Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Rigole navigable de l'Arroux
et canal des Forges de Gueugnon
 

 

La rigole de l'Arroux, aussi appelée "canal de Gueugnon", est d'abord une rigole d'alimentation. Elle a été conçue navigable à petit gabarit pour desservir Gueugnon. Elle était prolongée vers l'amont par un canal déjà existant, le canal des Forges de Gueugnon.

Arroux 1

La rigole vue depuis le pont-levis au débouché dans le canal du Centre

 

 

Bassin versant
Loire

Type de voie d'eau
Rigole alimentaire par dérivation, conçue pour être navigable

Relie
L'Arroux
au Canal du Centre

Origine physique et administrative
Gueugnon
à la cote approximative 239 m

Extrémité physique et administrative
Neuzy à la cote 234,50 m

Sens conventionnel de descente
De Gueugnon à Neuzy

Longueur
14 km

Nombre d'écluses
2, plus une porte de garde à Gueugnon sur la prise d'eau dans l'Arroux.

Gabarit
gabarit "Dutens" ou "berrichon" , soit 30,70 m sur 2,70 m, mouillage 1,50 m, hauteur libre 3,50 m. Les écluses de la rigole sont en fait un peu plus longues que celles du canal de Berry ; cela devait éviter aux mariniers de rabattre leurs raquettes.

Plus long bief :
Rigny, n°1 (environ 9 km)

Plus court bief :
Jonction, n°3 (environ 300 m)

Plus haute écluse :
Neuzy (1,82 m)

Moins haute écluse :
Rigny (1,64 m)

Ouvrages remarquables
Pont-canal métallique de Neuzy (antérieur de 27 ans à celui de Briare)
Pont-levis du confluent
Les 300 derniers mètres
de la rigole présentent un beau raccourci d'architecture fluviale, avec une petite écluse de gabarit berrichon, munie de son déversoir, le pont-canal et le petit pont-levis juste au débouché dans le canal du Centre.

 

 

 

Structure administrative de rattachement
DDE de Saône-et-Loire, subdivision de Montceau-les-Mines

Statut actuel
Déclassée pour la navigation, mais en service pour son rôle alimentaire, gérée par l'Etat (VNF)

Raisons de sa construction
Compléter l'alimentation du canal Latéral à la Loire, et donner un débouché fluvial aux forges et aciéries de Gueugnon. C'est l'industriel Pierre-Joseph Campionnet, propriétaire de ces forges, et également maire de Gueugnon, qui fit concevoir navigable cette rigole à l'origine non prévue pour cela.

Compagnie concessionnaire à l'origine de sa création
Forges Campionnet de Gueugnon

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration
Ingénieur Midy, 1852

Conception
Ingénieur Midy

Commencée en
1869

Mise en service totale en
1876

Rachetée par l'Etat en
?

Fin du trafic
1953

Radiée en
?

Port de Gueugnon comblé en
1972

 

Arroux-carte

 

 

La prise d'eau dans l'Arroux, à Gueugnon. La maison de gauche était celle du garde chargé du réglage des ventelles dans la porte de garde qui livrait le passage aux bateaux qui se rendaient au port particulier des forges, sur l'autre rive de la rivière. On voit à droite les vannes qui ont remplacé la porte de garde afin de continuer d'assurer l'alimentatioon en eau de la rigole, et au-delà, du canal Latéral à la Loire. Derrière se trouvait le port, aujourd'hui bouché et construit. L'eau circule  désormais dans une conduite souterraine sur 200 mètres avant de retrouver l'air libre. Le barrage, à l'origine, était plus en aval. Celui-ci est de création récente, il est équipé d'une passe à poissons.

Tout près se trouve ce pont sur l'Arroux, dû à l'ingénieur chalonnais Emiland Gauthey, auteur du canal du Centre, à la fin du XVIIIe siècle.

La rigole juste à sa sortie des buses, c'est à dire autrefois à la sortie du port.

Quelques vues anciennes du port aujourd'hui disparu sous un terrain construit. Au tout premier plan de ces deux vues à droite se devine la passe navigable, le linquet qui permettait aux bateaux de passer dans l'Arroux afin de rejoindre le port des forges situé sur l'autre rive.

Beaucoup de bateaux, bien sûr uniquement des berrichons, pour une voie d'eau aussi modeste. La rigole connaissait un important trafic.

Un pont sur la rigole, à la sortie de Gueugnon. La largeur libre laisse juste passer un berrichon.

La rigole vue depuis ce même pont. 7 mètres de large au miroir : le plus étroit canal de France.

L'écluse de Rigny-sur-Arroux

La même écluse à "vue de grenouille"

Le pont-levis de Rigny, au début du XXe siècle. Il est aujourd'hui remplacé par un talus busé.

 

Système alimentaire
Prise d'eau dans l'Arroux à Gueugnon

Voies d'eau adjacentes :
Aucune

Principales villes traversées :
Gueugnon, Rigny, Digoin

Départements concernés
Saône-et-Loire

Origine du nom de la rivière Arroux
L'Arroux semble avoir une origine "Aturavus" proche de celle de l'Adour (Aturus") avec une racine commune "Atur". Au IXe siècle, on lui trouve aussi le nom "Isrus" ou "Isarus" de même racine que l'Isère.

Remarques

Le plus étroit canal de France

Si l'on excepte la rigole de Torcy sur le canal du Centre, et qui fut navigable une courte période au début du XIXe siècle, la rigole de l'Arroux est le plus étroit de tous les canaux de France conservés, : 3 m de largeur au plafond, 7 m au miroir. C'est tellement étroit que l'on peine à l'imaginer portant des bateaux, fussent-ils des berrichons. Même le canal de Berry, présenté parfois comme "le plus étroit de France", est nettement plus large. Idem pour le canal de la Sauldre.

Un tracé rectifié

Le tracé initialement prévu pour la rigole, qui devait n'avoir qu'un rôle alimentaire, était beaucoup plus sinueux et épousait une courbe de niveau. Elle devait aboutir à la jonction des deux canaux du Centre et Latéral à la Loire, à l'amont immédiat de l'écluse n°27 (aujourd'hui abandonnée) du Paradis. (Voir cette animation)

Le canal des forges de Gueugnon

Bien avant la rigole, existait déjà, à Guegnon, un canal qui traversait les forges en rive droite. On doit l'installation de ces forges  à Jean Hector de Fay, marquis de La Tour-Maubourg et maréchal de France, en 1720. Creusé en 1722, le canal coupait un grand méandre de l'Arroux juste à l'amont de la ville de Gueugnon et était équipé d'une écluse qui permettait aux bateaux de franchir le dénivelé créé par le barrage édifié pour apporter la force hydraulique nécessaire aux forges. Ce canal, par ses ramifications, faisait tourner les roues à aubes des martinets et des soufflets. Bien sûr, il servait de port de chargement et de déchargement des minerais et produits finis des forges. En 1849, lorsque les forges passent aux mains de la société Campionnet, le canal existe toujours. Nous ne savons pas encore à quelle époque il fut comblé, vraisemblablement la première moitié du XXe siècle.

Liens :

La rigole de l'Arroux, sur le site de l'Inventaire du Patrimoine (DRAC Centre)

Voir aussi, sur l'ensemble des canaux du centre de la France, dont la rigole d'Arroux, l'ouvrage "Les Canaux du Centre de la France", par Jean Sénotier, et auquel l'auteur de ce site a contribué, en vente ici.

La rigole de l'Arroux était parallèle à une voie ferrée métrique dont vous trouverez l'histoire et la description sur ce site ami.

Copinage éhonté : On trouvera aussi une description et un historique très précis de ce canal dans cet excellent livre de mon ami historien Philippe Ménager, paru en 2009 :

Canaux Bourguignons Menager

Le hic, c'est que, preuve de sa qualité, cet ouvrage est aujourd'hui épuisé. Mais il n'est pas interdit d'aller farfouiller sur Amazon ou ailleurs pour le dénicher.

 

Le pont-canal de la Bourbince au début du XXe siècle. Il n'a pas changé.

Arroux PC

Le pont-canal de la Bourbince

La rigole non loin de Rigny

 

Egalement, conférences sur demande : les ponts-canaux de Digoin et Digoin, carrefour fluvial
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux fluviaux de Bourgogne, du Centre, du Berry, dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.