Prénoms poitevin-saintongeais



A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y



écrire un prénom français ou poitevin-saintongeais (ou une partie d'un prénom) :





n - Dictionnaire des prénoms poitevins saintongeais
prénom
français
prénom
poitevin-saintongeais
graphie normalisée

prénom
poitevin-saintongeais
autres graphies
prononciationlocalisationremarques
NathalieTalie-[tali]- Vienne, Charente (partie linguistiquement poitevine : bordure d'oïl du Confolentais).- FÉMININ. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit Talie, dans les "Histoires de Jhaquet Mâle" (1931) oeuvre d'Eugène Rougier en poitevin du sud Civraisien (Vienne).
NéomayeNéomoaeNéomoie, Néomouâe[néomouâ]- Vienne.- FÉMININ. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'une sainte.

Sainte Néomaye, qui vivait au Vème siècle, était originaire des environs de Boussay (en sud Loire-Atlantique à la limite de la Vendée).

NéomayeLumoaseLumoise, Lumouase[lumouâse]- Vienne.- FÉMININ. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'une sainte.

Sainte Néomaye, qui vivait au Vème siècle, était originaire des environs de Boussay (en sud Loire-Atlantique à la limite de la Vendée).

NéomayeNéomoaseNéomoise, Néomouâse[néomouâse]- ?- FÉMININ. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'une sainte.

Sainte Néomaye, qui vivait au Vème siècle, était originaire des environs de Boussay (en sud Loire-Atlantique à la limite de la Vendée).

NéomayeNemoaseNemoise, Nemouâse[Nemouâse]- ?- FÉMININ. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'une sainte.

Sainte Néomaye, qui vivait au Vème siècle, était originaire des environs de Boussay (en sud Loire-Atlantique à la limite de la Vendée).

NéomayeTremoaeTremouâe, Tremoie[tremouâ]- Deux-Sèvres.- FÉMININ. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'une sainte. On le retrouve dans Saint-Tremouâe, prononciation locale traditionnelle du nom de la commune de Sainte Néomaye (Deux-Sèvres).

Sainte Néomaye, qui vivait au Vème siècle, était originaire des environs de Boussay (en sud Loire-Atlantique à la limite de la Vendée).

NéomayeTrémoaeTrémouâe, Trémoie[trémouâ]- Deux-Sèvres.- FÉMININ. Forme poitevine-saintongeaise du nom d'une sainte. On le retrouve dans Saint-Trémouâe, prononciation locale traditionnelle du nom de la commune de Sainte Néomaye (Deux-Sèvres).

Sainte Néomaye, qui vivait au Vème siècle, était originaire des environs de Boussay (en sud Loire-Atlantique à la limite de la Vendée).

NicolasNicoula-[nicoulâ]- Sud-Ouest de l’Indre (parlers poitevins de transition avec le berrichon), (+?).- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème).
NicolasColinétColinet, Coliné[coliné]- Poitou (sans précisions), Charente (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. On le retrouve, écrit Colinet, dans les Noëls en poitevin d’entre le XVIème et le XVIIIème siècle, et dans "Chez Colinet" forme officielle moderne de nom d’un hameau de la commune de Sireuil (Charente).
NicolasColaColas[colâ]- Vendée, Deux-Sèvres, Vienne, Charente (partie linguistiquement poitevine : Ruffécois), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : île de Ré, Aunis), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). Attesté comme prénom, avant la révolution, dans les registres paroissiaux de la Vienne. Attesté, écrit Colas, entre les XIIème et XVème siècles, dans le "Cartulaire de l’abbaye de Saint-Jean-d’Orbestier" (Vendée), au XVème dans "Le compte du receveur de l’île de Ré", et, écrit Colas et Collas, dans le Terrier des seigneurs de Romefort (Gironde saintongeaise). On le retrouve, écrit Colas, dans les Noëls en poitevins d’entre le XVIème et le XVIIIème siècle; et, écrit Colas, dans "Les amours de colas" (1691) comédie en vers de M. Montault en poitevin des environs de Loudun (Vienne); et, toujours écrit Colas, dans "Avant que le temps ne l’emporte : récits en patois poitevin" (1987), oeuvre de Marius Gagnère en poitevin des environs de Villefagnan (Charente poitevine du Ruffécois).

Cola est en outre devenu nom commun, prenant en Charente (partie linguistiquement saintongeaise), en Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise, et aussi partie linguistiquement poitevine : Aunis) et en Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye), le sens de "canard de Barbarie" (oiseau); en Deux-Sèvres le sens de "geai" (l’oiseau); et enfin, en Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : île de Ré), celui de "demeuré, nigaud".

NicolasColin-[colin]- Vendée, Vienne, Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : île de Ré, Aunis), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN. Attesté comme prénom au XIIIème siécle dans le "Terrier du grand fief d’Aunis". Attesté, écrit Colin, entre les XIIème et XVème siècles, dans le "Cartulaire de l’abbaye de Saint-Jean-d’Orbestier" (Vendée), au XVème dans "Le compte du receveur de l’île de Ré", et, écrit Colin et Collin, dans le "Terrier des seigneurs de Romefort" (Gironde saintongeaise). On le retrouve, écrit Colin, dans les Noëls en poitevins d’entre le XVIème et le XVIIIème siècle; et, toujours écrit Colin, dans le "Rolea" (1160) recueil en poitevin de la Vienne. On le retrouve également dans "Chez Colin" forme officielle moderne du nom d’un hameau de la commune de Brux (Vienne).

Colin est en outre devenu nom commun, prenant en Deux-Sèvres et en Charente (sans précisions) le sens de "canard de Barbarie" (oiseau).

NicoleColuche-[coluche]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- FÉMININ.

Coluche est devenu nom commun, prenant en Vendée, Charente (partie linguistiquement saintongeaise, et aussi partie linguistiquement poitevine : sud du Ruffécois), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise) et Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye), le sens de "cane de Barbarie" (oiseau), et, en Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : île de Ré), celui de "nigaud", mais tout en étant de sympathie moqueuse.

NicoleColiche-[coliche]- Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ.

Coliche est devenu nom commun, prenant en Charente (partie linguistiquement saintongeaise) et en Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise), le sens de "cane de Barbarie" (oiseau).

NicoleColine-[coline]- Charente-Maritime (sans précisions).- FÉMININ.

Coline est devenu nom commun, prenant en Charente-Maritime (sans précision), le sens de "cane de Barbarie" (oiseau).

NicoleConuche-[conuche]- Charente (partie linguistiquement saintongeaise).- FÉMININ.

Conuche est devenu nom commun, prenant en Charente (partie linguistiquement saintongeaise), le sens de "cane de Barbarie" (oiseau).

NoëlNau-[nô], [naô], [nâ], [nâou]- Vendée, Deux-Sèvres, Vienne, Charente (partie linguistiquement saintongeaise et partie linguistiquement poitevine), Charente-Maritime (partie linguistiquement saintongeaise et partie linguistiquement poitevine), Sud Loire-Atlantique (partie linguistiquement poitevine : Pays de Retz), Nord-Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye), Sud-Ouest de l'Indre (parlers poitevins de transition avec le berrichon).- MASCULIN. A date récente (XIXème-XXème) Nau est un nom commun, désignant la fête de Noël, et ce dans la toute la région linguistique. Pourtant, à date ancienne c’était bel et bien un prénom régional, et d’ailleurs on le trouve attesté comme prénom au XIIIème siècle dans le "Terrier du grand fief d’Aunis". On le retrouve dans "Chez Naud", forme officielle moderne du nom de hameaux de plusieurs communes de Charente-Maritime (Thezac, Varzay, Courpignac, Nieul-le-Virouil) et de Charente (Angeduc, Baignes-Sainte-Radegonde).
NoëlNaulétNaulet, Naulé, Nollet[nôlé]- Charente (partie linguistiquement saintongeaise).- MASCULIN. Attesté comme prénom, écrit Nollet, dans des documents d'archives de la Charente. On le retrouve dans "Chez Naulet" forme officielle moderne du nom de hameaux de plusieurs communes de Charente (Bessac, Pereuil).
NoëlNouélNouèl[nouèl]- Vienne, Charente (partie linguistiquement poitevine : bordure d'oïl du Confolentais), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème), et, toujours comme prénom, aux alentours du XVIIème ou du XVIIIème siècle dans les archives notariales de l'île de Ré. Nouèl est une forme francisée par rapport à Nau et Naulét.
NoëlleNauléteNaulète, Naulette[nôlète]- Charente-Maritime (partie linguistiquement poitevine : île de Ré), Nord Gironde (partie linguistiquement saintongeaise : Pays Gabaye).- FÉMININ. Attesté comme prénom au XVIème siècle écrit Nollette dans le "Terrier des seigneurs de Romefort" (Gironde saintongeaise), et au XVIIème siècle écrit Naulette dans les registres paroissiaux de l'île de Ré.
NoëlleNouéleNouèle[nouèl]- Vienne.- MASCULIN. Attesté dans l'usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème), et, toujours comme prénom, au XVIIème siècle dans les registres paroissiaux de la Vienne. Nouèle est une forme francisée par rapport à Naulète.
NorbertNorbartNorbar[norbar]- Vienne.- MASCULIN. Attesté dans l’usage oral comme prénom à date récente (XIXème-XXème). On le retrouve, écrit Norbart, dans "Les Histoires de Jhaquet Mâle" (1931) oeuvre d'Eugène Rougier en poitevin du sud-Civraisien (Vienne).





Prénoms poitevin-saintongeais

Index

Contact :