Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Canal de la Somme  

 

Canal ou rivière canalisée ? Les deux, tellement la différence est minime en ce qui concerne la Somme.

La Somme à Amiens

La Somme à Amiens (Carte postale ancienne)

 

 

Bassin versant
Somme, fleuve côtier

Type de voie d'eau
canal latéral et partiellement rivière canalisée

Relie
le canal de Saint-Quentin
à la Mer manche

Origine physique et administrative
Saint-Simon (Aisne) à la cote 66 m.

Extrémité physique et administrative
Saint-Valery (Somme) à la cote 0 m

Sens conventionnel de descente
De Saint-Simon à Saint-Valery

longueur
156 km

Nombre d'écluses
25

Gabarit
A l'origine, gabarit "Becquey" un peu gonflé , soit 34,90 m sur 6,50 m, mouillage 2 m, hauteur libre 3,20 m.
Puis gabarit "Freycinet" large , soit 39 m sur 6,50 m, mouillage 2 m, hauteur libre 2,95 m,

Aujourd'hui : gabarit "Freycinet" large , soit 39 m sur 6,50 m, mouillage 2 m, hauteur libre 3,70 m,

Sauf : D'abbeville à la mer : 40 m sur 8 m, mouillage 3,10 m, hauteur libre 3,50 m,
Et entre Voyennes et Péronne, section empruntée par le canal du Nord : gabarit dit "canal du Nord"
92 m sur 5,90 m, mouillage 2,80 m, hauteur libre 3,70 m.

Temps minimum de parcours
4 à 5 jours

Ouvrages remarquables
Site des Hortillonages d'Amiens

Système alimentaire
Par la rivière elle-même, et ses affluents. À partir de Laneuville-lès-Bray, le canal est souvent en râcles dans le lit de la Somme

Voies d'eau adjacentes :
Canal de Saint-Quentin, canal du Nord

Principales villes traversées :
Saint-Quentin, Péronne, Amiens, Abbeville, Saint-Valery

Départements concernés :
Aisne, Somme

 

Structure administrative de rattachement
Service navigation de la Somme, subdivision d'Amiens (?)
Service navigation de la Seine, subdivision de Péronne

Statut actuel
En service, géré par l'Etat (VNF et DDE) et concédé au département Somme à l'aval de Péronne. Mais le canal de la somme est depuis déjà quelques années interdit à la navigation de Saint-Simon à Offoy ou il rejoint le canal du Nord.

Raisons de sa construction
Canaliser la rivière Somme pour donner un débouché martime à la Picardie et l'Artois.

Compagnie concessionnaire à l'origine de sa création
Compagnie Urbain Sartoris (1821)

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration

Conception

Modernisation Freycinet :
1880

Modernisation à grand gabarit de la section de Voyennes à Péronne :
Années 1960

Commencé en
1770 puis1822

Mis en service en
1827 - 1843 (ouverture officielle 18 septembre 1827)

Racheté par l'Etat en
??

Concédé en
?

Les sections de la Somme non empruntées en râcles par le canal de la Somme ont été radiées le 27.07.1957

Attention : le canal de la Somme est depuis déjà quelques années interdit à la navigation de Saint-Simon à Offoy ou il rejoint le canal du Nord. C'est désolant car le charme de cette portion du canal est indéniable.


La Somme et des Hortillons

Hortillons dans leurs barques "à cornet" sur la Somme à Amiens (Carte postale ancienne)

Trois vues de la Somme à Corbie, au début du XXe siècle

Les bateaux qui figurent sur cette vue sont des flûtes bourguignonnes. Elles semblent un peu déplacées si loin de leur Yonne natale.

L'écluse de Froissy au début du XXe siècle

À la hauteur de Froissy, le canal de la Somme est longé par un charmant petit train touristique à vapeur

Laneuville-lès-Braye, dans les années 1950

L'écluse de Péronne, au début du XXe siècle

Saint-Valery-sur-Somme, au XIXe siècle

Deux vues de Saint-Valery au début du XXe siècle


Origine du nom de la rivière :
César mentionne Samara, puis le nom évolue en Sumna ou Sumina au Ve siècle. Il semble que l'on soit en présenjce de la racine hydronymique Sam-/Sum- présente dans nombre de nom de rivières, plus ou moins altérée.

Remarques

Le canal maritime d'Abbeville à Saint-Valery

La section terminale du canal de la Somme, ou Somme canalisée, entre Abbeville et Saint-Valery, est considérée comme un canal maritime, bien que la limite de salure des eaux soit fixée à Saint-Valery où cette voie d'eau comporte sa dernière écluse, juste avant la Baie de Somme. Son mouillage est de 3,60 m.

Le canal du Duc d'Angoulème

C'est l'autre nom sous lequel on trouve ce canal nommé dans des textes anciens, notamment de la Restauration.

À propos des inondations du printemps 2001, et des fantasmes qu'elles ont suscités

Les dramatiques inondations dont ont été victimes les habitants de la vallée de la Somme au printemps 2001 ont donné libre cours à toutes sortes de fantasmes.
Parmi ceux-ci, la rumeur selon laquelle Paris aurait détourné volontairement une partie du cours de la Seine vers la Somme est la plus courante, sans le moindre début de preuve, et pour cause : c'est impossible. L'hydrologie a ses lois que les journalistes en mal de sensations ne peuvent infléchir pour réaliser un scoop juteux et l'anti-parisianisme primaire de ces pisse-copie ne peut rien contre les lois naturelles.
Le plus consternant est que cette légende fut largement colportée par les élus et les médias eux-mêmes.
Dans la pratique, c'est rigoureusement impossible, et c'est même le contraire qui serait plus plausible : la Somme est en partie déviée vers l'Oise, donc la Basse-Seine (à l'aval de Paris) par la partie sud du canal de Saint-Quentin, l'ancien "canal Crozat", qui est un canal de dérivation de la Somme vers l'Oise.
Mais l'ouverture totale des ventelles des écluses ne suffirait pas à créer une masse d'eau si importante qu'elle inonde des espaces entiers.
Les causes des inondations de la Somme en 2001 ont été très largement étudiées depuis, et nulle part il n'y est question de transfert d'eau de la Seine vers la Somme ! On lira notamment avec intérêt les paragraphes "la rumeur d'Abbeville" et "une explication intenable" dans le rapport indiqué ci-dessus en lien. Arrêtons de délirer par méconnaissance !


La Somme à Amiens

La Somme au pont de Beauvillé, à Amiens (Carte postale ancienne)

L'écluse d'Offoy, au début du XXe siècle

La Somme à Long au début du XXe siècle

La Somme à Amiens, au début du XXe siècle. Le grand bateau est une gribane. Derrière elle se distingue nettement une barque à cornet typique des hortillonages d'Amiens.

 

Lien : la Somme est traitée dans le guide fluvial n°15 des Editions du Breil
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux fluviaux du nord de la France dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.