Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Canal de Nantes à Brest,
rivières Aff, Erdre, Isac, Oust, Hyère et Aulne
 
Ce canal était tout récemment gravement menacé par un projet stupide ! Voir ICI. La menace semble écartée, mais la vigilance demeure de mise.

 

La grande voie fluviale bretonne... coupée en deux depuis 1927 par le barrage de Guerlédan.

L'écluse de Boju, dans le bas de l'échelle d'écluse de Rohan

 

 

Bassin versant
Loire, Bretagne

Sous-bassins
Aulne, Blavet, Oust, Isac, Erdre

Type de voie d'eau
Canal de jonction à 3 biefs de partage

Relie
La Loire à Châteaulin
(et à Brest)

Origine physique et administrative
Châteaulin (Finistère)
à la cote 5,41 m

Extrémité physique et administrative
Nantes (Loire-Atlantique) à la cote 4,10 m

Altitude du premier bief de partage (Bout-de-Bois)
19,50 m

Altitude du deuxième bief de partage (Hilvern-Gueltas)
128 m

Altitude du troisième bief de partage (Glomel)
184,70 m

Sens conventionnel de descente
De Châteaulin à Nantes

longueur

360 km
Ce chiffre comprend l'Erdre canalisée (21,500 km),
mais il faut y ajouter
:

1. la partie de l'Erdre entre le débouché du canal à Quiheix et Nort-sur-Erdre (6 km sans écluse),


2. l'Aff entre son embouchure dans le canal à la Maclaix et la Gacilly (9 km sans écluse)

3. le petit canal des Forges (1km sans écluse)

 

 

Structures administratives de rattachement
DDE des Côtes d'Armor, du Finistère, d'Ille-et-Vilaine, de Loire-Atlantique et du Morbihan. Subdivisions de ?, DDAF des Côtes d'Armor

- partie finistèrienne : Compétence Etat et Région avec concession au département du Finistère,
Gestion assurée par le Syndicat mixte d'Aménagement Touristique de l'Aulne et de l'Hyères (SMATAH).

- partie costarmoricaine : Compétence Etat,
Concession au département des Côtes d'Armor et à EDF (barrage de Guerlédan)

- partie morbihannaise : Compétence Région
Concession au département du Morbihan

Statut actuel
En service (sauf de Carhaix à Pontivy)

Raisons initiales de sa construction
Napoléon 1er voulait relier le port et l'arsenal de Brest à la Loire pour acheminer les armements (canons, ancres, etc. fabriqués en Nivernais) en contrant le blocus anglais.

Compagnie concessionnaire ayant permis son achèvement
Compagnie des Quatre Canaux, créée en 1821 par Hagerman, Odier, André et Cottier

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration
Napoléon 1er, Abeille, Kersauzon, Rosnyvinen de Piré, Liard

Conception
Bouessel

 

 

L'Erdre à Nantes. À gauche, l'on voit le débouché du tunnel qui rejoint le canal Saint-Félix.

Au milieu de l'Erdre, la merveilleuse île de Versailles et son jardin japonais, à Nantes

À Redon, le canal croise la Vilaine "de niveau"... L'écluse Isac 17 bis, au premier plan, est réhabilitée depuis juillet 2010.

...avant de filer vers Malestroit, Josselin et Pontivy. Ce passage en rivière était redouté des mariniers avant la construction du barrage d'Arzal. En effet, les manoeuvres étaient très difficiles lorsque la Vilaine était en crue. Fermé depuis la mise en service du barrage d'Arzal, le "petit canal" de Saint-Nicolas de Redon est désormais rouvert depuis le 3 juillet 2010. Voir niouze.

Un automoteur breton à proximité de l'Île aux Pies, au confluent de l'Aff et de l'Oust, peu après Redon.

Vue générale du site de l'Île aux Pies

Le site fait aussi le bonheur des canoëistes et kayakistes.

 

Commencé en
1811

Mis en service en
1836

Racheté par l'Etat en
?

Radié
entre l'écluse de Châteaulin et le barrage de Guerlédan le 27.07.1957

Concédé
entre l'écluse de Châteaulin et le barrage de Guerlédan
-au département Côtes d'Armor
le 08.05.1968, décret modifié le 24.09.1986
-au département Finistère
le 31.08.1966

Transféré à la région Bretagne en
1989

 

L'écluse de Boloré, tout près du barrage de Guerlédan, dans un sale état en 2002 et restaurée en 2006.

La célèbre abbaye de Bon-Repos se mire dans le canal...

...tout près de son écluse.

Une borne du canal

 

Nombre d'écluses

À l'origine : 237 qui se décomposent ainsi, de Châteaulin à Nantes (la remarque ci-dessus sur l'Erdre et l'Aff reste valable) :

77 versant Aulne (montant)
(bief de partage de Glomel)
52 versant Blavet (avalant)
(le canal quitte le Blavet à Pontivy)
29 versant de Pontivy (montant)
(bief de partage d'Hilvern ou du Gueltas)
61 versant Oust (avalant)
(traversée de la Vilaine à Redon)
11 versant Isac (montant) plus une (Isac 17 bis) en doublure avec Bellions 17.
(bief de partage de Bout-de-Bois)
7 versant Erdre (avalant)

 

L'écluse de Koat-Prat, en bas de l'échelle d'écluses de Rohan

Le canal à Gouarec. La Bretagne des rivières et canaux a-t-elle quoi que ce soit à envier à celle de la côte ?

Deux vues de l'écluse Saint-Samson à Pontivy. Ci-dessus, vue d'aval, ci-dessous, le sas fleuri.

 

L'écluse de Plélauff, vers Gouarec. On remarquera la présence d'une glissière à canoës et kayaks sur le barrage.

Le port de Rohan

Dans le bief de partage de Glomel

Sur le chemin de halage du côté de Saint-Simon

 

Aujourd'hui : 153 qui se décomposent ainsi (la remarque ci-dessus sur l'Erdre et l'Aff reste encore valable) :

33 versant Aulne (montant)
(coupure de Carhaix à Glomel)
11 versant Blavet (avalant de Koat-Natous à Guerlédan et de Guerlédan à Pontivy avec coupure au niveau du barrage de Guerlédan. 10 écluses sont nouvellement réhabilitées entre Guerlédan et Koat-Natous, et une (Boloré) juste à l'aval du barrage de Guerlédan. L'effort des départements se poursuit pour rétablir l'intégralité du parcours de Guerlédan à Châteaulin.
29 versant de Pontivy (montant)
(bief de partage d'Hilvern ou du Gueltas)
61 versant Oust (avalant)
(traversée de la Vilaine à Redon)
11 versant Isac (montant) plus 1 (Isac 17 bis) réhabilitée en juillet 2010, en doublure avec Bellions 17.
(bief de partage de Bout-de-Bois)
7 versant Erdre (avalant)

 

 

Koat-Natous

L'écluse de Koat-Natous en 1990, avant sa réhabilitation. Cette écluse est la seule double de toute la Bretagne. (Photo Ch.Berg)
Ci-dessous, quelques vues du même site pendant l'hiver 2007-2008.


Il y a plus laid, comme endroit, non ?

Nates-Brest

L'écluse double de Koet-Natous
(reconstitution graphique de Charles BERG, 1990)

L'écluse de Kerlan, juste en-dessous de celle de Koat-Natous

Toujours à Koat-Natous, la chapelle Notre-Dame de la Pitié se mire dans le canal. Le site de Koat-Natous est un des plus beaux de tout le canal, mais la concurrence est nombreuse !

 

Des bateaux dans Koat-Natous !

Régulièrement, et de plus en plus souvent, l'Association Bretonne de Plaisance Fluviale propose des sorties en bateaux sur les portions restaurées mais encore isolées du canal, notamment à Koat-Natous, dans la région de Rostrenen, histoire de sortir du cercle infernal canal pas entretenu > pas de bateaux > canal pas entretenu etc.. Voici quelques photos d'une sortie effectuée en mai 2012. Elles sont de Michel Legoupil.

 

Gabarit
25,70 m sur 4,50 m, mouillage 1,60 m, hauteur libre 2,40 m.

Plus long bief :
Isac, n°17bis (28 km)

Plus courts biefs :
Dans les échelles d'Hilvern, certains biefs n'atteignent pas 100 m

Plus haute écluse :
Malestroit, n°25 (3,65 m) (Koat-Natous est plus haute, mais elle comporte deux sas)

Moins haute écluse :
Beaufort, n°36 (1 m)

Temps minimum de parcours
Nantes-Pontivy : une grosse semaine, voire 10 jours
Carhaix-Rade de Brest : une petite semaine

Ouvrages remarquables
Voûte de Nantes
Site et écluse double de Koat-Natous
Etangs réservoirs
du Vioreau (Bout-de-Bois), de Bisméléac (Hilvern) et de Glomel
Musées
de Redon et de Fégréac
Traversée à niveau de Redon
Rives de l'Erdre et île de Versailles à Nantes
Aqueducs et voûte (600m) de la rigole de Bout-de-Bois
Rigole d'Hilvern

Remarques

Un changement d'utilisation

Dans son projet, Napoléon 1er envisageait de relier la Loire à Brest pour contrer le blocus anglais et approvisionner l'arsenal de Brest sans passer par la mer. Lorsque les canaux bretons furent mis en service, l'heure n'était plus à l'affrontement avec Albion, mais à la coexistence pacifique. Aussi les canaux bretons devinrent-ils les fertilisateurs de la terre bretonne en y apportant la chaux des régions de la Basse Loire, et notamment Montjean.

 

La retenue de Guerlédan serait très sympathique si elle n'empêchait pas les bateaux de passer d'un côté à l'autre de la Bretagne...

Malheureusement, il y a "le mur"...

...tandis que juste en-dessous, les écluses encore en bon état attendent leur restauration.

Régulièrement, la retenue de Guerlédan doit être vidangée pour l'entretien du barrage. C'est alors l'occasion rare de retrouver le canal englouti...

Telles les ruines d'Ys, celles des écluses et de leurs maisons réapparaissent alors, comme des fantômes, à l'air libre... Ici la vidange de 1985.

 

 

Système alimentaire

Etangs réservoirs pour les trois biefs de partage :
* Bief de partage de Bout-de-Bois : alimenté par l'étang du Vioreau
* Bief de partage d'Hilvern alimenté par l'étang de Bosméléac
* Bief de partage de Glomel alimenté par l'étang de Coronc (ou Corong)

et rivières empruntées (Aulne, Hyère, Blavet, Oust, Isac, et leurs affluents. Le canal de Nantes à Brest est constitué de nombreuses râcles entrecoupées de dérivations en site propre.

Voies d'eau adjacentes :
Vilaine, Blavet

Principales villes traversées :
Nantes, Sucé-sur-Erdre, Blain, Redon, La Gacilly, Malestroit, Josselin, Rohan, Pontivy, Rostrenen, Carhaix, Châteauneuf-du-Faou, Châteaulin,

Départements concernés :
Loire-Atlantique, Ille-et-Vilaine, Morbihan, Côtes d'Armor, Finistère

 

Guerlédan : la blessure jamais cicatrisée

La construction en 1930 du barrage de Guerlédan qui, malgré la clause du cahier des charges qui lui imposait de ne pas couper la navigation, n'a jamais été équipé d'un ouvrage de franchissement, a causé un grand tort à la batellerie bretonne, et cause le même tort aujourd'hui au tourisme fluvial qui l'a remplacée.
Des études ont été menées pour trouver un jour la solution de ce franchissement, mais aucune n'a abouti à quoi que ce soit de concret à ce jour. Et si on vendait ce canal aux Britanniques ? 

Mise à jour de décembre 2015 : il y a de l'espoir, les élus commencent eux-mêmes à évoquer ce franchissement, et dans des termes qui nous font bien plaisir :  lien vers le télégramme de Brest

Des efforts sont cependant faits pour réhabiliter progressivement les écluses de part et d'autre de Guerlédan, comme en témoignent Koat-Natous du côté de Carhaix et Boloré du côté de Pontivy.

 

 

 

L'ancien canal à Nantes, comblé à la fin des années 1920, et aujourd'hui Cours des Cinquante Otages. Il subsiste, en souvenir, un "bar de l'Ecluse" à cet endroit.

Même sans canal, on écluse toujours à cet endroit !

Tout de même, quelle idée a eue la "Venise de l'Ouest" d'avoir bouché celà ??

L'ancien confluent de l'Erdre et de la Loire. Ci-dessus, une lithographie du XIXe siècle, ci-dessous une photo du début du XXe siècle.

Vue aérienne du canal Saint-Félix. On remarque, en haut à gauche, les établissements LU, reconnaissables à leurs deux tours. En bas de l'image, c'est le débouché dans la Loire.

Une toue cabanée sur l'Erdre, au bout du Cours des Cinquante Otages

Le port de Nantes, sur l'Erdre...

...et sa capitainerie


On trouve parfois nommé "rivière de Barbin" le bras de l'Erdre qui contourne l'île de Versailles par la droite, du nom du quartier. Il y avait là un port. (Carte postale ancienne)

Un bateau nantais sur l'Erdre, vers Sucé, au début du XXe siècle

Sucé-sur-Erdre, au début du XXe siècle

Deux vues anciennes du port de La Gacilly, que les bateaux peuvent rejoindre en remontant l'Aff

Une des vues les plus célèbres du canal : Josselin. Le site n'a heureusement quasiment pas changé.

Le canal à Pontivy, au début du XXe siècle

 

Liens :

Comité des Canaux Bretons et Voies navigables de l'Ouest
(Merci à Kader Benferhat pour les renseignements complémentaires et les photos)

Association pour le Sauvetage, la Sauvegarde et l'Exploitation des Canaux (ASSEC)

Des informations importantes et de belles photos sur le lac de Guerlédan sur le site Cap Breizh (suivre "Découvertes touristiques")

De belles photos du canal

Le canal à bicyclette

Plaisances : l'Erdre

Plaisances : le canal de Nantes à Brest

La Douve aux Loups : le Pays de Retz et les voies d'eau du Pays Nantais, par le petit-fils d'un marinier de Basse Loire et Bretagne (site en construction)

Le canal de Nantes à Brest est traité dans le guide fluvial n°1 des Editions du Breil

 

Le canal Saint-Félix

La première partie du canal, entre la Loire et l'entrée de la voûte de Nantes, porte le nom de "canal Saint-Félix". Il s'agit en fait d'un bras de la Loire aménagé.
La voûte a remplacé, dans les années 1920, le cours de l'Erdre comblé pour la circulation urbaine. À cette époque, Nantes a joyeusement bousillé son patrimoine fluvial, comblant de même plusieurs bras de la Loire et transformant des îles en simples pâtés de maisons.

Le canal des Forges

Au PK 171,5, à mi-chemin entre Rohan et Josselin s'ouvre en rive gauche, peu avant le confluent du Lié, le petit canal des Forges, long d'environ un petit kilomètre. Construit en 1857, il desservait les fours des Forges de Lanouée établies là depuis le milieu du XVIIIe siècle. Les forges ferment en... 1864 !
Pendant la seconde guerre mondiale s'y implanta le Centre d'Apprentissage des Constructions et Armes Navales de Lorient. Après la destruction de Lorient par les bombardements alliés en janvier et février 1943, 160 apprentis des promotions 41-42 se replièrent sur ce site avec leur encadrement. Ils y construisirent eux-mêmes un camp de baraquements qui leur permit de poursuivre leur apprentissage. Pendant cette période, nombre de ces apprentis et professeurs participèrent à des opérations de résistance contre l'occupant nazi.
Cet embranchement n'est pas alimenté par le Lié, qui lui est parallèle, mais directement par le canal, c'est à dire l'Oust.

Nota : il existe d'autres "canal des Forges". L'un est dans le Marais Poitevin. Mais il ne fait pas partie du réseau navigable et n'est accessible qu'aux barques, canoës et kayaks. Un autre se jette dans l'estuaire de la Loire, vers Basse-Indre.

Le petit canal des Forges en photos

Le départ du canal, dans le petit port des Forges de Lanouée

Passerelle sur le canal

Le petit port terminal du canal

Les photos sont de Jean-Louis Le Bail
(Retour au texte)

 

Le canal (en fait l'Aulne canalisée) vers Châteauneuf du Faou

L'Aulne à Châteauneuf-du-Faou

Jolie passerelle à Nivernic

Sauf mention contraire, toutes les photos de cette page sont de Kader Benfehrat, président du Comité des Canaux Bretons. Merci à toi Kader !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux des rivières et canaux de Bretagne dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.