Dictons d'avril en wallon
Spots so l’tins
Dictons météorologiques wallons




AVRI
AVRIL




Gn’a pont d' prumî (u: d' dih, u: d'cwénze) d' avri Kel coucou nel dit (1)
Il n’y a pas de premier (ou de dix, ou de quinze) avril que le coucou ne le dise



Påke
Pâques

Al florèye Påke, on bènih li påke (2)
A Pâques fleuries (Rameaux), on bénit le buis

Li bon djoû Dvér, i djale, i radjale, et rén n' edjale
Le bon vendredi (vendredi saint), il gèle, il regèle, et rien ne gèle (Basse-Ardenne)
(on croyait que les semailles du vendredi saint réussissaient toujours)

Bihe di Påke, bihe a l’Pentcosse
Bise à Pâques, bise à la Pentecôte

Cand toutes les Påkes sont d' avri, date la mouche (3) èt la burbis (Flipe Aubrî, curé a Nolèvå a 1782 )
Quand toutes les Pâques sont en avril, gare à la mouche et la brebis
(Basse-Ardenne: Philippe Aubri, curé à Nollevaux en 1782)


Li ci qui n' sitrume nin à Pauque, il èst d'chité dès-arondes.
Celui qui n’étrenne pas (vêtements) à Pâques, il est couvert de fientes d’ hirondelles (Pâques-avril)

Li djoû di dvant l’grande Påke, si l’vint t’chèsse di bihe
Le jour avant Pâques, si le vent vient du nord (s’il chasse de bise)

On n’nårè do parey po shijh samwinnes
On en aura le même (pareil) pour six semaines

Djwér èt Markèt ( Sint Djôr èt Sint Markè) Mahèt vol’tî l’brouwèt (4)
Georges (le 23 avril) et Marquet (le 25 avril) (St Georges et St Marc) mélangent volontiers le brouet
(il pleut souvent à cette époque)


I n’èst may in’ertchî (8) è cîrsi l’sint Djeor n’èst v’nu
Il n’est pas un martinet dans le ciel si le St Georges n’est venu
(Retour des hirondelles et des martinets)

Al Sint Pîre plante tès âs, on veût li prumîre âbalowe (5)qui s’kiheût (6)
A la Saint Pierre (de Milan) (28 avril) , plante tes aulx, on voit le premier hanneton qui s’ébroue

Avri ènnè må sins pôtes, may sins fleûrs, djun sins siminces
Avril ne s’en va jamais sans épis, mai sans fleurs, juin sans semences

Avri n’va mây djusk’al fin Sons vèyi des pôtes di grin
Avril ne va jamais jusqu’à la fin sans voir des épis de grain

Djulèt’ sins strin, Awous’ sins pissène
Juillet sans paille, août sans purin (Amay)

Avri è Sint R’mèy pârtèt l’an è mwètêye
Avril et Saint Remy( 1er octobre) partagent l’an en moitiés

Avri l’doûs qwand i s’måvèle li pîre d’tos
Avril le doux, quand il se fâche, le pire de tous (Amay)

Avri n’èst mâye si djoli s’i n’a nîvé plin on corti (7)
Avril n’est jamais si joli s’il n’a neigé un jardin plein
(neige ou pétales des arbres fruitiers)


Avri ploût po lès djins, mâye, po les bièsses
Avril pleut pour les gens, mai, pour les bêtes
(grain pour les gens-herbe pour les bêtes)

Cand i djale ou mwès d' avri, c' est pou doul mizére toute l' anéye.
Quand il gèle au mois d’avril, c’est de la misère toute l’année(Basse-Ardenne)

Ci n’èst nin avri Si l’coucou n’l’a dit
Ce n’est pas avril, si le coucou ne l’a dit

Ci n’èst jamâie avri S’i n’a nïvé plein on corti
Ce n’est jamais avril S’il n’a neigé plein un jardin

Doul nîve ou mwès d' avri, c' est d' l' ansine du burbis pa tous les courtis.
De la neige au mois d’avril, c’est du purin de brebis pour tous les jardins (Basse-Ardenne)
(purin plus riche que celui de vache)


Djaleye e moes d’avri et d’may, c’est des mizères a tot scheter
De la gelée aux mois d’avril et de mai, c’est des misères à tout casser

Ès meus d’avri, Dè djoû on s’deût racovri
Au mois d’avril, le jour, on doit se recouvrir

È meu d’avri, lès biesses candjèt d’abit
Au mois d’avril, les bêtes changent d’habit

Èn-avri, l’cô d’tonîre Li laboureu fêt rire
En avril, le coup de tonnerre fait rire le laboureur

Èn-avri ni t’dihoûve nin d’on fi
En avril, ne te découvre pas d’un fil

Ès meu d’avri, On s’deut vêye di djoû r’covri
Au mois d’avril, on doit se voir couvert le jour

I-gn-a pont d'si bia mwès d'avri qu'i-gn-åye dèl nîve dins lès cortis
Il n’y a pas de si beau mois d’avril qu'il n'y ait de la neige dans les jardins

I n’èst d’binamé meûs d’avri qu’noye si tchapê d’råle
Il n’est de gentil mois d’avril qui n’ait son chapeau de grésil (Amay)

I n' fåt nin vey luver les féves ou mwès d' avri, mês i n' fåt nin les planter an mêy.
Il ne faut pas voir germer les fèves au mois d’avril, mais il ne faut pas les planter en mai

I n’heût mây avri Sins nivâye plin on cortî
Avril ne s’en va pas sans neige un plein cortil (petit jardin)

L’mwès d’avri l’pu bia Apwète todi ène miète de grégeas (Céroux-Mousty)
Le mois d’avril le plus beau Apporte toujours une miette de grésil

Li vint d’avri n’a nin d’avrûle
Le vent d’avril n’a pas d’abri (Amay)

On n’a may qwité l’avri sins pôtes vêyi
On n’a jamais quitté avril sans voir d’épis (Amay)

On n’èst vormint è meu d’avri k’ine fèye k’on z’ôt l’coucou kèl dit
On n’est vraiment au mois d’avril qu’une fois qu’on entend le coucou qui le dit

Qwand avri k’mince comme on mouton, i finihe parey qu’on liyon
Quand avril commence comme un mouton, il finit comme un lion

Qwand i tonne ès meus d’avri, Li laboureu s’deut rèdjouwi,
(Mais l’mohe et l’berbis Ont co longtimps à souffri- (Ardennes)

Quand il tonne au mois d’avril, Le laboureur se doit réjouir
(Mais la mouche et la brebis Ont encore longtemps à souffrir- (Ardennes)


Qwand i tonne è meû d’avri, Way ! po l’mohe èt l’bèrbis (VIRTON)
Quand il tonne au mois d’avril, Aïe! pour la mouche et la brebis

Si ‘ne plève d’avri vât s’pèzant d’ôr,
Qwand l’tonîre va (si l’tonîre lût), c’è-st-on trèzôr

Si une pluie d’avril vaut son pesant d’or,
Quand le tonnerre va (si le tonnerre luit), c’est un trésor


Tout mwès d' avri è ses gurzions.
Tout mois d’avril a ses grelons

Tonwère d’avri Gwèrni rimplis(Céroux-Mousty)
Tonnerre d’avril, Greniers remplis

Tonîre d’avri rimplih lès baris
Tonnerre d’avril remplit les barils




NOTES :
1) le premier: en Hesbaye (centre du pays) le 10 ou le 15 : en Ardennes (climat plus rude)

2) Påke : Pâques ; del påke: du buis en rameaux

3)Dimanche des rameaux, (Floriyès Påkes, les Ramôs), dimanche de Pâques et le dimanche après, Quasimodo : tous en avril, donc, Pâques est tôt dans l’année, il fait encore froid pour la naissance des agneaux et l’essaimage des abeilles.

la mouche d’apî : abeille

4) Saints gresleurs : Du 23 avril au 6 mai, ce sont les « saints cavaliers, chevaliers » ou « gresleurs, geleurs et gasteurs de bourgeons » (Rabelais). Saint Georges, protecteur de la vigne contre la gelée en Allier, est le premier des « saints chevaliers du froid »

5) åbalowe ou balowe: hanneton. Comparer à « balou, balau», sotte, balaud, nigaud, (dérivés sans doute de « baller », danser, aller ça et là)

6) heûre : secouer, du latin excutere, faire sortir - s’kiheûre : se secouer dans tous les sens

7) du latin cohortile, (curtile) hortus, jardin

8)êrtchî: archer, martinet: les ailes ouvertes de cet oiseau ressemblent à un arc






Tous les dictons :
Printemps - Eté - Automne - Hiver
Janvier - Février - Mars - Avril - Mai - Juin - Juillet - Août - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre


index & contact