Dictionnaire étymologique basque



A   B   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   R   S   T   U   X   Z  



écrire un mot basque :       
(ou le début d'un mot)

     

ou recherche dans la définition
écrire une partie d'un mot & sélectionner la langue :

    basque français
> Dictionnaire étymologique basque français-espagnol-anglais



e - Dictionnaire étymologique basque-français
e
(R) Lessive. Variante de ehe.

ebaikatu
(XXe s.) Disséquer. De ebaki "couper".

ebaingeri
Evangile. Déformation du terme latin ou espagnol.

ebakarte
(1745) Intersection. De ebaki "couper" et arte "entre".

ebaki
(1545) Couper. De *bak- / pak-. Cp. drav. pak "couper". Var. ebagi (B), ebai (G), ephai.

ebalari
(1933) Chirurgien. De eba- "couper" et suff. d’agent.

eban
(B) Couper. De *ba-. Voir ebaki.

ebanjelio
(1571) Evangile. De l’espagnol evangelio "id.".

ebanu
(Mic.) Ebène (Bot.). De l’esp. ebano "id.".

ebasle
(1571) Voleur. De ebatsi "voler".

ebatsi
(1545) Voler, dérober. Apparenté à ebatzi, ebaki "couper".

ebatzi
(B, 1800) Juger, décider. Apparenté à ebaki "couper, trancher".

eben
(XVIe s.) Ici. Voir hemen.

eberte
(B) Matinée. Var. de eguarte "pendant la journée".

ebi
(S) Pluie. Variante de ebri, euri "id." (chute du -r- en souletin).

ebiakoitz
(BN, S) Samedi. Déformation de egubakoitz "jour à part, unique".

ebildun
(1156) Celui qui va. De ibili / ebili "aller".

ebilla
Fibule. De l’esp. hebilla "id.".

ebitatu
Eviter. De l’esp. evitar "id.".

eburni
(R) Enfer. Métathèse de ibernu < ifernu "id.".

edabe
(B, G) Breuvage; augée. De edan "boire" et be.

edade
(1562) Age. De l’esp. edad "id.".

edadon
(B) Greffer (Bot.). De heda- "extension". Var. eradon, eraun, edaen, edadu.

edakai
(1745) Calice. De edan "boire" et gai/kai "chose, objet".

edale
(1620) Buveur. De edan "boire".

edan
(IVe s.) Boire. Proto-basque *da. Cp. tlingit dana "id."? Curieuse ressemblance avec le proto-indoeuropéen *da- "liquide, fluide". Le /d/ alterne au sud avec une variante /r/: eran.

edar
(B-gip.) Beau. Var. de eder "id.".

edaran
(S) Abreuver. Factitif de edan "boire" avec métathèse eradan > edaran.

edari
Boisson. De edan "boire".

edarra
(1745) Aiguière. Var. de errada "id.".

edarrol
Caisse à eau douce (mar.). De edan "boire" et ol "planche".

edasi
(1571) Parler. Cf. erasi et eresi.

edder
(1366) Joli. Diminutif de eder "beau".

ede
(Baztan) Fosse de tanneur. De hede "courroie" ?

eden
Venin. Du roman *beden < beren < venen (cp. aragonais bereno "id.").

eder
(869) Beau. Terme eurasien apparenté au vogoul eder "clair", hongrois der- "briller", japonais ter- "id.", dravidien ter "clair", araméen eder "id.".

edin
(HN) Etre, trouver. Sans doute apparenté à edun "avoir" et izan "être".

ediren
(XVIIe s.) Trouver. Factitif de edin.

edo
(XVIe s.) Ou. La variante edu "comme" indique une contraction de eredu "modèle, règle, norme".

edoitxiki
Tenir, garder. Croisement de eduki "tenir" et atxiki "id.".

edontzi
Verre à boire. De edan "boire" et ontzi "recipient creux".

edosi
(L, BN) Allaiter. Var. de egosi, igosi.

edu
(B) Autant que, comme; catégorie. Contraction de eredu.

edun
Avoir. Verbe restitué apparenté à eduki "tenir".

edur
(B) Neige. Variante de elur.

edurtxo
(ms-Lond.) Perce-neige (Bot.). De edur "neige" et suff. dim. -txo.

eeñ
(S) Semer. Var. de erein "id.".

efadatu
(S) Ennuyer. Du béarn. efadà "affadir, rendre insipide".

egaile
(Baztan) Tisserand. Var. de ehaile.

eganagisa
(1745) Outarde (Zool.). De egal "aile" et nagi "paresseux".

egantxa
Grande soif. De egarri "assoiffé" et andi "grand".

egara
(L) Parage. De egi "lieu, endroit".

egarbe
(BN) Avant-toit. De egal "aile" et be "sous".

egari
(R, S) Supporter, endurer. Terme apparenté à ekarri "porter".

egarri
Soif, assoifé. Peut-être d’une base *garr- que l’on retrouve dans l’adj. igar "sec" (cf. R. Lafon, Bedi Kartlisa, 1972, 12).

egatz
Aile de toit. De ega- "aile".

egetu
(HN) Dépérir, user. Var. de higatu "id.".

egi
(863) Bord, crête, lieu. Apparenté aux suffixes -ki, -gi "id.".

egia
(XVe s.) Vérité. De la racine *eg- "soleil, jour, clarté, oeil" (begi).

egidi
(HN, 1800) Se mouvoir. Var. de higitu "id.".

egiko
Tâche. De egin "faire" et suff. -ko.

egileor
(XIe s.) Abri, lieu sec. De egi "lieu" et leor "sec".

egin
(prehist.) Faire. De la racine eurasienne *gi / ki. Cp. youkaghir gin "faire", ainou ki "id."., japonais gi "id."., coréen -ki- (factitif), mongol ki "id.", khinalug ki, badaga ki "id.", drav. ki "id.". Ibère ekiar. Voir aussi ekin.

egitei
(B, 1565) Serpe. Peut-être de *ebakite-gai "chose qui sert à couper".

ego
(1207) Sud. De la racine *eg- "soleil". Variante hego.

egoiliar
Habitant. De egon "demeurer, rester". Var. ekhoiliar (S).

egoitza
(1571) Demeure, résidence. De egon "rester" et suffixe nominal -tza.

egoki
Correspondre, convenir; convenable, adéquat, familier, proche. De egon "rester, être, convenir".

egon
(1535) Rester. D’une racine *go.

egontatü
(S) Croupir. De egon "rester".

egosi
(G) Acheter. Var. de erosi "id.".

egosi
Cuire, bouillir. De *gos/kos. Cp. turc kös "chaleur".

egoska
(B) Pas cuit. De egosi "cuire" et -ka "sans".

egoskin
Infusion. De egosi "bouillir".

egotaro
(B) Temps de repos. De egon "rester" et aro "temps".

egozko
(HN) Sagittaire (Bot.). De *egoz-/egotz- "lancer".

egu
(Aezc.) Aujourd’hui. Var. de egun "jour".

eguakitza
Vendredi. Var. de egubakoitz "id.".

eguantz
(B, G) Aurore. De egun "jour" et suff. -antz.

eguartu
(R-uzt) Considérer. Var. de ohartu.

eguasten
(B) Mercredi. De egu- "jour" et asten "dernier".

eguatxa
(R-uzt) Rivière. Var. de uhaitz. Cf. les gorges de Ehujarre = Uhaitzarre en Soule (Sainte-Engrâce). Pour le passage de u- à e- cp. soul. egüz = ugaz "aider, nourrir".

egubakoitz
(B, 1746) Vendredi, samedi. De egu "jour" et bakoitz "unique".

eguberri
(1562) Nativité. De egun "jour" et berri "nouveau".

eguen
(B) Jeudi. De egu- "jour, lumière, ciel". Cp. ortzegun "jeudi".

eguerdi
(1562) Midi. De egun "jour" et erdi "milieu".

eguerdilili
Anémone (Bot.). De eguerdi "midi" et lili "fleur".

egun
(XIVe s.) Jour. De la racine eurasienne *eg- /ek- (cf. basque eguzki, eki "soleil, egia "vérité", begi "oeil"). Cp. avec son antonyme ilun.

eguno
(B) Jamais. De egun "jour".

egur
(1027) Bois. Comme il s’agit du bois à brûler pour faire du feu, on pourrait envisager la même racine que *egu- dans egun, eguzki "jour, soleil" (= lumière).

eguraldi
(1596) Temps (qu’il fait). De egun "jour" et aldi "temps, période".

eguras
(B, G) Aération, promenade. De egur "temps atmosphérique" et peut-être (h)as "souffle".

eguriki
(BN, S) Attendre. Var. de iguriki.

egusai
Jour de fête. De egun "jour".

egutaize
(B) Zéphyr. De egu- "temps, jour" et aize "vent".

egutegi
Calendrier. De egu- "jour" et tegi "lieu".

egutera
(B, G) Lieu ensoleillé; orient. De egu- "jour, soleil".

egutseme
(S) Filleul. De eguz-, var. de ugaz et seme "fils".

egüzaita
(S) Parrain, père nourricier. De eguz, var. de ugaz et aita "père".

eguzari
(B) Jour de fête. De egu- "jour" et ari pour aro "temps". Var. egusai (B), eguzaro "jour de (demi) fête".

eguzki
(1090) Soleil. De *egu- "jour, clarté" avec suffixe -zki. Cf. eki. Var. iguzki.

ehagin
Tisserand. De eho "tisser" et gin "qui fait".

ehai
(BN, XIXe s.) Fête de Baigorri. De eho "tuer" (le cochon).

ehaile
(XVIIe s.) Tisserand. De eho "tisser" et gile "qui fait". Var. ehoile, ehule.

ehaki
(S) Panaris. De ehi "doigt" et suff. ki "matière".

ehapüztan
(S) Mèches de lin. De eho "tisser" et buztan "queue".

ehaztun
(S) Instrument en bois pour porter l’herbe. De iratz(e) "fougère" et un "emplacement".

ehe
(XVIIe s.) Eau de lessive. Peut-être d’une base signifiant "eau sale". Cp. éventuellement les hydronymes germaniques Ehebach, Ehe ? Le rapprochement de K. Bouda avec le caucasien LLin, LLen, xed, xe, xi n’est pas convaincant comme le dit R. Lafon qui propose un ancien *ere ayant subi l’attraction de erre "brûlé" (Bedi Kartlisa, 1972, 18/19) ce qui pourrait se justifier dans la mesure où l’on fait bouillir la lessive. Il existe une var. ede en Baztan.

ehein
Tisser. Voir eho.

ehetz
(BN) Que non. Var. de ezetz. On voit ici que la négation basque ez peut devenir eh- comme la négation ese en toungouse a une var. ehe. Voir ez.

ehi
(S) Doigt. Var. de erhi.

ehin
(S) Facile. De *erin / arin.

eho
(XIe s.). Tisser, moudre, digérer. De la même racine que *eih- "moudre" et jo "frapper", eho "tuer".

eho
(S) Fou. Var. de ero "id.".

ehoki
(1545) Tenir, posséder. Var. de edoki, eduki "id.".

ehokin
Toile. De eho "tisser" et kin "qui est fait".

ehortzi
(1564) Enterrer. Croisement de ohore "honneur" et ortz "ciel".

ehuj
(S) Forme souletine à Sainte-Engrâce, déformée de uhaitz (cf. gorge de Ehujarre, avec arre "pierre, roche" forme aquitaine ancienne de arri, pour Uhaitzarre).

ehule
(1066) Tisserand. De ehun "tisser" et suffixe d’agent -le "qui fait".

ehun
(1330?) Cent. La comparaison avec l’anglais hundred ou l’allemand Hundert "id." est évidemment absurde. Apparenté peut-être au caucasien du nord-est botlikh bechunu "cent", tindi, chamalal behan "id.". La seule autre possibilité est un emprunt au gotique taihun "dix" avec changement de nombre.

ehun
(XIe s.) Tisser. De la racine *e(i)h- "tisser, moudre". Cf. eihera.

ehunen
Centime. De ehun "cent".

ei
(1745) Habitude. Var. de ohi "id.".

eihar
(1074, ihar) Sec. Ne vient évidemment pas du gascon crema comme le prétend Lakarra!

eihera
(1150) Moulin. De la racine *e(i)h- "moudre, tisser".

eiki
Certes, sans doute. De ei- pour egi- "vrai" (cf. egia "vérité") et suff. adv. ki.

eili
(BN) Marcher. Var. de ebili/ibili "id.".

eiñara
Incendie de montagne. Sans doute de ainhar "bruyère".

eitzi
(1007) Avant. Voir aitzi(n).

eiza
Chasse. Var. de ihiza "id.".

ejer
(1366) Joli. Diminutif de eder "beau".

ejerzitu
(1745) Armée. De l’esp. ejército "id.".

eka, ika
Un. Nombre supposé en raison de son apparition dans la forme hamaika, hameka "onze" (hamar "dix" + un). Il a fait l’objet de nombreuses comparaisons dont le sanscrit eka "un". Le toponyme Etxenika "maison isolée" pourrait également permettre une approche du problème (cf. J.B. Orpustan, RIEV, XXXI/3, 1986, 921-931).

ekai
(XVIIe s., Oih.) Travail, occupation, matière. De e- pour egin "faire" et gai "matière".

ekaitz
Tempête. De eki "soleil" et gaitz "mauvais" ou aphérèse de negu "hiver" + gaitz. Cf. nekhaitz.

ekarri
(XIVe s.) Porter, produire. De la racine *karr- (cp. karro ).

ekera
(S) Orient. De eki "soleil".

ekhei
(S) Substance, matière. De egin/ekin "faire" et gei "matière".

ekhintü
(S) Fanfaron. De egin/ekin "faire" (qui fait des manières).

eki
(XIe s.) Soleil. De la racine *ek- /eg- "soleil, jour". Voir eguzki, egun.

eki
(L) Certainement. De *ek-/eg- "vrai" (cf. egia "vérité").

ekimen
Initiative, activité. De ekin "faire" et suff. -men.

ekin
(1571) Faire, agir, se comporter. Variante de egin. Racine proto-eurasienne *ki/gi "faire". Cp. ainou ki "faire", coréen ki "id.", altaïque ki "id.", dravidien ki "id.", amerinde ki "id.", etc. Sans doute apparenté à l’ibère ekiar, ekien "oeuvre".

ekiramu
(XVIIe s., Oih.) Fanfaronnade. De ekin "faire".

ekosari
(XVIIe s., Oih.) Légume. De egosi "bouillir".

ekun
(R) Avoir. Var. de ukan "id.".

ekuru
(R) Tranquille, quiet, ferme. Du lat. securu(m) "sûr".

el
(B, 1800, Añibarro) Réal (monnaie). Contraction de erreal "id.".

ela
(HN, 1800) Conte, fable. Var. de ele "parole".

elaia
Hirondelle (Zool.). Var. de enara, ainhara "id.".

elarte
Silence. De ele "langue, discours" et arte "entre".

elbiko
(B) Monnaie de deux réals. De el, contraction de erreal "réal" et bi "deux".

elbitz
(B, G) Foin naturel; queue-de-loup, mélampyre (Bot.). Var. de albitz.

elde
(XVIIe s.) Epidémie. De eri "maladie" et -te "période".

elder
Bave, liquide visqueux. Métathèse de lerde "id.".

ele
(1571) Parole. Apparenté à l’ouralo-altaïque *kele, mongol xele "id", dagur hele, ouralien *kele "id.", amérindien haida kil "langue". Var. elhe.

ele
(HN, G, L) Bétail, troupeau. Var. de eli "id.". Cp. peut-être vieil-irlandais ile "foule". Nostratique *el- "clan, tribu".

eleja
(B) Eglise. Var. de eliza (elexa). Le j se prononçait x en ancien espagnol. Cf. le toponyme Elejabeitia.

eleluma
(G) Multitude. De ele "troupeau, troupe" et luma "flocon" ou métathèse de * mula "tas, monceau, amas".

elga
(S, BN) Semblablement, également, ensemble. Var. de elgar/elkar pronom réciproque.

elgaitz
(XIXe s.) Maladie. De eri "maladie" et gaitz "mal".

elgar
(1545) Mutuel. Comporte aussi l’idée d’ensemble, d’où un lien possible avec ele "groupe, troupeau". Cf. aussi éventuellement le lamoute (toungouse) elgalan "s’assembler".

elgata
(S, XVIIe s.) Haut. Du rom. elevata (lat. elevatum) "élevé".

elge
(1025) Champ, terrain; plat. Cp. peut-être toungouse elge "limite, espace"?

elger
(S) Fou, stupide. Var. de ergel "id.".

elgorri
Rouille des blés (Bot.). De eri "maladie" et gorri "rouge".

eli
(1178) Troupeau, groupe. De *el-i. Cp. mongol el, kirguize el "groupe, famille", tatar il "société".

eliza
(814) Eglise. Du latin eclesia "id.".

elizai(n)
Sacristain. De eliza "église" et zai(n) "gardien".

elizaintzin
Paroisse, anteiglesia. De eliza "église" et aintzin "devant".

elizape
Crypte. De eliza "église" et pe "sous".

elizari
Portique d’église. Le sens ancien est "domaine proche de l’église, environs de l’église", de eliza "église" et iri "domaine, environs".

elizondo
(1290) Quartier de l’église. De eliza "église" et ondo "à côté de".

elke
(Alava, 1025) Champ, verger. Var. de elge "id.".

elki
(1097) Champ. Variante de elge.

elkor
(XVIIe s.) Sourd, dur, sec. De eri "maladie" et kor /gor "dur".

elkor
(B, G) Fruit qui ne mûrit pas. Selon L. Michelena (FLV, 4, 1970, 72) de eldu "venu" et gor "dur". Croisement possible avec elkor "sourd, dur" (de eri "maladie" (?) et gor "dur") à moins qu’il ne s’agisse du même terme.

elorri
(871) Epine. Peut-être de *el- "piquant" ? et orri "feuille" ou de *lorr ? Variante elosi. Le terme est apparenté à xinaurri "fourmi" de *inaurri, enaurri.

elorrio
Souffrance, tribulation. De elorri "épine".

elosike
(G) Prunelle (Bot.). Var. de elorri "épine".

elsuns
(HN) Taon (Zool.). Terme apparenté à elso (eltxo) "mouche, moustique".

eltur
(B, G) Panaris. De erhi "doigt" et suffixe nominal -tur.

eltxano
(R) Marmite; potage. Dim. de eltze "pot, marmite, chaudron".

eltxar
(B) Ver. De eltxo, elso "mouche" et txar "mauvais" ou ar "ver".

eltxaur
(L, 1505) Noix. Var. de intzaur.

eltxo, eltzo
(1571) Moustique. Diminutif de euli "mouche".

eltze
Pot, chaudron. Peut-être apparenté à bertz "id".

eltzekari
(HN, G) Légume; potage. De eltze "pot, marmite; pot-au-feu". Var. elzari.

eltzü
(S) Gerbe. Var. de eultzi.

eltzun
(B) Tremble (Bot.). Apparenté à lertxun "id.".

elume
(1745) Troupeau de petit bétail. De eli "troupeau" et ume "petit".

elur
(préhistoire) Neige. Apparenté à son doublet lur "terre" et peut-être au nivkh (guiliak) lur "glace". Cp. tchétchène luo "neige"?? Même si le terme tchétchène n’est pas apparenté au terme basque, il demeure que dans cette langue le rapport double entre "terre" et "neige" est du même type sémantique qu’en basque avec deux termes tchétchènes apparentés: luo pour "neige" et lea-(tta) pour "terre". Ceci indique dans les deux cas une région froide où la neige et le sol sont souvent confondus. Ceux qui comme J.D. Bengtson pensent que les deux mots basques lur et elur ne sont qu’une rencontre de hasard ont évidemment tort. Le même type de doublet préhistorique se répète avec ezur "os" et zur "bois". Var. edur. Voir aussi lur.

elurhontz
Harfang des neiges (Zool.). De elur "neige" et hontz "hibou".

eluts
(1259, Roncevaux) Ubac, côté ombragé. De elur "neige".

emakume
Femme. De eme "femme, femelle" et ume "petit".

eman
(préhist.) Donner. Proto-basque *e-ma-n. D’une racine proto-eurasienne *mV. Cp. ostiak/khanty ma "id.", toungouse ma "id.". Cette très vieille racine a connu trois extensions *ma-n, ma-k, ma-r. J.H. Greenberg (2002, n°194, p. 88) a montré sa présence en amérindien: mixe ma "donner", kamakan ma-ne "id.", maidu ma "main", uto-aztèque *ma- "id.", ma-ka "donner", urubu-tapuya uamon "main", coahuiltèque *ma-ke "donner", bororo *ma-ko "id.", quechua maki "main", tanoan *ma-n "id.", choctaw ima "donner". Le latin manus "main" provient peut-être lui-aussi de cette racine. Concentré sur l’eurasiatique, Greenberg n’a pas vu la forme basque qui remonte directement à la base *ma et constitue par conséquent un réflexe de la forme la plus ancienne. Cf. aussi ma, mo "donner" dans les langues de Nouvelle-Guinée et ma "donner" en khoïsan (Vossen, 1997: 440). Var. emon.xxx

emaro
(BN, R) Petit à petit, lentement. De eme "doux" et suff. adv. -ro.

emazte
(1189) Femme, épouse. De eme "femme" et gazte "jeune".

eme
(préhistoire) Femelle, femme. Vieux terme eurasien. Cf. turc eme "femelle", mongol eme "id.", hongrois eme "id.", cor. eme "mère", fin. emä "id.", sam. mê, emme "belle-fille, mère", jap. me. En caucasien il y a inversion avec eme "père". Voir aussi ar "mâle".

eme
Doux, suave. De eme "femme".

emoi
(XVIIe s.) Cadeau. De eman / emon "donner".

emokatu.
(BN, L) Crépir. Var. de enbokatu "id.".

enara
(1562) Hirondelle (Zool.). De *enal-. Voir ainhara. Du celtique ainneal, vennal- (français vanneau).

enauke
(BN, R, S) Turbulent, remuant, inquiet. De la négation ez et nagoke "je peux rester" (je ne peux pas rester en place).

enbata
(1490) Vent de mer. De l’espagnol embate "id.".

enbei
(BN, Sal.) Envie. Du gasc. embéje "id.".

enbeleka
(HN) Luzerne (Bot., Medicago). De l’esp. mielga "id.".

enbidia
(1562) Envie. De l’esp. envidia "id.".

enbite
(B, G, 1562) Invite. De l’esp. envite "id.".

enbokatu
Crépir. Du gasc. embocar "boucher".

enbor
Tronc, souche.Terme apparenté à zunbur, zunpur, zonbor "id.".

enboska
(S) Colère. Du cast. emboscar "embusquer" ?

enda
(B) Famille, tribu, caste. Terme sans doute apparenté à l’afro-asiatique (saho-afar) enda "id." ou au romani endaja "clan’’.

endalar
(B) Salsepareille (Bot.). De *endabelar "id.".

endekatu
(B, 1250) Rachitique, dégénéré. Du vx cast. entecar(se) "devenir infirme".

endelgu
(1545) Intelligence, entendement. Du lat. intelligere "comprendre".

endrezera
(1531) Parage, côté. Du rom. nav. endrecera "parage" (gasc. endressèro "chemin, sentier de traverse", vx fr. dresse, drece "sentier, raccourci").

endrezu
(HN, XVIIe s.) Dextérité; service rendu. Du rom. endrésse "direction, conseil, guide".

endu
(B) Etre tranquille, immobile. Peut-être de en-, var. de oin "pied".

endu
(B) Etre tranquille, immobile. Peut-être de en-, var. de oin "pied".

endurtu
(BN) Couler, diminuer, maigrir. Terme qui paraît composé de end- (cf. endeka, endekatu ?) et de urtu "fondre, fondu".

ene
Mon, ma, mes. De *en- "je, moi" (cf. ni) et suff. génitif -e.

enea
(XXe s.) Typha, massette (Bot.). De l’esp. enea "id.".

enene
(B) Lait, lolo (voc. puér.). Forme hypocoristique expressive de esne "lait".

enganatu
Tromper. Du rom. enganar "id.".

engorgatu
(BN, S) Etre constipé (bétail). Du gasc. engorgà "engorger, obstruer".

engoxa
(S) Evanouissement. Du béarn. engo(è)che "syncope" (engoechà "angoisser").

engoxan
(R) Ce matin. De goiz "matin" avec préf. roman en- (cp. engoitik, etc.) et suff. d’inessif -n.

eñhe
(S) S’ennuyer, se lasser. Selon L. Michelena, FHV, 103, de (a)unatu "épuisé, fatigué"(?). Un rapport avec le fr. ennui, ennuyé est également possible car il existe aussi enoiatu "s’ennuyer".

enkailatu
(B, G) Echouer. De l’esp. encallar "id.".

enkatxo
(B) Empierrement d’un chemin. De l’esp. encachado "id.".

enkhelo
(BN, L) Imbécile. Peut-être du lat. imbecillu(m) "id." avec chute de la syllabe be ? Toutefois il existe aussi kelon (G) "sot, niais".

enotxun
(B) Eternuement. Terme expressif.

enparantza
(G) Hangar, appentis; petite place. Du vx cast. amparanza "protection" ou du gasc. emparà "défendre, protéger".

enparü
(S) Obstacle. Du nav.-arag. amparo/empare "obstruction, embargo".

enpatxu
(S, BN) Grossesse, embarras, empêchement. Du gasc. empàche ou cast. empacho "empêchement, obstacle, embarras".

enpesa
(S, BN) Empois, amidon. Du gasc. empés "id.".

enpheltü
(S) Greffer, enter. Du béarn. empeutà "id." (empeltà).

enplegatu
Employer. Du gasc. emplegà "id.". Dér. enplegu "emploi".

entokatu
(L, R) Recrépir, badigeonner. De l’esp. tocar "toucher, frapper".

entrabalo
(BN) Equilibre instable. Du rom. intervallu "intervalle, entre-deux".

entraña
(1621) Entrailles. De l’esp. entraña "id.".

entreditxo
(1562) Mise en doute. De l’esp. entredicho "id.".

entresilu
(G) Mésentère. De l’esp. entresijo "id.".

entsarre
(S) Période de tombée de neige. Du rom. enserrare "enserrer".

entterka
Introverti. Du rom. inter/enter "à l’intérieur".

entzun
(IVe s., Veleia, ENTUN) Entendre. De *ntsu.

entzux
(HN) Eternuement. Terme expressif.

enur
(R) Personne. De e- négatif et nur "qui".

eñurreriatu
(R) S’engourdir. De *eñurri "épine, fourmi". Voir aussi elorri.

eñurri
(R) Epine-vinette (Bot.). Apparenté à elorri "épine". Voir aussi xinaur(r)i "fourmi".

enzindu
(B, 1596) Confier. Du préf. en- et zin "fidélité".

epai
Sentence, jugement. De epaki/ebaki "couper, décider".

epail
(B, G) Mois de mars. De epa- "taille" et il "mois". Var. ephai-aro "id.". C’est l’époque de la taille lorsque les fleurs apparaissent. Var. ephail.

epaintza
(BN, L) Précipice. De epai "couper". Le précipice est une coupure (rupture) brutale du terrain.

epe
Délai, terme, durée limitée. Peut-être de epa- "couper" (cf. ebaki, epai, etc.).

epeiñi
(HN, G) Mettre, poser. Var. de ipini "id.".

epel
Tiède. Du proto-basque *tepel, apparenté au latin tepidus "id." et au slave tepl-, topl- "chaud". PIE *tep-. Terme eurasien. Le terme existe aussi en caucasien: proto-kartvèle *tep, tp "chaud", géorgien tp > tb "id.", mingrélien tb "id.", laze tub, tib "id." et en altaïque: *t’epV "id.".

epher
Perdrix (Zool.). En dépit d’une apparence trompeuse, ce terme n’est pas un emprunt au lat. perdix "id.". Il provient d’une racine *per-/par/pur- "arrrière, derrière" comme sa var. eperdi et ses dér. eperdikara, iperdikara "pintade, hochequeue, bergeronnette". Il est apparenté à ipurdi "derrière, cul". Une parenté lointaine avec le terme latin ne serait possible (et peut-être même probable) qu’à un niveau eurasien beaucoup plus ancien sur la même racine eurasienne *perd- /purd- "derrière, cul".

epherzuri
(L) Gélinotte des bois (Zool.). De epher "perdrix" et zuri "blanche".

erabaki
Décider. Factitif de ebaki "couper".

erabili
Manier, utiliser, faire marcher. Factitif de ibili "aller, marcher".

eradan
(S) Abreuver. Factitif de edan "boire".

eradoki
Attraper, prendre. Factitif de eduki/edoki "tenir, avoir".

eragin
Faire faire, promouvoir, semer. Factitif de egin "faire".

erago(n)
S’occuper, continuer, insister. Factitif de egon "rester, demeurer".

eragotzi
Faire jeter. Factitif (causatif) de egotzi "jeter".

eragu
(R) Apporter. Var. de eraugi.

erahatzi
(XVIIe s, Oih.) Faire oublier. Factitif de aha(n)tzi "oublier".

eraidi
(XVIIe s.) Faire faire. Factitif de aidi- "faire, pouvoir faire": cf. deraidik (Oih.): arrotzak ez lan daidik, ez deraidik "un hôte ni ne fera aucun travail pour toi, ni ne te donnera le moyen d’en faire toi-même".

eraiki
Elever, bâtir, construire. Factitif de jaiki "lever, se lever".

erain
(B) Tuer. Terme apparenté à ero "id.".

eraio
(G) Ecraser. Factitif de jo, eho "frapper, moudre".

eraitsi
Faire descendre, ôter, diminuer, traire. Factitif de jaitsi (jeitsi) "descendre".

eraitzio
(HN) Récolte. Apparenté à eraiki "ramasser, récolter, faucher".

erajaki
(BN) Digestif. Du factitif de jan (erajan "faire manger").

erakarri
Entraîner, porter à, rapporter. Factitif de ekarri "porter".

eramai
(HN, B, G) Averse, chute de neige, giboulée. Semble apparenté à eraman "apporter, emporter".

eraman
Porter, supporter. Factitif de eman "donner".

eran
A l’occasion. De era "manière" à l’inessif.

eran
(B, G, R) Boire. Var. de edan "id.".

erantzun
Répondre, faire entendre, corriger. Factitif de entzun "entendre".

erari
(G) Boisson. De eran "boire".

erasan
(B, G) Faire dire. Factitif de esan "dire".

erasan
(HN) Attaquer, assaillir. Factitif de jasan "supporter, souffrir".

eratzan
(1545) Faire coucher. Factitif de etzan "être couché".

eratzi
(B) Traire. Factitif de jeitzi, jatsi "id" et "descendre" en général. Var. eratsi.

eratzo
(B) Faire coucher. Factitif de etzan "être couché".

eraugi
(R, Sal., 1780) Apporter, amener. Factitif de jaugi(n) "venir".

erauki
(1627) Concéder, céder, accorder. Sans doute un factitif de *jauki.

erausi
Parler beaucoup, raconter. Sans doute un factitif.

erautsi
Faire descendre, puiser, traire, baisser. Factitif de jautsi

erauzi
(HN) Faire sauter, enlever, ruiner, ébranler. Factitif de jauzi "sauter".

erazagutu
(XVIIe s.) Faire connaître. Factitif de ezagutu "connaître".

erazi
Faire faire. Factitif de jazo "survenir, arriver".

erazo
Faire faire. Factitif de jazo.

eraztun
Bague, anneau. De er(h)i "doigt" et aztun "anneau".

erbera
(B) Rive, terre basse. De (h)erri "terre, pays" et bera, bere "bas". Var. erbere (HN).

erbeste
(B, G) Exil; terre étrangère. De (h)erri "pays" et beste "autre".

erbi
Lièvre (Zool.). A été comparé au géorgien rb "courir" par R. Lafon. Cf. aussi peut-être hourrite erbi "chien"?

erbiñude
Belette (Zool.). De erbi "lièvre" et iñude "nourrice". Il pourrait s’agir d’une étymologie populaire. Peut-être de erdi-un(h)ide "nourrice d’accouchement" (cp. esp. comadreja). L. Michelena, FHV, 483.

erburuko
Panaris, tourniole. De erhi "doigt", buru "extrémité" et suff. -ko.

erdalerri
Pays étranger. De erdara "étranger" et (h)erri "pays".

erdeiñu
(XVIIe s., Oih.). Dégoût, mépris. Du cast. desdeño "dédain".

erdera
Langue étrangère. De erdi "demi" et era "manière".

erdi
Milieu, moitié, demi. Peut-être du proto-basque *er- "id." si c’est la même base que dans (h)ertu "diminuer, décroître", ertsi "rétrécir, fermer", ertze "intestin", etc. A été également comparé au géorgien *gwerd- "moitié".

erdio
(S) Braguette, fente. De erdi "milieu".

erdutu
(L) Venir, arriver. Var. de (h)eldu "id.".

ere
Aussi, également. Cet adverbe a pour forme primitive bere bien attesté par ex. dans les Refranes de Garibay (1591-1592).

ere
(B, G) Courroie. Var. de hede "id.".

eredu
(XVIIe s.) Type, modèle, norme. De era "manière".

eregi
(1537) Elever, construire, édifier. Factitif de jegi et var. de eraiki "id.".

erein
(1545) Semer. Contraction de eragin "promouvoir, pousser, semer". Var. erin (G), erain (S, BN).

ereinzi
(R) Peigner. Var. ereinsi. Uniquement roncalais.

ereixi
(R) Peigner. Var. de ereinsi, ereinzi "id.".

ereman
Emporter, porter, supporter. Factitif de eman "donner, mettre, faire".

eremu
(1025) Désert. Du latin.

ereñotz
Laurier (Bot.). Selon divers auteurs la forme primitive serait *ereño (L. Michelena, Apellidos vascos, n°216, p.84), issu de erein "semer". La finale serait alors le suffixe -tz des végétaux.

erensuge
Dragon mythique basque. De eren "mâle" et suge "serpent". Cp. yakoute erenkyl "dragon", du turc eren, ären "mâle" (cf. turc är, ar, guiliak ar, basque ar "mâle") et kyl "serpent". Cp. sugaar "serpent mâle" l’autre nom du dragon basque. La forme eren de erensuge pourrait ainsi être un cas exceptionnel d’harmonie vocalique en basque.

eresi
(1571) Chant.

ereti
(B, XVIIIe s.) Moment opportun, occasion.

eretsi
(B) Incliner, abaisser. Factitif de jatsi "descendre".

eretsu
(1896) Sonore. Néol. créé par A. Goiri. De eres "son musical" et suff. -tsu.

eretz
(BN, S) Côté, lieu. Var. de ertz "bord, côté".

eretza
Cèdre (Bot.).

ereza
(B) Couteau (Zool.). De eri "doigt" (long coquillage en forme de doigt).

ergai
(1745) Instant, moment.

ergel
(1627) Stupide, sot, bête, fou. Apparenté à argal "clairsemé, faible".

ergenore
Belette (Zool.). Var. de erbiñude "id.".

ergi
(XVIIe s., Pouvreau) Bouvillon. Les nostraticiens ont reconstruit une base *?erqi "ruminant".

ergun, ergon
(XIXe s.) Timide.

erheri
(S) Salamandre (Zool.). De erre "brûler".

erhi
Doigt. Si le -h- est étymologique, on peut cp. ce terme au mongol erXi "id".

eri
Maladie. Cp. drav. eri "fièvre, douleur, souffrance".

eria
(B) Foire. De l’esp. feria "id.".

erida
(1562) Blessure. De l’esp. herida "id.".

eridein
Egaler. De ide "semblable, égal".

erigi
(B, 1596) Soulever. Var. de eraiki.

erika
(XIXe s.) Bruyère (Bot.). Du latin erica "id.".

eriko
(HN, R) Dé à coudre. De eri "doigt" et suff. -ko.

erin(du)
Purger, expier. De eri "maladie".

erio
Mort. Peut-être de eri "maladie" ?

erio(n)
(1800) Jaillir, goutter, s’écouler. Factitif (causatif) de jo "frapper" (?).

eritu
(1745) Frapper, battre. De l’esp. herir "id.".

erizain
(XVIIe s.) Infirmier. De eri "malade" et zain "gardien".

erka
(B) Sillon. Var. de erreka "ravin, ravine".

erkain
Bout des doigts. De eri "doigt" et gain "haut".

erkale
Prêt à mettre bas. De erdi "mettre bas" et gale "envie".

erkame
(B, Mic.) Branche. Y. V. Zytsar (Euskera, 1987/2, 319) propose de décomposer ce terme en *e-rka-mee- serait une voyelle prothétique, rka la base "corne, branche" (kartvèle rka "corne") à l’instar du basque adar qui a les deux sens, -me étant un suffixe.

erkapelu
(S) Dé à coudre. De eri "doigt" et kapelu "chapeau".

erkatz
Petit houx (Bot.), balai. Dér. erkaztatu "balayer". Var. erratz.

erkhaitz
(L, BN, S) Sourire, rire jaune, sarcasme, ironie. De erri "rire" et gaitz "mauvais".

erki
(B, G) Arbuste. Peut-être var. de ezki.

erkide
Comparable; jumeau, besson, commun; associé. De er(di) "moitié" et kide "sembable".

erkin
(L) Vache sur le point de mettre bas. De erdi(tu) "mettre bas" et kin "qui fait".

erkin
Malade, débile, faible. De eri "malade".

erkingu
(R) Orient. De eki "soleil" ou plutôt erkin "sortie" et gu "lieu".

erko
(BN, R) Dé à coudre. De eri "doigt" et suff. -ko.

erkoro
(B) Pouce. De eri "doigt" et goro "gros".

erlabio
(B, G) Guêpe (Zool.). De erle "abeille".

erlai
Hirondelle. Var. de elai "id.".

erlaino
(B, G) Brume basse. De erri "pays" et laino "brouillard".

erlama
Reine des abeilles (Zool.). De erle "abeille" et ama "mère".

erlanagi
(B) Faux-bourdon (Zool.). De erle "abeille" et nagi "paresseux".

erlantz
(B, G) Brillant, attentif. J. Coromines, FLV, 5, 1970, 172, propose un préf. er- pour ez- (négation donnant plus de force ou aggravant le sens) et lantze "travail" (?).

erlatx
(B) Ruche. De erle "abeille" et etxe "maison".

erlatz
(BN) Rhume, coryza. De er- (Coromines, FLV, 5, 1970, 172) et latz "âpre, rude".

erlax
(HN, BN, L) Corniche, mur, dalle. Peut-être de arri "pierre" ? Var. erlaiz (HN, B), erlaje (G) "mur de soutènement".

erlazulo
Alvéole de ruche. De erle "abeille" et zulo "trou".

erle
(XIIe s.) Abeille (Zool.). De *ezti-le "qui fait du miel" avec évolution *ez- > er- (rhotacisme) et suffixe d’agent -le.

erliebe
Relief. De l’esp. relieve "id.".

erlikia
(XVIe s.) Relique. Du rom. reliquia "id.".

erlinga
(B) Ralingue (mar.). De l’esp. relinga "id.".

erlo
(G) Lot de terrain. Var. de arlo "champ".

erlojero
(B) Horloger. De l’esp. relojero "id.".

erloju
Horloge. De l’esp. reloj "id.".

ermain
(B) Infirmité. Var. de erbain ( < (h)ebain).

ermitz
Araignée (Zool.). Expressif?

ermo
(G) Ferme. Du lat. firmu(m) "ferme, solide". Var. ermu (G).

ernai
(B, G) Eveillé, vif. Var. de erne "id.". Var. esnai.

ernari
(XVIIe s.) Enceinte, grosse. De erne "qui produit".

erne
Alerte, vif, éveillé. De *ern-/esn- avec alternance (sur le même modèle que esan/erran "dire").

eroan
Mener, emporter. Forme verbale restituée, factitif (causatif) de joan "aller", qui n’existe que dans les formes conjuguées telles que: daroat "je le mène, je l’emporte". Cf. R. Lafon, "Structure et diathèse du verbe basque", BSL, 50, 1954, 204.

eroki
(R) Posséder, tenir, garder. Var. de eduki/edoki "tenir". Var. eroken (R) "contenir".

erori
Tomber. Faut-il restituer une racine *ror ? Il y a différentes possibilités: lat. ruere "s’écrouler, tomber" qui viendrait selon J. Hubschmid du pré-roman *rowi, rowa (Alpenwörter romanischen und vorromanischen Urspungs, 48 et ZRPh, 66, 47-49). Cf. aussi peut-être sém. ’rwr "tomber", akkadien araru "vaciller", arur "écoulement", éthiopien ’erora "pente". Sous toutes réserves. Voir peut-être aussi irauli.

erorki
(BN) Part d’héritage. De erori "tomber, échoir".

erormin
Mal caduc, épilepsie De erori "tomber" et min "mal".

erosi
Acheter, racheter. En principe la racine devrait être *ros. Toutefois la forme du verbe pourrait faire penser à un ancien factitif à préfixe/infixe -ra-, ce qui supposerait l’existence d’un verbe disparu *e-os-i de racine *os (?). Cp. peut-être finno-ougrien os- "acheter".

eroso
Facile, commode, avantageux. Peut-être de erosi "acheter".

erpa
(B, G) Serre (d’oiseau), griffe, éperon. De eri "doigt" selon Azkue. Et sans doute be/pe "sous". Sinon, de la base *(h)arp- "agripper". Var. erpe (B).

erpa
(B) Bord d’une jarre, d’un chaudron, d’un panier. De ertz "bord".

erphuruko
Panaris. De eri "doigt", buru "extrémité" et suff. -ko.

errabia
(1562) Rage, colère. De l’esp. rabia "id.".

errada
(1562) Aiguière. De l’esp. herrada "id.".

errago
(B) Forte chaleur du soleil. De erre "brûler" et suff. -ko.

errain
Reins. Emprunt au fr. reins ou éventuellement apparenté à errai "entrailles" (?). Un croisement est possible.

erralde
(B, G) Poids de cinq kilos. De l’esp. ralde "id.".

erraldo
Fête des marrons. De erre "griller".

erraldoi
(B, G) Géant. Selon L. Michelena, FHV, 84, le terme viendrait de *erroldae < Roldán "Roland", nom du héros de Roncevaux.

errama
(1562) Branche, rameau. De l’esp. rama "id.".

erramal
(B) Fil bien tordu, toron. De l’esp. ramal "brin de corde".

erramazko
(B) Rhume. Emprunt déformé au cast. romadizo "id." (de *erromadiz-ko).

erramero
(ms-Lond.) Romarin (Bot.). De l’esp. romero "id.".

erramu
(1290) Laurier (Bot.). Du rom. ramo, ramu. Var. arramu.

erran
(1545) Dire. Apparenté à esan "id.".

errantzio
Rance. De l’esp. rancio "id.".

errape
Pis de vache, chèvre, etc. De erro "mamelle" et pe "sous".

errari
(B, 1246) Pain de blé. De erre "brûlé, cuit".

errari
(B, 1800) Fournée. De erre "cuire".

erras
(S) Complètement. Var. de arras "id.".

erratz
(Xe s.) Genêt (Bot.). Variante erhatz.

errauli
(1745) Cantharide (Zool.). De erre "brûler" et uli "mouche".

errauts
Poussière. De erre "brûler" ou arri "pierre" et hauts "cendre, poudre, poussière".

errautz
(R) Précipice. Var. de erroitz "id.".

erraz
(XVIe s.) Facile(ment). Du rom. ras, res.

erre
Brûler, cuire. Cp. drav. er- "brûler".

errea
(G) Lessive. De erre "cuire" ici au sens de "bouillir".

erreal
Réal (monnaie). De l’esp. real "id.".

errebentatu
(B) Exploser. De l’esp. reventar "id.".

erreberi
Délire, rêverie. Du gasc. reberie "id.".

errebero
Lait fraîchement tiré de la vache. De erro "mamelle" et bero "chaud".

errebes
Revers, envers. Du gasc. arrebès (esp. revés).

errebista
Revue. De l’esp. revista "id.".

erreboll
(S) Rouleau de bois pour le grain ou les meules. Du béarn. arrebole "rouleau".

errebot
(1745) Rebond, rebot. Du gascon rebot "id.".

errede
(R) Filet. De l’esp. red ou lat. rete(m) "id.".

erredial
(XIXe s.) Regain (agr.). Du gasc. arredalh "id".

erredilla
Rave (Bot.). Du gasc. arrediggle "radis".

erredola
(L) Bouclier. Du rom. redola "rond".

erreforma
Réforme. De l’esp. reforma "id.".

erregalia
(1745) Privilège. De l’esp. regalia "id.".

erregalo
(1562) Cadeau. De l’esp. regalo "id.".

errege
Roi. Du lat. rege(m) "id.".

erregela
Règle, principe. Du rom. regla "id.".

erregile
(B, Mic.) Règles, menstrues. Du rom. regile, regele "règle" (lat. regula).

erregina
Reine. Du lat./rom. regina "id.".

erregu
(HN, B, G) Prière, supplique. Du cast. ruego "id." (1140) (lat. rogare).

erregueldo
Rot, éructation. De l’esp. regüeldo "id.".

erreieta
(B, G) Dispute, querelle. De l’esp. reyerta "id.".

erreinu
Règne. Du lat. regnu(m) "id.".

errejitu
(1562) Régir. De l’esp. regir "id.".

erreka
(1093) Ravin, ruisseau. De la base indo-européenne *rek-.

errekadu
Commission, message. De l’esp. recado "id.".

errekai
Combustible. De erre "brûler" et gai "matière".

errekaz
Abondamment. De erreka "ruisseau" avec suff. instrumental -z.

errekoa
(BN, R) Train, allure. Du cast. recua "train, troupe".

errekoi
(S) Brebis qui aime les ruisseaux. De erreka "ruisseau" et suff. koi "qui aime".

erremaitzela
Bohémien, romanichel. De *erromanitzela "id.".

erremangu
Résolution. Du gasc. arrèmangou "geste, riposte".

erremedio
Remède. De l’esp. remedio "id.".

erremuli
(S) Remous. Du béarn. arremoulî "id.".

erren
(B) Interruption. Peut-être apparenté à eten "id.".

erren
(HN, G) Epine. Var. de arran "id.".

erren
(1571) Belle-fille, bru. Peut-être de errain "reins".

errendada
(B) Langue de terre. Du rom. rendada.

errenkura
(1562) Rancoeur, peine, plainte, reproche. Du roman rancor.

errenta
Salaire, rente. Du rom. renta "id.".

errenteria
Douane. Du vx cast. renteria (1452) "revenu, tribut".

errenuntzia
Renoncement. De l’esp. renuncia "id.".

errepasatu
Repasser. De l’esp. repasar "id.".

errepel
(G) Temps chaud et malsain. De erre "brûler" et epel "tiède".

errepide
Chemin royal. De errege "roi" et bide "chemin, route".

errepikatu
(XVIIe s.) Carillonner. De l’esp. repicar "id.".

errepira
Terres basses, rive. Du lat. riparia "id.".

errepresentatu
(1562) Représenter. De l’esp. representar "id".

erreprobatu
(1562) Réprouver. De l’esp. reprobar "id.".

errero
(1562) Forgeron. De l’esp. herrero "id.".

erresabio
(1745) Arrière-goût. De l’esp. resabio "id.".

erresapio
(XIXe s.) Rancune. De l’esp. resabio "arrière-goût".

erresel
(B) Baldaquin, ciel de lit. Du rom. resel "id.".

erresera
(B) Râcloire. De l’esp. rasero "id.".

erreske
Demande d’indemnité suite à un incendie. De erre "brûler" et eske "demande".

errespeto
(1621) Respect. De l’esp. respeto "id.".

errespuesta
(1545) Réponse. De l’esp. respuesta "id.".

errestali
(L, BN) Egout. Du rom. restel, rastel (gasc. arrestel) "herse, grille", du lat. rastellum "grille".

erresuma
Royaume. Du rom. (navarro-castillan) reismo "id." (Fuero de Navarra, 1237).

erretal
Morceau de toile restant. De l’esp. retal "id.".

erretiro
(1745) Refuge, solitude. De l’esp. retiro "id.".

erretrato
(XVIIe s.) Portrait; photo. De l’esp. retrato "id.".

erretxina
(B, G, HN) Résine. De l’esp. resina "id.".

erreuka
(G) Goût de brûlé (lait, etc.). De erre "brûler".

erreumatismo
(1800) Rhumatisme. De l’esp. reumatismo "id.".

erreür
(S, 1800) Erreur. Du fr. erreur ’id.’.

erreüs
(S) Inquiet, impatient. De erre "brûler".

errex
Facile, aisé. Peut-être du vx cast. rahez, rafez, rehez "id.".

erreximenta
Confiture, raisiné. Du gasc. arrasimet "raisiné, groseille"

errezel(a)
(B) Voile, rideau. Du rom. recel "qui cache".

errezelo
(1658) Soupçon, crainte. De l’esp. recelo "id.".

errezeta
(1619) Recette, ordonnance. De l’esp. receta "id.".

errezo
(1745) Oraison. De l’esp. razo "id.".

erri
(S, BN) Rire. Terme expressif.

erribete
(1745) Liseré. De l’esp. ribete "id.".

errient
(BN) Instituteur. Du gasc. rejént "id.".

errierta
(B) Rixe. De l’esp. reyerta "id.". Var. errieta.

errima
(1627) Rime. De l’esp. rima "id.".

errime
(B) Robuste, ferme, fort. De l’esp. firme "ferme".

erripa
(B) Escarpement, terrain en pente. Du lat. ripa "rive, bord".

erritmo
Rythme. De l’esp. ritmo "id.".

erro
Souche, racine, pis.

errobalo
Bar, loup de mer (Zool.). De l’esp. róbalo "id.".

erroi
(1258) Grand corbeau. Curieusement rapproché par Y. V. Zytsar de l’esp cuervo, par l’intermédiaire de * werrow, ce qui est fort peu convaincant. Il pourrait s’agit simplement d’un terme expressif (cri du corbeau). Var. arrai.

erroidu
(G) Tumulte, querelle. De l’esp. ruido "bruit".

erroilla
(G) Rigole. Terme apparenté au cast. arroyo d’origine pré-romane (arrugia).

erroitz
Précipice, éboulis. De arri "roche" ? Var. erruitz, errautz.

erroka
Quenouille, rochet. Du rom. roca (du francique).

erromari
(G) Rhume, coryza. Du cast. romadizo (écourté en romadi > romari).

erromeria
Pèlerinage. Du cast. romería "id.".

erromero
Pèlerin. Du cast. romero "id.".

erromero
(1562) Romarin (Bot.). De l’esp. romero "id.".

erron
Rhum. De l’esp. ron "id.".

erronda
(B) Ronde. De l’esp. ronda "id.".

erronka
(B, G) Bravade, provocation. De l’esp. ronca "id.".

errore
(1562) Erreur. De l’espagnol error.

errosel
(1745) Rousseau (Zool.). Du rom. rossel "id.".

errosela
(G) Rousseau (Zool.). Du rom. rosel "un peu rouge, roux".

erroska
(B, 1562) Boule (de pain, etc.). De l’esp. rosca "id.".

errota
(1169) Moulin. Du lat. rota "roue".

erru
(B, G) Faute. Selon L. Michelena, FHV, 61, ce terme serait un emprunt à l’esp. yerro "id.".

errubi
(1620) Rubis. De l’esp. rubi "id.".

erruda
(B, G, R) Rue (Bot.). De l’esp. ruda "rue".

errudio
(BN) Environs, alentours. Du rom. rodeo "tour, détour".

errufiau
Rufian, souteneur. De l’esp. rufián "id.".

erruitu
(1562) Bruit, tumulte. De l’esp. ruido "bruit".

erruki
Pitié, compassion. Il existe une var. urruki qui a fait dire à L. Michelena que ce terme venait de urri "pauvre". Toutefois une influence de erru "faute, péché" est possible. Dér. errukitu "avorton".

errula
(S) Cantharide (Zool.). De erre "brûler" et ula "mouche".

errun
(XVIIe s.) Pondre. Verbe apparenté à arraultze, arrontze "oeuf". Cf. peut-être chinois ruan "oeuf".

erruso
Russe. De l’esp. ruso "id.".

erruzi
(G) Grognement, rebuffade. Terme expressif.

ersean
(R) Entre la vie et la mort. De (h)ertsi "étroit, rétrécissement, angoisse".

erskon
(1571) Fort, solide, gaillard. Peut-être de eskon "main bonne" ?

ertail
(1785) Partie. De erdi "moitié".

ertain
(B, G) Médian. De erdi "milieu, moitié".

ertar
Indigène, autochtone. De erri "pays" et suff. -tar.

ertaro
Epoque de la mise-bas. De erdi "mettre bas" et aro "temps, époque".

ertegi
Centre. De erdi "milieu, moitié" et egi "lieu".

erthohain
(S) A moitié prix. De erdi "moitié" et dohain "gratuit".

ertikare
Frisson de l’accouchement. De erdi "accoucher" et ikara "trembler".

ertireki
(B) Entrouvrir. De erdi "moitié" et ireki "ouvrir".

ertirin
Semoule. De erdi "moitié" et irin "farine".

ertordi
A moitié saoûl. De erdi "moitié, demi" et ordi "saoûl".

ertu
Désenfler, diminuer, décroître. De *er- "moitié" (cf. erdi).

ertullan
(S) Près d’accoucher. De erdi "accoucher" et ullan "près, proche" (üllant, équivalent souletin de hurbil).

ertütsü
(S) Myope. De erdi "à moitié" et ütsü "aveugle" (itsu).

ertxin
Falaise. De ertz "bord".

ertz
(1562) Bord. A une var. eretz. Cp. bouroushaski héres "id.".

ertzantza
(Néol.) Police autonome du Pays basque. De erri "pays" et za(i)n "garde" + suff. nom. -tza.

ertze
Intestin. De ertu "se rétrécir".

ertze
Enfantement. De erdi "moitié" et suff. -tze.

ertzegorri
Oesophage. De ertze "intestin, rétrécissement" et gorri "rouge, nu, sec".

ertzo
(BN, S) Imbécile, fou. De ero "fou".

eruaite
(S) Transport. Infinitif nominal de eruan, factitif de joan "aller".

erube, eruge
Salamandre. Sans doute apparenté à erensuge "dragon".

eruskin
(1745) Médecin. De eri "malade", uts "vide" (enlevé) et kin "qui fait".

erüthoia
(S) Ovaire. De errun "pondre" avec réduction de -rr- à -r- en souletin et ohi "lit".

esago
(1745) Histoire, récit. De esan "dire".

esaka
(L) Trébuchant, chancelant, en zigzag. De es "lettre s" et suff. adv. -ka.

esaldi
Phrase. De esan "dire" et aldi

esale
(1596) Diseur, parleur. De esan "dire" et suff. d’agent -le.

esalki
(1745) Chaire, tribune. De esan "parler, dire" et alki "siège".

esamesa
(1745) Bavardage. Redoublement expressif de esan "dire, parler".

esan
(XVIe s.) Dire. Apparenté à erran "id.".

esaul
(HN) Pieu. De esi "clôture" et ul/ol "planche". Var. esiol, esol.

esentzial
(1571) Essentiel. De l’esp. esencial "id.".

eseri
(BN, G, R) S’asseoir, mettre, placer. Peut-être apparenté à ezarri "mettre" en dépit du -r- simple. Var. isari (R).

esi
(HN, B, G) Haie, clôture, ridelle. De *es- "clore, fermer, clôturer".

eskabetxe
(1745) Escabèche. De l’esp. escabeche "id.".

eskai(lu)
Haie vive, matériel de clôture. De esi "clôture, haie" et gai(lu) "matière, matériel".

eskaillo
(B) Goujon (Zool.). De eskail "écaille".

eskaini
(1617) Offrir. De *esk-. Cf. esku "main". Dér. eskainio "offrande".

eskalanbo
(S) Sceau de la vierge, tamier (Bot.). Semble apparenté à eskalanpo, eskalapoin "étrier, sabot".

eskalapoin
(XVIIe s.) Sabot. Du roman escarpin.

eskale
(1617) Mendiant. De esku "main" et suff. d’agent -le.

eskalera
(1562) Escalier. De l’esp. escalera "id.".

eskama
(B, G) Ecaille. De l’esp. escama "id.".

eskape
(B) Porche, atrium. De eskaratz "porche, entrée, aire" et pe/be "sous".

eskaratz
Aire, entrée des maisons basques. De esku "main". C’est l’aire où l’on dépiquait le grain. Cp. bret. dorn "poignée" et "battage".

eskarda
(B, G) Nageoire dorsale. Du rom. escarda, escharda (vx. fr. éscharde, éscherde 1119, PH. De Thaun, du francique skarda "entaille").

eskarniatu
Imiter, singer, se moquer. Du gasc. escàrni "id.".

eskarpitu
(S) Répandre. Du béarn. escarpi "id.".

eskas
(1571) Qui manque, pauvre. Du gascon.

eskatima
(XVIIe s., Oih.) Discussion, dispute, débat; emprunt (G). Du vx cast. escatima "insulte" ou "insuffisance".

eskatu
(1562) Demander. De esku "main".

eskatz
(B) Cuisine. Contraction de eskaratz "entrée des maisons basques".

eske
(1350) Demande. De *esk-. Cf. esku "main".

eskeingai
(G) Victime. De eskein "offrande" y gai "chose destinée à".

esker
(1537) Merci. De *esk-. Apparenté à esku "main" et eskaini.

eskerga
Ingrat; énorme, atroce. De esker "reconnaissance, merci" et ga "sans".

eskierki
(XVIIe s.) Certainement, probablement. De esku "main". Cf. esku(i)arki.

eskindantzak
(S) Angine. Du béarn. esquinances "id.".

eskipura
(HN) Lavande aspic (Bot.). Du lat. spicula "id.".

eskola
Ecole. Du rom. escola "id.".

eskonfartas
Personne de belle apparence, extravagante.

eskopeta
(1745) Escopette, fusil. De l’esp. escopeta "id.".

eskopre
(BN, R) Ciseau à manche. Du rom. escople, escopre (esp. escoplo).

eskora
(XVIIe s., Pouv.) Appui, soutien, étai. De l’esp. escora "appui, accore".

eskorga
Petite charrette à bras; brouette. De esku "main" et orga "charrette".

eskoria(l)
(B) Terre noire et bonne. Du cast. escoria(l) "tas de scories, laitier, lie".

eskorta
(B, G) Enclos. De (h)esi "fermé" et korta/gorta "cour".

eskota
(B, G) Ecoute, cordage des bateaux de pêche. De l’esp. escota "id.".

eskote
(S) Ecot, petit verre de rhum. Du béarn. escot "écot".

eskotera
(HN) Antenne de voile. De l’esp. escotera "id.".

esku
(1545) Main. De *esk-. Voir eske, esker, eskaini.

eskuarki
(1545) Certainement. De esku "main" et (h)ar "tenir, prendre".

eskuderia
(S) Ecurie. Du béarn. escuderie "id.".

eskuia
Tapisserie. De esku "main".

eskuil
(HN, B, G) Manchot. De esku "main" et il "morte".

eskuin
A droite. De esku "main".

eskumiku
Excommunication. Du lat. excommunicatio "id.".

eskutari
(S, BN) Ecuyer. Du gasc. escùt "écu".

eskutitz
Lettre. De esku "main" et itz "mot".

eskutu
(1893, A.G.) Exiger, réclamer, demander. De esku "main".

eslai
(S) Oblique, de travers. Terme apparenté à la série romane gasc. bislày, eslaùt "de travers", arag. bislai "id.", vx cast. en deslayo "id." (1300).

eslaio
(BN) Fanfaron, ahuri, hébété. De eslai "de travers".

esleitu
Séparer, désigner, choisir, déterminer. Du gasc. esléye "choisir, trier".

esmeriatu
Dépérir. Possible déformation de l’esp. desmejorar "id." ou de l’esp. esmirriado "chétif".

esna(i)
(B, G) Eveillé. Apparenté à erne "id".

esnar
(S) Rumination. De esne "lait". Var. esnaur (HN, B, L), eznar (S).

esnasi
Flan. De esne "lait".

esnauri
Euphorbe (Bot.). De esne "lait" et ori "jaune". Var. esnauli, esnauliz, isnauli, sinauri.

esne
Lait. La forme initiale est *ezene ou *zen- comme dans zenbera. Voir ezne. La reconstruction de Lakarra behi-seni-edabe "boisson du petit de la vache" est évidemment absurde. On trouve sen, zen "lait" en caucasien et üsün, üsn "lait" en mongol.

esnejoiteko
Baratte. De esne "lait" et jo "frapper".

espar
(BN) Echalas. Du gasc. esparre "id.".

espartiña
(S, BN) Sandale en sparte. Du gasc. espartégne "id.".

espartz(a)
(B) Sparte (Bot.). De l’esp. esparto "id." avec remplacement de la finale par le suff. basque -tz des végétaux.

espatatxe
(ms-Lond.) Glaïeul, flèche d’eau (Bot.). De espata "épée" et suff. dim. -txe.

espe
(B) Anxiété, oppression. De *es- "étroit" et pe/be "sous".

esperru
(S) Ergot. Du béarn. esperoû "éperon".

espezia
(1562) Epice. De l’esp. especia "id.".

espia
(1562) Espia. De l’esp. espía "id.".

espil
(BN) Pré entourant la maison; bois; troupeau. De es- "clos" et bil "forme ronde".

espos
Epoux. Du rom. espos "id." (gasc. espoùs, cast. esposo).

espunta
(S) Eponge. Du béarn. espounja "id.".

espuntxeta
(S) Brosse. Du béarn. espouncét "id.".

estakura
(BN) Obstacle. Déformation du rom. obstacula "id.".

estakuru
Excuse, prétexte; défaut. Déformation du lat. obstaculu(m) "obstacle, empêchement".

estalar
(1745) Carapace de tortue. De estali "couvrir".

estali
Couvert, voilé, caché. De *estal-/estar- "id.". Cf. estarbi, estari, itzali. Var. estaldu.

estami
(B) Aine. De *esta/ista "aine" (cf. ister/izter "cuisse").

estanko
Bureau de tabac. De l’esp. estanco "id.".

estarbi
(G) Etable, écurie. Var. de estalgi "endroit couvert".

estari
(B) Caché, occulte. De *estar-/estal- "couvert", de même étymologie que itzal "ombre".

estarta
(B, G) Sentier, chemin. De l’esp. estrada "rue, voie".

estatxa
Corde du harpon. De l’esp. estacha "id.".

estegi
Bergerie, enclos à brebis. De esi "enclos" et tegi "lieu, cabane".

estepa
Steppe. De l’esp. estepa "id.".

estera
Natte. De l’esp. estera "id.".

estereo
Stère de bois. De l’esp. estéreo "id.".

estika
(S) Espèce de pomme. De ezti "doux".

estira
Supplice, tourment, torture. Du gasc. estirà "étirer".

esto
(B) Haie, palissade. De (h)esi "fermer, clôturer".

estramiña
(B) Râtelier. Du lat. stramen "paille".

estrapaluzio
(R) Tapage, vacarme. De l’arag. estrapalucio "id.".

estrazia
(HN) Herse. De l’esp. estrazar "herser".

estremo
(1656, Cap.) Extrême. De l’esp. extremo "id.".

estrepa
(HN) Ciste (Bot.). Du lat. hispanique stippa "id".

estribo
(BN) Etrier. De l’esp. estribo "id.".

estribord
Tribord. Du vieux français estribord ( < néerl. stierboord ).

estropiatu
(1725) Estropier. Du gasc. estropiar "id.".

estropo
(B, G) Estrope qui fixe la rame au tolet. De l’esp. estrobo "id.".

estu
(XVIIe s.) Comprimé, angoissé, rétréci, strict. De *(h)ers- "fermé, étroit".

estutxe
(1653) Etui. De l’esp. estuche "id.".

esugi
(B) Mordre. Var. de ausiki "id.".

esuro
(B, 1596) Verser. Var. de isuri "id.".

eta
Vieux suff. collectif présent en toponymie (lieu de...). Semble d’origine latine comme -etum et -eta : cp. noceta "lieu où il y a des noyers". Il devient souvent -keta par lexicalisation du -k- de liaison avec le sens de "grande quantité de".

eta
Et. La conjonction de coordination basque a une origine controversée. Au vu de la lettre de 1415 où elle figure sous la forme et, on peut penser qu’elle est simplement un emprunt au et latin. On la trouve souvent sous la forme courte ta (y-compris à Veleia, IVe s.).

etarte
(B) Entrée, porche, devant de maison. De et- pour ate "porte" et arte "entre".

ete
(B) Particule dubitative, interrogative directe ou indirecte. Var. de ote "id.". Comme en basque la particule modale ot du youkaghir possède des variantes dialectales (at en youkaghir du nord).

eten
Rompre, briser, interrompre, casser, transgresser. Racine *et- ? Cp. etoi, eto "traître, perfide" et etsai "ennemi" ?

eto(i)
(1745) Perfide, traître. Racine *et- ? Peut-être apparenté à etsai "ennemi" et à eten "briser, manquer, transgresser" ?

etorbide
(XXe s.) Avenue. De etorri "venir" et bide "voie, chemin".

etorki
Origine. De etorri "venir".

etorri
(XVIe s.) Venir, arriver. Racine *torr. Cp. Eurasien *tor, tur "id", Pama-Nyungan thurri "id.".

etsabur
(BN-aezk.) Noix. Var. de intzaur "id.".

etsai
(1545) Ennemi. Peut-être de etsi "fermer, se méfier"?

etsamina
(HN) Manteau de cheminée. Du bas lat. caminata "cheminée" avec e- prothétique et palatalisation (assibilation) k > ts.

etsenplu
Exemple. Du lat. exemplu(m) "id.".

etsi
Désespérer. De la base *(h)ets- "fermé, rétréci".

etxabe
(1093, Arzamendi) Partie basse sous la maison. De etxe "maison" et be "sous".

etxabola
(B, G) Cabane.

etxadi
(B, G, HN) Famille, peuplade, tribu; faubourg. De etxe "maison" et di "lieu, ensemble de".

etxaiñes
(B) Vagabond, errant, chemineau. De etxe "maison" et iñes (ihes) "fuir".

etxatu
(L) Jeter, congédier, chasser. De l’esp. echar "id.".

etxau
(1330) Métairie. De etxe "maison".

etxe
(IXe s.) Maison. Peut-être d’une forme antérieure *etse, etze. Cf. ezkondu "se marier", eztei "noce". La forme etse est attestée en biscayen et roncalais. On trouve des graphies esse, etse au XIIIe s. et esajaun "maître ou âme de maison" en 1596. Cp. khoisan etsa "maison". On a tenté aussi de relier etse à (h)ertsi "fermé". A tout hasard cf. également tchétchène (nakh) utch "antichambre, avant-pièce (cp. basque eskaratz)", chöö "maison, intérieur, pièce", turc etch, itch, eshe "intérieur, tanière". Var. itche.

etxeko
Parent, familier, domestique. De etxe "maison" et suff. d’appartenance -ko.

etxero
(B) Pointeur de jeux. De l’esp. echar "donner les cartes" (echas "enjeux").

etxizero
(1562) Magicien, sorcier. De l’esp. hechicero "id.".

etxon
(B) Se reposer. Var. de atseden "id.".

etzan
Etre couché. Du proto-basque tza.

etzi
Après-demain. Peut-être de aitzi, eitzi "avant" (vers l’) ou apparenté à atzo "hier". Dans certaines langues "hier" et "demain" sont un seul et même mot, cf. khoisan ari "hier" ou "demain".

etzin
(HN, G, R) Etre couché. Var. de etzan.

euki
Tenir. Var. de eduki "id.".

eulantz
(B) Pluie fine. De euri "pluie".

euli
(XIIIe s.) Mouche. Var. de uli. S’il y a eu perte de consonne initiale, cp. peut-être eurasien *pVlV, altaïque pjoli, nenets pilu, ouralien * pElV "id.", mongol ilu "id.". Autre possibilité, un prototype *kuli, cf. samoyède tavgi (nganasan) xul "taon".

eultxo
(G) Moucheron (Zool.). De euli "mouche" et suff. dim. -txo.

eultza
(G) Ruche. De euli "mouche" ici au sens d’abeille (cp. fr. "mouche à miel").

eultze
(HN, G) Airée, ensemble de gerbes. Var. de euntze

eune !
(B) Interjection d’admiration. Var. emphatique de ene (litt. "de moi").

euntz
(B) Rosée. Var. de ihintz "id.".

euntze
(HN) Pacage, pâturage, pré. De *peuntze, var. de pentze "pré".

eunuko
(B) Eunuque. De l’esp. eunuco "id.".

eur
(B) Bois. Var. de egur "id.".

euri
(1562) Pluie. De *e-ur-i. Base *ur "eau". Var. uri.

eurki
(R) Attendre. Var. de iguriki "id.".

euskara
(VIIe s.) Langue basque. De *eusk- "basque" et ara "manière". La base *eusk- vient peut-être du nom de la tribu aquitaine des Ausci qui a donné son nom à la ville d’Auch (Département du Gers) qui s’appelait aussi Ilumberri "ville neuve".

eusko
(2013) Nouvelle monnaie basque. De eusk- "basque".

eutsibai
(B) Ladre, avare, harpagon. De eutsi "saisir, prendre" et bai affirmatif employé ici dans le même sens que le suff. -kor "qui a tendance à".

exar
(1596) Labourer. De l’esp. echar "jeter" ?

exegi
(B, 1562) Suspendre, étendre (linge). Var. de atxiki "adhérer, coller".

exoilo
(Oih., XVIIe s.) Poule domestique. De etxe "maison" et oilo "poule".

expeligo
(R) Lavande (Bot.). De l’arag. espligo "id.".

exur
Osselet. Dim. de ezur "os".

ez
Non. Du proto-basque *ese. Apparenté au vieux-mongol ese "id.", baoan se "id.", toungouse ehe "id.", ouralien e-, vx jap. ese "négatif, mauvais", peut-être washo ees "no". Variantes ze, eh-, e-.

ezabatu
Effacer. De *ebazatu, rom. effaçar "id.".

ezabizi
(G) Humeur du corps. De eze "humide" et bizi "vivant".

ezade
(G) Suc. De eza "humide".

ezagun
(1592, ezaun) Connaître. Voir ezagutu.

ezagutu
(1537) Connaître. On a rapproché ce terme du gascon sabut, mais la forme variante ezagun ne va pas avec ce dernier.

ezain
(B) Laid, vilain. Soit de ez- "négation" ou de *ez- "humide, visqueux, lascif".

ezarpe
(1745) Soumis. De ezarri "mettre" et suff. -pe "sous".

ezarpeko
(1745) Enjeu, mise. De ezarri "mettre" et suff. -ko.

ezarri
(1571) Mettre, poser. De *sarr-.

ezazi
(B) Nain. De la négation ez et azi "croître".

ezbai
Doute. De ez "non" et bai "oui".

ezdeus
Vaurien. De la négation ez et deus "quelque chose, un rien".

ezein
(1545, Dech.) Aucun. De ez "non" et zein "quel".

ezeki
Nullement, d’aucune façon. De ez(e) "non" et suff. -ki.

ezer
Rien. De ez "non" et zer "quoi".

ezetu
(B) Rajeunir. Peut-être de eze "frais".

ezik
Sauf, excepté. De ez "non, ne..pas" et suff. partitif.

ezin
(1513) Ne pas pouvoir. De ez "non".

ezizen
Sobriquet, surnom. De ez négation et izen "nom".

ezjakin
Ignorance. De ez "ne pas" et jakin "savoir".

ezkabia
(XVIIe s.) Teigne, gale. Du rom. scabia "id.".

ezkai
Thym (Bot.). Peut-être de ezti "doux" et gai "chose".

ezkail
(BN, S) Copeau. Du gasc. escàlh "id.".

ezkalda
(G) Echarde. Du francique skarda "id.".

ezkanda
(S) Chêneau, jeune chêne (Bot.). De *ezk- "chêne" et suff. dim. -anda. Cf. aussi ezkur.

ezkarpi
(S) Epandre le fumier. Du béarn. escarpi "séparer".

ezkata
Ecaille. Du gascon escate, escatche "id.".

ezkel(o)
(B, G, BN, L) Bigleux. Terme apparenté à ezker "gauche, de travers".

ezker
(IVe s., esquero) Gauche. Terme pré-latin pyrénéen. cf. gasc. esquèr "id.", esp. izquierda "id.". Peut-être apparenté à esku "main (droite)". De *esku-oker "main tordue"(?).

ezkerso
(S) Etre fâchés. De ezker "gauche, oblique" et so "regarder".

ezki
(1000) Tilleul (Bot.). De *ezk- "arbre". Cf. ezkur "gland". Parenté possible avec le germ. eski "frêne".

ezkila
Cloche. Du gasc. esquire "id.".

ezkira
(B) Crevette (Zool.). De l’esp. quisquilla "id.".

ezko
(XVe s.) Cire. De *ez- "cire, miel". Voir ezti, erle.

ezkondu
(IVe s., eskon) Marié. De *eskon. De *es- "maison"? Mais le -k pose problème. Peut-être de esku "main" et on "bonne" ?

ezkontide
Conjoint. De ezkondu "marier" et ide "compagnon, semblable’.

ezkontsari
Dot. De ezkondu "se marier" et sari "prix".

ezkur
(1007) Gland (Bot.). Du proto-basque *ezk- "chêne, arbre" (cp. ezki) et ur "noix, fruit à coque".

ezkurxori
Gros-bec (Zool.). De ezkur "gland" et xori "oiseau".

ezkutari
Ecuyer. Du vieux gascon escùt "écu, bouclier" avec suff. basque -ari.

eznara
(ms-Lond.) Laiteron (Bot.). De ezne "lait".

ezne
(Xe s.) Lait. Vieux terme eurasien. La forme zen-bera "lait caillé, fromage mou" indique une base *ezen(e) apparentée au caucasien du nord-est zen "lait" et au mongol sün, üsün, üsn "id.". La reconstruction absurde de J.A. Lakarra behi-seni-edabe "boisson du petit de la vache" n ’a aucune valeur.

ezo
(B) Humide. Var. de (h)eze.

ezpain
Lèvre. Cp. sémitique *sap-, sep- "id."?

ezpal
(1562) Echarde. Les var. biscayennes zozpal, zozpel, zezpal, si elles sont plus anciennes, permettraient de dériver le terme de zotz "bâtonnet".

ezpara
Taon (Zool.). Var. probable de ezpada "épée".

ezpatabelar
Glaïeul (Bot.). De ezpata "épée" et belar "herbe" (feuilles ensiformes).

ezpel
(XIe s.) Buis (Bot.). Peut-être de *ez(k)- "bois, arbre" et bel "noir"? Un croisement avec l’occitan espes "taillis" est possible (cp. fr. buis et buisson).

ezpel
(BN, R) Balai. Sans doute de ezpel "buis".

ezpi
(B, G) Dard, aiguillon. Du roman *espi "pointe, épine".

ezponda
Talus, rive. Du gasc. esponde "bord, versant".

ezpore
(HN-b) Eperon. Du roman espora "id." (got. spora).

eztabaida
Discussion, dispute. De ez "non", ta "et", bai "oui".

eztañu
(HN) Etain. Du cast. estaño (lat. stagnum).

eztañubelar
Prêle, equisetum (Bot.). De eztañu "étain" et belar "herbe".

eztar(r)i
Gosier. Terme apparenté à ezter "gorge".

eztarbide
Larynx. De eztari "gorge" et bide "chemin".

eztazai
(R-bid) Jarret. De ezta- "cuisse, jambe" et zai "racine".

eztei
(1545) Noce. Peut-être du proto-basque *eze, etze "maison" (etxe). Cf. ezkondu "se marier".

ezten
(1571) Aiguillon, dard, alène, pointe. Etymologie complexe. Le terme a été rapproché du berbère t-isten-t "aiguille" par H.G. Mukarovsky. Il existe en effet une var. izten (G), mais aussi des var. avec l- initial: lezten, lezta (Baztan). Un lien ou croisement avec eztera, geztera et gezi est possible. Cf. aussi mizto. Les var. avec l- pourraient aussi être en rapport avec les termes désignant des insectes à aiguillon (listafin, etc.).

ezter
Gorge (géo.). Cf. Ezterenzubi, Ezteribar. Vieille base pré-celtique *est- apparentée à celle de l’Esterel et de l’Estéron en France et de l’Estergebirge en Bavière.

ezti
(1330) Miel, suave, doux. D’une racine *ez- (cf. ezko "cire"). Voir aussi erle "abeille".

eztoi
(G) Lit nuptial. De eztai, eztei "noce" et oi "lit".

eztul
(XVIIe s.) Toux. Terme expressif ?

eztun
(BN) Aiguillée de fil. Var. de ezten "alène, aiguillon".

ezueri
(HN, G) Goutte. De ezur "os" et eri "maladie".

ezune
(B) Disette. De ez "négation, mauvais" et une "période".

ezur
(préhistoire) Os. Apparenté à son doublet zur "bois". Voir elur et lur.

ezuste
Improviste, spontané, inopiné. De ez "sans" et uste "idée, pensée".






Dictionnaire étymologique basque

Index des pages

Contact : Michel Morvan