Histoire & Patrimoine
des Rivières & Canaux


Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
  Canal d'Orléans  
Sur ce canal, voir aussi ces niouzes (Lien et lien)

 

Un canal d'un grand intérêt historique et touristique, en renaissance désespérément lente...

Le canal à Grignon

 

Sur ce lien, la carte du canal avec les sites intéressants

Sur celui-ci, la carte du canal par Lattré (XVIIIe siècle)

 

Bassins versants
Loire, Seine

Sous-bassins
Loing, Oussance

Type de voie d'eau
Canal de jonction à bief de partage

Relie
La Loire au canal de Briare, et immédiatement après, à celui du Loing

Origine physique et administrative
A l'origine : Combleux (Loiret)
à la cote 97,10 m
A partir de 1921 : Orléans(Loiret) à la cote 90,15 m

Extrémité physique et administrative
A l'origine : Cepoy (Loiret) à la cote 79 m
A partir de 1723 : Buges(Loiret) à la cote 81,30 m
(Voir remarques)

Altitude du bief de partage
123,12 m

Sens conventionnel de descente
De la Loire à la Seine

longueur
À l'origine : 78 km
De 1723 à 1921 : 74 km
Depuis 1921 : 78 km

Nombre d'écluses
À l'origine : 30 (11 versant Loire et 19 versant Seine)
De 1723 à une date imprécise, (vraisemblablement les années 1830 correspondant à la mise au gabarit Becquey du canal) : 27 (11 versant Loire et 16 versant Seine) (Côté Loire, l'écluse de Caduels, entre Combreux et Moulin-Rouge, a été supprimée. Côté Loing, les deux écluses de Hateau ont été regroupées en une seule, et celle de Cepoy a été donnée au canal du Loing)
De cette date imprécise à 1921 : 26 (10 versant Loire et 16 versant Seine)
Depuis 1921 : 28 (12 versant Loire et 16 versant Seine)

Plus long bief :
Bief de partage (N°12, Combreux-Coudroy), (18,760 km)

Plus court bief :
Grignon-milieu, n°14 (environ 150 m)

Plus haute écluse :
Orléans, n°1bis (environ 5,00 m en fonction du niveau de la Loire)

Moins haute écluse :
Vraisemblablement La Folie, n°27 (dans les 2 m, voire moins)

 

Structure administrative de rattachement
DDE du Loiret, subdivision de ?

Statut actuel
Déclassé, géré par l'Etat (DDE), et syndicat intercommunal
Réhabilitation en cours

Raisons de sa construction
Raccourcir le trajet de Loire en Seine des bateaux montant de Nantes pour Paris

Personnages à l'origine de sa création
Robert Mahieu, négociant en bois, puis Philippe, duc d'Orléans, frère de Louis XIV

Compagnie à l'origine de sa création
Lambert et Compagnie

Personnalités importantes ayant contribué à sa construction

Préfiguration
Robert Mahieu

Conception

Modernisation 1725
Louis de Régemorte

Modernisation Freycinet

Commencé en
1680

Mis en service en
1693 (inauguration officielle. Les bateaux passent depuis l'année précédente)

Racheté par l'Etat en
1860

Déclassé en
1954

Réhabilitation
en cours
(mais lambiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine !)

 

orleans carte

 

 

À Combleux, l'écluse de descente en Loire, au début du XXe siècle. L'endroit a peu changé.

La même écluse, vue d'aval, à la même époque. Jusqu'en 1921, c'était là le début du canal.

Toujours à Combleux, la première écluse du nouveau tronçon de 1921. Là non plus, l'endroit n'a guère changé.

Carte postale des années 1960 montrant la même écluse désormais dépouillée de sa porte amont, remplacée par un bâtardeau fixe en béton, muni d'une vanne.

Belle vue aérienne des années 1950 montrant la configuration de Combleux avec le canal d'origine qui se jette en Loire, à l'extrême gauche, et le "nouveau" canal de 1921 qui s'en va vers Orléans, en haut à gauche. Les deux écluses ci-dessus sont bien visibles. Promener le pointeur sur l'image pour voir apparaitre les légendes.

Sury

Le bief de partage à Sury

Orléans Combleux

L'écluse de descente en Loire à Combleux
(reconstitution graphique de Charles BERG 1990)

Checy

L'écluse de Pont-aux-Moines au temps de l'activité du canal...

La même peu avant son déclassement...

...et aujourd'hui, réhabilitée.

 

Gabarits
A l'origine, 27 m de long sur 4,60 m de large, mouillage 0,60 m, hauteur libre 2,82 m.
Vers 1830 : gabarit "Becquey" (plus ou moins), soit 32,50 m sur 5,20 m, mouillage 1,25 m, hauteur libre 3,10 m.
À partir de 1921, et sur le versant loire seulement : gabarit "Freycinet", soit 39 m sur 5,20 m, mouillage 1,25 m, hauteur libre 2,50 m (C'est peu, mais ce n'est pas un obstacle à la navigation de plaisance : le réseau breton offre souvent une hauteur libre inférieure, et la location y est florissante). Attention cependant : ce gabarit Freycinet ne concerne que les écluses, la cuvette du canal est restée, elle, à l'ancien gabarit, ce qui explique le mouillage et la hauteur libre limités.

Ouvrages remarquables
Usine électrique
de Fay-aux-Loges
Sites de Grignon, de Combleux, de Pont-aux-Moines...
Etang réservoir
de la Vallée

Système alimentaire
Rigole de Courpalet
Sur le versant Loire : rivières Cens et Sens,
formant l'Oussance au lit emprunté par le canal.
de 1911 à 1921 : pompage
d'écluse en écluse, pompes alimentées par l'usine de Fay-aux-Loges
Sur le versant Seine, dès Grignon, rivières Jourdry, Huillard et Bezonde dont le canal emprunte le lit.
Etangs réservoirs de la Vallée, de la Noue-Gazonne, des Liesses, du Gué l'Evèque...

Voies d'eau adjacentes :
Aucune

Principales villes traversées :
Orléans, Combleux, Pont-Aux-Moines, Donnery, Faÿ-aux-Loges, Vitry-aux-Loges, Combreux, Sury-aux-Bois, Vieilles-Maisons-sur-Jourdry, Chailly-en-Gâtinais, Chevillon-sur-Huillard, Pannes, Chalette-sur-Loing

Départements concernés :
Loiret

Remarques


Un canal aux extrémités baladeuses...

Les extrémités du canal ont changé au fil des siècles. Côté Loire, c'est assez simple : en 1921, le canal a été prolongé de Combleux jusqu'à Orléans sur 5 km comprenant deux écluses nouvelles. Cette portion, établie en partie dans le lit de la Loire, a été appelée "Petite Loire" par les habitants.

Côté Loing, c'est plus complexe, et lié à l'histoire des canaux de Briare et du Loing. De 1693 à 1723, le canal se jette dans le Loing à Cepoy, sous l'écluse. En 1723, sa limite est ramenée à l'amont de la nouvelle écluse de Buges, qui appartient au prolongement du canal de Briare nommé "canal neuf" (l'ancienne écluse est toujours visible sous l'usine voisine détruite). En suivant ce lien, vous verrez une animation powerpoint qui explique cela beaucoup plus clairement. (retour au texte)

Anecdote

À Chailly-en Gâtinais, le 14 mars 1847, deux bateaux chargés de farine furent attaqués et pillés par les habitants de onze communes voisines qui souffraient alors de la famine.

   

St-Jean-de-Bray

Le canal prolongé vers Orléans en 1921, ou "Petite Loire", à Saint-Jean-de-Bray

Saint-Jean-de-Bray et le canal, vus du même pont, mais de l'autre côté, dans les années 30.

Vue ancienne assez exceptionnelle qui montre la sortie en Loire de l'écluse de Combleux avec, à côté, le toueur qui a assuré la liaison de Combleux à Orléans entre 1885 et 1913. On le repère à sa haute cheminée.

Le nouveau terminus du canal à partir de 1921, à Orléans. C'est cette écluse qui, après avoir été transformée en piscine puis recouverte d'une dalle de béton, a retrouvé la lumière du jour en 2007.

La même écluse d'Orléans, réhabilitée en 2007

Orléans Pt-aux-Moines

L'écluse de Pont-aux-Moines réhabilitée. L'anachronisme avec les bateaux est voulu.
(reconstitution graphique de Charles BERG 1990)

 


Le canal renait... en prenant son temps !

Ce canal est sans doute, et de loin, celui dont la réhabilitation est la plus attendue par les plaisanciers, et aussi certainement une des plus faciles techniquement. Ajoutons que ce canal est un des plus intéressants sur le plan patrimonial et historique, et qu'il possède beaucoup de charme.
Depuis plusieurs années, diverses opérations de réhabilitation de ce canal avaient été menées sans cohérence, et parfois en pure perte.
Depuis 2003, l'Association pour la Navigation du Canal d'Orléans (ANCO) milite pour sa renaissance totale. Les travaux sont en cours sous l'égide du département, et en 2009, les bateaux pourraient déjà remonter jusqu'à Grignon... si l'on n'achoppait sur de bêtes problèmes de gestion... On annonçait la réouverture jusqu'à Grignon pour 2012, espoir déçu... Et la réouverture totale pour 2020. On sait à présent que ce ne sera pas le cas...
De son côté, l'agglomération d'Orléans débouche les 800 derniers mètres du canal de 1921, bouchés dans les années 1960, pour y recréer un port, dont l'inauguration officielle a eu lieu le 21 septembre 2007, à l'occasion du troisième Festival Loire. Voir la niouze à ce sujet, ainsi que celle-ci. (retour au texte)
Parions que lorsque le canal sera totalement rouvert (Il y a peu, il était encore question d'une réouverture totale en 2020. Mais depuis, cet espoir a été une nouvelle fois déçu à cause la pusillanimité des responsables politiques), la ruée des plaisanciers sera telle que les conseillers généraux s'exclameront, en ouvrant de grands yeux "Ah ben si on avait su, on l'aurait rouvert plus tôt !". Parce qu'on ne vous le disait pas, peut-être ???

Lien : le projet de réhabilitation du canal, en détails sur Wikipédia

   

Un berrichon sort, avalant, de l'écluse du milieu de Grignon. L'écluse du bas est hors image, sur la droite.

Un berrichon monte, chargé, vers l'écluse du haut de Grignon

Les écluses du haut et du milieu de Grignon, au début du XXe siècle

Très belle vue d'une flûte bourguignonne entrant avalante et vide, dans le sas de l'écluse du milieu de Grignon, au début du XXe siècle. Ces trois dernières vues ont été prises depuis le pont visible sur la première.

L'écluse de Donnery, avant la mise au gabarit Freycinet. La nouvelle a été construite juste à l'aval.(Promener le pointeur sur l'image pour voir apparaitre l'emplacement de la nouvelle écluse)

Le même site, vu à peu près du même endroit (le pont de Donnery) après la mise au gabarit Freycinet. La petite maison à droite abrite une pompe de relevage de l'eau du bief inférieur au bief supérieur.

Donnery

L'écluse de Donnery réhabilitée au début des années 1990. À l'arrière-plan, l'automoteur berrichon "Suave".

Orléans Donnery

La même écluse de Donnery, avant sa réhabilitation effective. Remarquer, à gauche à l'amont, le bajoyer droit de l'ancienne écluse.
(reconstitution graphique de Charles BERG 1990)

L'ancienne écluse de Combreux, au début du bief de partage, avant la mise au gabarit Freycinet. On devine l'arrivée de la rigole de l'étang de la Vallée, sur la gauche juste à l'amont de l'écluse.(promener la souris sur l'image)

La nouvelle écluse de Combreux, construite dans l'axe du canal. On devine l'arrivée de la rigole de l'étang, au même endroit qu'avant (promener la souris sur l'image). C'est l'écluse qui a été déplacée.

À l'aval de la même écluse de Combreux

L'ancienne écluse de Vitry-aux-Loges

Très belle carte postale du début du XXe siècle montrant la nouvelle écluse de Vitry-aux-Loges en construction, presque finie, au premier plan, à côté de l'ancienne encore en service au second plan. Ce sont là d'importants travaux au cours desquels on conçoit des écluses très performantes, équipées d'aqueducs de remplissage et de fuite plus perfectionnés que sur les anciennes. On aurait pu conserver l'ancienne écluse pour en faire une cale sèche...

Le même endroit après les travaux. La nouvelle écluse est en service, l'autre a disparu sous le terre-plein.

Vitry-aux-Loges, avec sa nouvelle écluse. L'ancienne est sous le terre-plein à gauche. Le petit bâtiment abritait une pompe de relevage comme à toutes les écluses du versant Loire depuis la mise au gabarit Freycinet de ce versant au début du XXe siècle.

L'écluse de Chancy, réhabilitée en 2007, qui attend toujours les bateaux...

 

Liens :

De nombreux renseignements complémentaires sur ce site de la DRAC-Centre.

Association pour la Navigation du Canal d'Orléans (ANCO)

Les dernières nouvelles du canal d'Orléans sur le site de l'Entente des Canaux du Centre

Un site très sympa et pédagogique réalisé par des élèves de primaire et secondaire de Chalettes et de Pannes

Un reportage photo très complet sur la réhabilitation du canal à Orléans en 2007

Un reportage photo (nombreuses photos) sur le canal

La construction d'un bateau berrichon à Grignon, sur le canal d'Orléans

Pour en savoir plus sur le canal d'Orléans, voir l'ouvrage "Les canaux du Loing, de Briare, d'Orléans ". (cliquer sur le titre)

Voir aussi, sur l'ensemble des canaux du centre de la France, dont celui d'Orléans, l'ouvrage "Les Canaux du Centre de la France", par Jean Sénotier, et auquel l'auteur de ce site a contribué, en souscription ici.

Un autre ouvrage sur le canal d'Orléans, par les Etudes Ligériennes

 

Conférence sur demande : le canal d'Orléans

 

Grignon1

Les deux écluses de Grigon

Orléans Grignon

Les mêmes, réhabilitées graphiquement
(reconstitution graphique de Charles BERG 1990)

L'écluse de Fay-aux-Loges

La même écluse avec son pont-levis au début du XXe siècle

À Buges, la jonction des trois canaux au milieu du XXe siècle. Nous sommes sur le canal d'Orléans. À gauche, après la passerelle et l'écluse, s'en va le canal du Loing, invisible d'ici. Venant de la droite, et passant l'écluse, c'est le canal de Briare. À l'origine, le canal d'Orléans s'en allait à gauche par une écluse aujourd'hui recouverte par une usine en ruines. L'endroit n'a guère changé.

Vue aérienne du site (source Air-Gâtinais). Passer le pointeur sur l'image pour voir apparaitre les légendes.

 

Au cours du troisième trimestre de 2010, Jacques de La Garde, auteur, avec son épouse Anna, de plusieurs ouvrages sur les canaux, dont l'ouvrage "Les canaux du Loing, de Briare, d'Orléans " paru en 1993, s'en est allé vers d'autres rives, à l'âge de 88 ans. Cette page lui est affectueusement dédiée.
< voie d'eau précédente
Voie d'eau suivante >
Accès direct à la carte de France interactive des voies navigables

Page d'accueil
patrimoine fluvial

Lexique
fluvial et batelier

Dictionnaire
des bateaux

Les rivières et les canaux Index alphabétique des rivières et canaux Index des rivières et canaux par bassins Index des rivières et canaux par types M'écrire
Pensez à visiter le (modeste) rayon librairie, conférences et animations.... ...et les niouzes !
Cette page peut comporter des imprécisions, voire des erreurs. Merci à vous de me les signaler !
Retrouvez les bateaux fluviaux de Bourgogne, du Centre, du Berry, dans le CDrom "Bateaux des Rivières et Canaux de France", version très enrichie (plus de textes, plus d'illustrations, et même quelques bateaux supplémentaires) du département "Bateaux" du présent site, édité par l'association HiPaRiCa. Voir la présentation et la commande ici et ici.