Dictionnaire étymologique basque


> Dictionnaire étymologique basque-français (nouvelle édition, 2022) [PDF]



A   B   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   R   S   T   U   X   Z  



écrire un mot basque :       
(ou le début d'un mot)

     

ou recherche dans la définition
écrire une partie d'un mot & sélectionner la langue :

    basque français
> Dictionnaire étymologique basque français-espagnol-anglais



lo - Dictionnaire étymologique basque-français
lo
Dormir. Peut-être expressif comme le fr. dodo, mais ce n’est pas sûr du tout. Il exite une var. à voyelle longue loo en HN (Azkue, Dict. I, p. 553). On peut tenter éventuellement un rapprochement avec le finnois luo-de "couchant", de loo-de (estonien loo-jak, loo-de, loo-jang "coucher, crépuscule") < proto-finnois *loo-. Cf. toutefois aussi llo ’sleep’ dans certaines langue africaines.

lobarro
(R, S) Charbon, maladie mortelle des mulets. Du cast. lobado "loupe, tumeur". On attendrait plutôt lobaro avec -r- simple. Cf. aussi gasc. loubét "tumeur, charbon des animaux".

lobeko
Taupe (Zool.). De lur/lor "terre" et be "sous".

lobelar
Pavot (Bot.). De lo "dormir" et belar "herbe".

loben
(1596, Refranes) Cornado (monnaie). Du roman noven ("cornado novén", L. Michelena).

lobil
Parc pour les moutons la nuit. De lo "dormir" et bil "forme ronde" (enclos). Toutefois le terme est apparenté également (croisement?) à lobio, lobiro, lorio "parc, enceinte à bestiaux, basse-cour".

lobio
(XVIIe s.) Basse-cour, enceinte. Terme apparenté à lorio et lobil. Var. lobiro (BN).

lodi
(1234) Gros. Racine *lod-. Cp. peut-être to.-ma. ludur "gros, épais" (H. von der Gabelentz) ou to.-ma. logdi "id.". Sinon cp. altaïque *dod- "gros, plein" ( *t- > l-).

lodrot
(S) Obèse. De lodi "gros".

logela
Chambre à coucher. De lo "dormir" et gela "pièce".

logi
(S) Alcôve, chambre à coucher. De lo "dormir" et gi "lieu".

loha
(BN) Corps humain. De lohi "boue".

lohi
(1014) Boue.

lohitze
(S) Bourbier, fange. De lohi "boue". Cf. aussi lohitzun.

lohitzun
(1337) Marécage. De lohi "boue" et suff. -un "lieu".

loia
(B) Halles. De l’esp. lonja "id.".

loil
(XVIIe s.) Janvier. De lo "sommeil" et il "mois".

loilo
Ivraie (Bot.). Du lat. lolium "id.".

loka
(1643) Poule qui glousse. Du roman cloca (esp. gallina clueca).

loka
(B, G) Sensualité de la femme, appétit sexuel. Le terme se réfère ici à l’idée de folie passagère, de période ou de maladie, d’indisposition comme le montre le terme lokaldi (B). Ce dernier signifie aussi "époque de la couvaison", d’où un rapprochement avec loka "poule couveuse, poule qui glousse", du roman cloca.

lokabe
(G) Libre. De lotu "attacher" et gabe "sans".

lokan
(S, Chaho) Couvaison. De loka "poule qui glousse" (du roman cloca).

lokatz
Corps. Donné par Lhande, Dict., p. 683. Var. probable de *loh-i "boue" explicable par le BN archaïque loha "corps" (fait avec la boue, d’après la Bible).

loki
(B, G) Tempe. De lo "dormir" et ki "lieu". Cp. lokun (R) "id.". Var. lloki (B).

lokotx
(B) Bogue de châtaigne (Bot.). Var. de lakatz.

lolo
Dodo, sommeil (voc. puér.). Terme expressif hypocoristique à redoublement de lo "sommeil".

lolo
Inactif, mou, sot. Expressif eurasien. Cp. sum. lil, ma. lolo "id.". Cf. aussi lelo. Var. lulu (B).

lolota
(BN) Lotte (Zool.). Le terme fr. lotte est un mot d’origine gauloise lotta ou lota passé en latin du Xe s. Il peut donc s’agir ici de ce terme avec redoublement expressif de la première syllabe.

longarina
(HN) Grande cape des hommes dans certains villages de Navarre (cf. Miren de Ynchausti, "Etnografía de Aria", Cuadernos de etimología y etnofrafía de Navarra, 9, 1971, p. 356). Du roman navarrais longaina (cast. hongarina, anguarina "cape").

longo
(BN) Petits pains ronds que l’on porte à l’église.

lope
(B) Gros boudin. De lodi "gros" ?

lopetu
(HN, B, G) Impliquer. De *lo- "attacher, lier" (lotu) avec suff. -pe "sous".

lopide
(L, S) Prise, manche, saisie; matière à, moyen, ressource. De lotu "saisir, prendre, lier" et bide "moyen".

lor
(B, G) Bois que l’on charrie en le traînant, charriage, charroi, charge. D’une vieille racine pré-latine *lorr-. Dér. lorbide (B, G) "chemin de roulage, glissoire de montagne".

loragiño
(B) Origan (Bot.). De l’esp. orégano ou lat. origanu(m), avec métathèse des voyelles centrales et l- prothétique, peut-être dû à l’influence de lore "fleur".

lore
(1040) Fleur. Du latin flore(m).

loria
(1283) Gloire. Du latin gloria.

lorio
(L) Refuge sous l’auvent d’un toit, porche, parvis, cour extérieure.

loro
(B) Fil de fer des engins de pêche en haute mer. Peut-être du lat. loru(m) "courroie"?

lorratz
Piste, trace, sillage. De *lorr- "traîner, charroyer" et atz "trace".

lorrin
(B) Morceau de terre à découvert, taupinée, terrier. De *lorr-, var. de lurr "terre"(?).

lorrotz
(B) Rigolage, sillon. Terme qui semble dérivé d’une var. lor- de lur "terre", qui semble confirmée par lorrin (voir ce terme).

lortu
(B, 1800) Réussir, parvenir, atteindre, obtenir. De l’esp. lograr "id". Une contraction logr- > lor- est vraisemblable. L’origine biscayenne du verbe rend cet emprunt plausible. La chute du -g- devant -r- par gêne au niveau de la prononciation basque ou assimilation du groupe -gr- en -r- est convaincante.

losa
(B, G) Dalle de pierre. De l’esp. losa "id.".

lotazil
Mois de décembre. De lo "dormir" et (h)il "mois" avec liaison -taz- (cp. lotan, lotara, lotezkume).

lotezkume
Bâtard, enfant naturel. De lo "dormir, coucher" et kume "enfant".

lotin
(B) Terre humide; pain non fermenté, insipide (L. Michelena, FLV, 1, 1969, p. 127 n°39). Peut-être de lohi "boue", sale, etc.", d’où *lot- et suff. -din (cf. urdin, berdin, gordin, etc.). Cp. le dérivé participial lot(h)u , du radical lot- "qui adhère, colle".

lotsa
(XVIe s.) Peur, honte, pudeur, respect. Peut-être de lotu "attaché, lié" (idée de retenue).

lotsor
(XVIIe s., B, G, R) Timide, craintif, couard. De lotsa "peur, honte" et suff. -or.

lotu
(XVIe s.) Attacher, lier, adhérer. Selon L. Michelena, FLV, 4, 1970, P. 73, ce verbe-participe proviendrait d’un radical lot- issu de lohi "boue".

lotxa
(B, G) Loche (Zool.). De l’esp. locha "id.".

lotzolo
(BN, L, S) Bouffi, dodu. Expressif du même type que potzolo avec une possible influence de lodi "gros".

lotzur
Astragale. De lot- "articulation , jointure" et ezur "os".

lozabi
(S) Petite guêpe. Terme apparenté à listafin "guêpe", liztame "petite guêpe", liztor "frelon", etc.

lozan
(B, G) Rondelet, plantureux. De l’esp. lozano "id.".

lozer
(S) Frelon (Zool.). De *loz-/liz- "dard".






Dictionnaire étymologique basque

Index des pages

Contact : Michel Morvan