Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
    Canal de la Marne à la Saône, ou "Canal de Champagne en Bourgogne"   

 

Ce canal est une importante voie de communication entre le sud et le nord de la France, et il ne manque pas d'attraits touristiques.

Un canal bordé de platanes, serait-ce le canal du Midi ? Non, nous sommes à Saint-Dizier, sur le canal de la Marne à la Saône.

 

 

Bassins versants
Seine, Rhône

Sous-bassins
Marne, Saône

Type de voie d'eau
Canal de jonction à bief de partage

Relie
Le canal Latéral à la Marne
et le canal de la Marne au Rhin à la Saône

Origine physique et administrative
Maxilly-sur-Saône (Côte d'Or,
tout près d'Heuilley-sur-Saône) à la cote 187,25 m

Extrémité physique et administrative
Vitry-le-François (Marne) à la cote 103,83 m

Altitude du bief de partage (Balesmes)
340 m

Sens conventionnel de descente
De la Saône vers la Marne

longueur
224 km

Nombre d'écluses
114 (43 versant Saône et 71 versant Marne) , plus une double de jonction avec la Marne à Saint-Dizier, disparue.

Gabarits
A l'origine, le canal monte de Vitry à Donjeux seulement, et est certainement au gabarit "Becquey", soit 30,40 m sur 5,20 m, mouillage 1,60 m, hauteur libre 3 m.
A partir de 1880, il est prolongé vers la Saône au gabarit "Freycinet", soit 39 m sur 5,20 m, mouillage 2,20 m, hauteur libre 3,50 m. L'ancien canal de la Haute-Marne est évidemment adapté au nouveau gabarit.

Plus long bief :
Bief de partage (10,082 km)

Plus court bief :
Percey-le-Pautel, n°4 Saône (300 m)

Plus haute écluse :
Heuilley-Cotton, n°1 Saône (5,23 m)

Moins haute écluse :
Oisilly, n°38 Saône (2,50 m)

Temps minimum de parcours
10 à 15 jours

 

Structure administrative de rattachement
Service navigation DDE de la Haute-Marne, subdivisions de Saint-Dizier, Chaumont-navigation, Longeau-Percy

Statut actuel
En service, géré par l'Etat (VNF)

Raisons de sa construction
Relier le sud au nord de la France en évitant la région parisienne, et par un seul seuil de partage. C'est la voie la plus court pour ce trajet.

Compagnie concessionnaire à l'origine de sa création
(à voir)

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration
La Chiche (1753)

Conception
Emile Carlier (Ingénieur en chef)

Modernisation Freycinet
Emile Carlier

Commencé en
fin XVIIIe

Canal de la Haute-Marne mis en service en
1862

mis totalement en service en
Janvier 1907

Racheté par l'Etat en
?

 

Le canal à Saint-Dizier en 1990

Le terminus du canal, à Vitry-le-François. Au loin, l'écluse du Désert.

L'écluse du Désert, à Vitry-le-François

Le pont-levis de Choignes, au début du XXe siècle

Le pont-levis routier et le pont tournant ferroviaire de Marnaval en 1990. Ce pont-levis a été transféré depuis à Louvémont, sur le canal de Wassy à Saint-Dizier, et remplacé par un ouvrage de même type, mécanisé...

...que voici.

Le canal à Joinville, au début du XXe siècle. Le bateau, vide, est une mignole ardennaise.

Deux vues du canal à Villegusien

Deux vues du canal à Langres, au début du XXe siècle.

Le réservoir de Charmes, au début du XXe siècle

Deux vues du réservoir de la Liez, au début du XXe siècle

Le lac-réservoir de Villegusien

L'écluse de Blagny, ci-dessus, et celle de Bologne, ci-dessous, non loin du pont-canal, au début du XXe siècle, alors que le canal est tout neuf.

Le pont-canal de Bologne, tout neuf au moment de la photo.

L'écluse de Renève au début du XXe siècle

L'écluse de Vesaignes

Le canal à Vesaignes, sous l'écluse. Les rambardes bordent un escalier qui surplombe une entrée d'eau de la Marne.

À côté de l'écluse de Vesaignes, une rigole apporte au canal l'eau de la Marne

Le débouché aval de l'ancienne écluse double de jonction avec la Marne, à Saint-Dizier, juste avant son abandon, puis déjà bouché au début du XXe siècle.

Le même ouvrage actuellement

Le canal à l'amont de l'ancienne écluse double de descente en Marne, à Saint-Dizier

L'écluse de Saint-Dizier. L'ancienne écluse double se trouve sur la droite.

Saint-Dizier. Une RN 4 saturée de camions, un canal vide. Cherchez l'erreur...

 

Ouvrages remarquables
Voûtes de Condes et de Balesmes
Ponts-canaux
de Bologne, Foulain, Bise d'Assaut, Condes, Verbiesles, Rouvroy et Mussey
Sites de Chaumont et Langres (ville natale de Denis Diderot)
Site
de la source de la Marne et de la grotte de Sabinus, au-dessus de la voûte de Balesmes
Etangs réservoirs
de la Mouche, Charmes, La Liez, la Vingeanne
Plusieurs ponts-levis dont un à Marnaval, voisin d'un pont-tournant ferroviaire.
Pont-tournant routier de Jorquenay
Pont-levant à Luzy (sur le même principe que celui de Crimée à Paris)

Système alimentaire
Etangs réservoirs de la Mouche, Charmes, La Liez, la Vingeanne
Prises d'eau sur les rivières adjacentes et la Marne (Vesaignes).
Autrefois la Blaise par le canal de Wassy

Voies d'eau adjacentes :
Canal de Wassy à Saint-Dizier

Principales villes traversées :
Vitry-le-François, Saint-Dizier, Joinville, Chaumont, Langres, Heuilley-Cotton

Départements concernés
Marne, Haute-Marne, Meuse, Côte d'Or

Remarques


Le canal de la Haute-Marne

C'est ainsi que se nomme ce canal initialement, car il ne remonte que de Vitry à Donjeux, soit 73 km. Ce n'est qu'à partir de 1880 qu'il est prolongé jusqu'à la Saône et prend son nom de "canal de la Marne à la Saône. À cette occasion, il donne ses quatre derniers kilomètres et deux écluses, à Vitry-le-François, au canal Latéral à la Marne. (retour au texte).

Des noms, des noms...

Les mariniers ont coutume d'appeler ce canal le "canal d'Heuilley", du nom de la ville où ceux-ci le croient prendre son origine, côté Saône (alors que sa véritable origine, à quelques mètres près, est Maxilly-sur-Saône). Il pourrait même s'appeler "canal des Heuilley" (comme la révolution portugaise, gag) car un autre Heuilley se situe sur son bief de partage : Heuilley-Cotton.

Dans un but de promotion touristique, son nom a été transformé en "Canal de Champagne en Bourgogne".

La voûte de Balesmes

Rien, dans ce village par ailleurs plein de charme, n'indique la voûte au touriste. Pas plus dans les alentours. Pour la rejoindre en voiture, prendre la RD17 qui croise le canal entre Corlée et Saint-Vallier, décrivant des virages dans un vallon. Là, entre le canal et une rigole (le cours de la Marne redressé) débouche un chemin de terre largement carrossable. À moins de 500 m de là, on arrive sur un vaste espace juste au-dessus de l'entrée de la voûte.
Construite de 1880 à 1888 par l'ingénieur Emile Carlier, elle est la troisième de France par sa longueur (4820 m), juste derrière celles de Riqueval (5670 m) et de Mauvages (4877 m). Elle permet au canal de passer presque sous la source de la Marne.

La voûte de Balesmes

La tranchée côté Marne

L'entrée de la voûte, sous Balesmes

Dans la voûte...

À proximité de la voûte, une rigole d'alimentation. C'est à l'examen de tels détails que l'ion réalise que ce canal a été construit avec un soin extrême.

 

 

Le canal à Heuilley-Cotton, sur le bief de partage. Les passerelles de ce canal sont particulièrement élégantes.

La même passerelle de nos jours

Le pont tournant sur pile centrale de Jorquenay au début du XXe siècle

Le canal à Chaumont au début du XXe siècle, soit quasiment neuf.

L'écluse de Dommarien, au début du XXe siècle.

L'écluse de Gudmont à la même époque

L'écluse d'Heuilley-Cotton, la première du versant Saône. C'est la plus haute, avec 5,23 m de chute.

Deux vues de la même écluse aujourd'hui

Le pont-levant de Luzy

Le pont levant de Luzy, et, ci-dessous, la voûte de Condes. En ce dernier endroit, un pont-levis, un pont-canal, une écluse et la voûte se suivent à très peu de distance (Photos Bruno Chanal)

L'écluse de Saint-Dizier en 1990

La fin du canal : peu après la prochaine écluse, ci-dessous à Maxilly, cet automoteur se trouvera en Saône. (Carte postale des années 1950)

 

Témoignage...

Brigitte et Guy, mariniers, patrons de "Banco" et "Elo-Yan", nous donnent leur opinion sur le canal :

"Le Canal d'Heuilley vaut une traversée : ponts levis et levant, ponts-canaux, un paysage très changeant de la plaine entre Vitry et Saint-Dizier, la vallée de la Marne aussitôt étroite, aussitôt large, Langres qui apparaît à l'horizon, majestueux, annonçant la ligne de partage des eaux, le tunnel sous Balesmes puis la descente rapide comme sur un toboggan des 8 premières écluses versant Saône, des biefs et des biefs bordés d'immenses platanes, la campagne avec ses troupeaux de bétail et - pour finir - la Bourgogne (il faut bien justifier son nouveau nom), le pont levis de Cheuge, connu grâce au film "La Veuve Couderc", avec Alain Delon et Simone Signoret)...

À ne pas oublier les lacs de la Liez, Charmes, de la Mouche et de la Vingeanne.

Nous nous régalons à chaque passage dans ce canal...
"

Et pour illustrer ce propos, voici quelques photos prises par les auteurs :

Ancien pont ferroviaire non loin de Joinville, aujourd'hui emprunté par la RN 67.

Ci-dessus et ci-dessous, la belle architecture du pont de Cheuge

Détail du pont de Cheuge

À Cheuge, ce pont-levis a servi de décor en 1971 à "La Veuve Couderc", de Pierre Granier-Deferre (d'après Georges Simenon) avec Simone Signoret et Alain Delon.

On peut retrouver Brigitte et Guy sur leur blog Elo-Yan
 

Liens :

Balades en textes et images sur les voies d'eau de Champagne

Le canal de la Marne à la Saône est traité dans les guides fluviaux n°3 et 4 des Editions du Breil

Copinage éhonté : On trouvera aussi une description et un historique très précis de ce canal dans cet excellent livre de mon ami historien Philippe Ménager, paru en 2009 :

Canaux Bourguignons Menager

Le hic, c'est que, preuve de sa qualité, cet ouvrage est aujourd'hui épuisé. Mais il n'est pas interdit d'aller farfouiller sur Amazon ou ailleurs pour le dénicher.

< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux fluviaux de Bourgogne, du Centre, du Berry, dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.