de Berry

La partie canalisée du Cher, de Noyers à Tours et y compris le canal de jonction, était à l'origine partie intégrante du canal de Berry, dont il constituait l'extrémité de la branche nord-ouest. (retour au texte)


Le canal de jonction du Cher à la Loire

Le canal de jonction du Cher à la Loire, entre Saint-Pierre-des-Corps et Tours, était aussi appelé "canal du Duc de Berry". Il remplaçait une jonction antérieure située plus en aval, à l'ouest de la ville, le ruau Sainte-Anne, bouché en 1772. Bouché à son tour après le déclassement du Cher et du canal de Berry en 1955, le canal de jonction est aujourd'hui remplacé par l'autoroute A10 sur la majeure partie de son tracé. Seul est encore visible le débouché en Loire. Ce canal est radié le 27.07.1957 avant d'être aliéné. (Retour au texte)

Un vestige de féodalité

Le Cher passe sous le château de Chenonceau. Les conditions de navigation à cet endroit frisent le draconien et l'abusif. Le château était là avant l'instauration du Domaine Public Fluvial par Colbert, mais le Cher est inscrit comme rivière domaniale de Vierzon à Tours. Nous avons là un conflit entre le droit et la coutume. Mais les conditions imposées à la DDE par les propriétaires du château laissent à penser que ces derniers redoutent que les quelques navigateurs annuels du Cher, dont le nombre, canoës et bateaux habitables confondus, ne doit même pas atteindre celui des visiteurs du château en une seule demi-journée, ne constituent pour eux un manque à gagner insupportable. Déjà, lors de la remise en navigabilité du Cher dans les années 1990, ceux-ci s'étaient élevés avec véhémence contre celle-ci. Certes, ils ont alors dû fléchir, mais avec de sérieuses contre-parties : on ne doit pas s'attarder, pas s'amarrer, pas éclairer le château la nuit, pas passer, même discrêtement, une demi-heure avant et après, et bien sûr pendant le son et lumière, etc. Bref, si le péage pouvait être rétabli comme lors de la féodalité, on sent que les propriétaires du château ne s'en priveraient pas.
Mais ne leur est-il pas venu à l'esprit qu'à ces navigateurs, qui admirent gratuitement le château depuis la rivière, ne prenne l'envie de le visiter ???

Ruau ste anne cassini
Le Ruau Sainte-Anne, à l'ouest de Tours, sur la carte de Cassini (seconde moitié du XVIIIe siècle)
(source Géoportail)

 

Le Cher canalisé possède les plus belles maisons éclusières de France. Elles abritent deux logements : un pour l'éclusier et un pour le barragiste, chacun avec sa famille. Ici, la maison éclusière de Bléré.

Deux vues de l'écluse de Bléré, au début du XXe siècle

La même écluse en 2009

L'écluse de Montrichard, au début du XXe siècle

Le même endroit en 2009

L'écluse de Nitray au début du XXe siècle

 

De nombreux renseignements complémentaires sur ce site de la DRAC-Centre.

Autres liens plus qu'utiles : les Amis du Cher Canalisé (Autre site de la même association)

Les dernières nouvelles du Cher canalisé sur le site de l'Entente des Canaux du Centre

Voir aussi, sur l'ensemble des canaux du centre de la France, dont le Cher canalisé, l'ouvrage "Les Canaux du Centre de la France", par Jean Sénotier, et auquel l'auteur de ce site a contribué, en souscription ici.

 

Barrage

Le barrage à aiguilles de Saint-Aignan avant sa modernisation en barrage à clapets

Tours

L'écluse du Cher, sur le canal de jonction
(Reconstitution graphique de Charles BERG 1994)

tours carte

Le canal de jonction du Cher à la Loire, ou "canal du Duc de Berry", à Tours

Ci-dessous, le canal en 1840 (source Géoportail)

1840

Pont sur le canal de jonction

Le pont "du milieu", sur le canal de jonction du Cher à la Loire à Tours
(Carte postale ancienne, source AD 37)

Gare du canal de jonction

La gare d'eau terminale du canal de jonction du Cher à la Loire à Tours
(Carte postale ancienne, source AD 37)

En aval de Tours, le Cher a conservé ses anciens pertuis à aiguilles à Savonnières et Ballan. Ici, celui de Savonnières au début du XXe siècle

Le moulin de Ballan en 2009. le pertuis est équipé d'un clapet hydraulique, mais sa volée est toujours en place.

 

Lien plus qu'utile : les Amis du Cher Canalisé. Votre soutien leur est nécessaire !
Le 14 avril 2013, Roger-Bernard Bouyrie, président-fondateur des Amis du Cher Canalisé, a franchi sa dernière écluse. Cette page lui est amicalement dédiée.
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux fluviaux du bassin de la Loire dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.