Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Rivière Lys  

 

Cette rivière du Nord de la France a donné son emblème à la royauté française.

Les ponts-levis de Merville, encadrant l'écluse
(Photo Jacques de la Garde)

 

Bassin versant
Escaut

Type de voie d'eau
Rivière canalisée

Relie
Aire
à Halluin sur la frontière belge (en face, en Belgique, c'est Menin), et, au-delà, l'Escaut à Gand

Origine physique et administrative de la partie navigable
Aire (Pas de Calais)
à la cote 18,90 m

Extrémité physique et administrative (en France)
Halluin (Nord) et Menin (Belgique) à la cote 9,45 m

Sens conventionnel de descente
De Aire à Halluin-Menin (bien logiquement)

Longueur de la partie classée navigable (en France)
72 km

Nombre d'écluses
8

Gabarit
A l'origine, gabarit "Becquey", soit 30,40 m sur 5,20 m, mouillage 1,60 m, hauteur libre 3 m.
Actuellement : jusquà Deûlemont : gabarit "Freycinet", soit 39 m sur 5,20 m, mouillage 2,20 m, hauteur libre 3,90 m,
De Deûlemont jusqu'à Ménin : 50 m sur 5,50 m, mouillage 2,50 m, hauteur libre 3,90 m

Temps minimum de parcours
Deux petites journées

 

Structure administrative de rattachement
Service navigation du Nord Pas-de-Calais, subdivisions de Saint-Omer et Lille

Statut actuel
En service (VNF)

Raisons de son aménagement
Rivière bien orientée et à la navigation facile dans une région prédisposée à celà.

Compagnie concessionnaire à l'origine de sa création
??

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration
??

Conception
??

Commencée en
??

Mise en service en
??

Racheté par l'Etat en
?

Deux anciennes boucles rescindées ont été radiées et concédées à la Communauté Urbaine de Lille le 19.04.1979.

 

La même écluse de Merville, au début du XXe siècle. Elle a déjà ses deux ponts-levis, mais les environs sont beaucoup moins construits.

La Lys au pont de Nieppe, près d'Armentières
(Carte postale ancienne)

La Lys à Halluin, tout près de la frontière belge
(Carte postale ancienne)

La Lys à Merville au début du XXe siècle. Le bateau est une bélandre vide.

 La Lys à Halluin

Trois vues de la Lys à Halluin, de nos jours (photos Bernadette Cosyn)

La Lys à Halluin

La Lys à Halluin

Merci à Bernadette Cosyn pour ces trois photos

 

Ouvrages remarquables
Site de la paléo-écluse de La Gorgue, sur la Lawe, à 50 m du confluent de la Lawe et de la Lys

système alimentaire
La rivière elle-même

Voies d'eau adjacentes :
Canal de la Nieppe, Lawe, Bourre, canal de la Deûle, Becque de Steenwerck

Principales villes traversées :
Aire-sur-la-Lys, Merville, Halluin

Départements concernés :
pas-de-Calais, Nord

Origine du nom de la rivière
Le nom latin de la Lys est Legia, et en flamand Leye, dont la forme française serait une altération de Lie : peut-être est-ce la même racine que le gaulois Liga, qui a donné le français lie (boue). Il semble ainsi qu'il faille écarter la racine hydronymique Is ou Ys (l'Ys serait devenue la Lys).

Remarques

La fleur de Lys

Le symbole de la royauté française ne serait pas un lys, mais un iris, le faux-acore (Iris Pseudarorus), plante abondante sur les rives de la Lys. Cette fleur aurait été choisie par Clovis, roi des Francs, au Ve siècle, après sa victoire sur les Wisigoths à Vouillé, près de Poitiers. L'iris jaune faux-acore reste encore la fleur emblème de la région de Bruxelles. On attribue aussi son adoption comme symbole royal à Louis VII en 1137 ou 1147.

La Becque de Steenwerck

Cette rivière, affluent rive gauche de la Lys face à Sailly-sur-la-Lys, est mentionné navigable en 1855, par Ernest Grangez, au moyen de deux écluses, entre Steenwerck et la Lys.

 

Houplines

Deux vues de l'ancienne écluse d'Houplines, tout près de la frontière belge
(Photos "Chti", site Bord à bord)

Houplines

Merci à "Chti" pour ces deux photos

< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux fluviaux du nord de la France dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.