Dictionnaire étymologique basque



A   B   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   R   S   T   U   X   Z  



écrire un mot basque :       
(ou le début d'un mot)

     

ou recherche dans la définition
écrire une partie d'un mot & sélectionner la langue :

    basque français
> Dictionnaire étymologique basque français-espagnol-anglais



g - Dictionnaire étymologique basque-français
ga
Infixe ou co-affixe dans la déclinaison basque: -ga-n (locatif -n), -ga-tik (ablatif). Un co-affixe semblable existe en samoyède: -ka- ou -xa- avant la marque de locatif ou d’ablatif. Cf. Tibor Mikola, Zum Ursprung des samojedischen Koaffixes, Studies in Finno-Ugric linguitics, Bloomington, 1977.

gaba(r)
(1125?) Torrent, gave. Terme pré-roman commun au gascon et au basque, de la racine proto-eurasienne *gVb-/kVp- "creux, concave". Cp. caucasien xab "ravin", dravidien kavi, gavi "vallée", coréen kabi "rivière", japonais gawa / kawa < kafa, *kapa "rivière". On peut sans doute y ajouter l’altaïque *goblu > mongol *gowl > gol "rivière, vallée". Cette parenté est sûre à 100%.

gabai
(B, G) Mouette (Zool.). De la même racine que le latin gavia et l’espagnol gaviota.

gaban
(1745) Caban. De l’esp. gabán "id.".

gabaro
Nuit. De gab- "nuit" et aro "temps".

gabarra
(1680) Gabarre. De l’esp. gabarra.

gabatu
(1931) Annihiler. De gabe "sans".

gabe
(1339) Sans. Du pre-basque/eurasien *gab- "vide, creux". Var. bage.

gabela
(1725) Gabelle. De l’esp. gabela "id".

gabelur
(1725) Collecteur de la gabelle. Du vx fr. gabeleur "id".

gabenda
Défaut, manque. De gabe "sans".

gabentza
Pauvreté. De gabe "sans".

gabi
(1283) Martinet de forge. De la racine *gab- "concave/convexe".

gabia
(1034) Nid; hune, gabie. Du latin cavea ou directement du pré-latin gab-/gob- "forme en creux".

gabiko
Gabier, hunier (mar.). De gabi "hune, gabie".

gabillatu
(1785) Faire des gerbes. De l’esp. gavilla "gerbe".

gabinet
(S) Armoire. Du gascon gabinét "id.".

gabiota
(B, 1745) Mouette (Zool.). De l’esp. gaviota "id.".

gabirai
(1536) Epervier (Zool.). De l’esp. gavilán "id".

gabon
(XVIe s.) Bonne nuit; nuit de Noël. De gau, gab- "nuit" et on "bon".

gabonil
(G) Décembre. De gabon "nuit de Noël" et il "mois".

gabontz
Chouette, hibou. De gau "nuit" et ontz "hibou".

gabotsande
(1745) Sérénade. De gab- "nuit" et ots "son".

gadurri
(S) Dégorgement d’une blessure, exutoire. Terme apparenté à gador "bave".

gafete
(R) Crochet. Du cast./arag. gafete "id.".

gagontz
(B-ger) Hibou (Zool.). De gab- "nuit" et ontz "hibou".

gahamu
(BN) Petit crochet à l’usage des pêcheurs. De gaha "gaffe, crochet" et amu "hameçon".

gahe
(S) Louche, cuillère à pot. Du béarn. gahe "id.".

gai
(1592) Chose. Var. gei.

gaihaje
(S) Accueil chaleureux. Du béarnais gahaje.

gailikio
(B) Ivraie (Bot.). De l’esp. vallico "id.".

gaimel
(1909) Huile. De gai "matière" et bel "noire".

gain
(IXe s.) Sur; hauteur. Vieux terme pré-latin. Var. gan.

gaindi
Sur, par. De gain "sur".

gaintorri
Survenir. De gain "sur" et etorri "venir".

gaiola
(1164) Cage. Du roman gaiole "id" ( < latin caveola ).

gaion
Utile. De gai "chose" et on "bonne".

gaita
(1562) Gaita, sorte de musette, cornemuse. De l’esp. gaita "id.". Il est possible toutefois que le terme soit commun aux deux langues depuis longtemps. Il est connu dans tout le Bassin Méditerranéen, y-compris en arabe. De *gait- "chèvre" (peau de chèvre qui forme le sac de la cornemuse), cf. proto-germanique *gaitaz "chèvre". En Limousin on appelle la cornemuse "chabrette", de chabra "chèvre".

gaitz
(XIe s.) Mauvais, énorme. Peut-être Proto-Eurasien *ka(t)s. Cp. ural. kacc, drav. kas-, kac- "amer" ? Amérinde qac "mauvais" ?

gaitzeru
(1571) Boisseau. Peut-être du vieil esp. cahiz "mesure de capacité" avec suff. roman.

gaitzets
(R) Brebis qui refuse son petit. De gaitzetsi "refuser, détester".

gaitzetsi
Refuser, détester. De gaitz "mauvais" et etsi "accepter".

gaitzi
(1545) Offensé, indigné. De gaitz "mal".

gaiza
(S, R) Chose. Var. de gauza.

gako
Clé, crochet. De l’eurasien *kak- "crochet". Cp. lapon (same) goakke "crochet", finnois kokka "crochet", estonien kokka "id.", kartvèle *kak- "id.", turc *kak- "crochet", altaïque geko "id.", sino-tibétain kok "id.", japonais kak- "crochet, clé", kaku "corne". Variante kako, kaku (S). Cp. aussi jap. kagi "crochet, clé".

galafari
Repas commun de deux familles dans les champs. De gari "blé" et afari "repas".

galar
(932) Bois sec. De gal- "perdu" et suffixe -ar.

galardo
(Ororbia, 1758) Débrouillard. De l’esp. gallardo "id.".

galari
(1745) Marchand de blé. De gari "blé" et suff. d’agent -ari.

galartzu
(1632) Galon, soutache. Du roman.

galaza
Marché au froment. De gal-/gari "blé".

galbahe
(1562) Tamis. De gari "blé" et bahe "tamis".

galbin
(Baztan) Battant de cloche. De gare "sonnaille" et bin "langue". Voir aussi ozpin "éclair" et mihi "langue".

galde
(XVIe s.) Question.

galdu
(1545) Perdre. De *gal-. Cp. turc qal "finir" ?

galdurrio
Impuretés. De galdu "perdre".

gale
(1565) Désir. Du roman?

galepaile
Faucheur. De gari "blé " et epaile "coupeur".

galeper
Caille (Zool.). De gari "blé" et eper "perdrix".

galerna
(1617) Vent fort, tempête, tourmente. De l’esp. galerna.

galeze
Blé humide. De gari "blé" et eze "humide".

galga
Niveau. Il existe galga en espagnol, mais il signifie "meule" ou "bride, frein".

galgin
Criblures de froment. De gari "blé" et gin "résidu".

galgo
(1562) Lévrier (Zool.). De l’esp. galgo "id.".

galgoe
(B, G) Vent de sud-est. De galgo "tiède".

galgorri
Blé de couleur foncée. De gari "blé" et gorri rouge".

galiko
(HN) Vérole. De galo "français".

galki
(BN, S) Restes d’une bête morte par accident. De gal- "perdre" et ki "matière".

gallardete
(1745) Banderolle. De l’esp. gallardete "id.".

galmotz
Blé dur (Bot., triticum turgidum). De gari "blé" et motz "émoussé".

galondo
Chaume. De gari "blé" et ondo "après".

galtza
Pantalon, culotte, chausse. De l’esp. calza "bas, chausse".

galtzagorri
Diable. De galtza "culotte" et gorri "rouge".

galtzairu
Acier. Var. de altzairu "id.".

galtzas
(R, S) Jambes nues. De galtza "chausse" et as "nu".

galtze
(1571) Perte. De gal "perdre".

galtzerdi
(1626) Chausse, chaussette. De galtza "culotte, chausse" et erdi "demi, moitié" (cp. esp. medias).

galtzeta
(époque romaine) Chaussée. Du latin calceata "id.".

galtzeta
(G) Chaussette. De l’esp. calceta "id.".

galtzoin
(XVIIe s.) Culotte. De l’esp. calzón "id.".

galtzu
(B, G) Paille, résidu de blé. De gari "blé".

galzuri
Froment. De gari "blé " et zuri "blanc".

gama
Chamois (Zool.). D’une base pré-lat. *gam-/kam-.

gambara, ganbara
(1200, gamara) Chambre. Du roman camara "id.".

gamelu
(1562) Chameau (Zool.). Du latin camellu.

gana
(1745) Envie. De l’espagnol gana "id.".

ganadu
(1621) Bétail. De l’esp. ganado "id.".

ganauski
(1745) Térébenthine (Bot.). Terme de formation obscure sans doute créé par Larramendi.

ganaxal
(1745) Prépuce. De gan "sur, dessus" et azal "peau".

ganbarru
(B) Versant. De gan "hauteur" et barru "intérieur".

ganbela
Auge. De l’esp. gamella "gamelle".

ganbelu
Chameau. Du lat. camellu(m) "id.".

ganbera
(B) Descente, pente. De gan "haut" et bera "bas".

ganboila
(1745) Ombrelle, parasol. De gain "sur, dessus" et boila "forme arrondie, boule".

ganbon
(HN) Asphodèle (Bot.). De l’esp. gamón "id.". Voir aussi anbulo.

ganburu
(B) Cabriole. De gan "par dessus" et buru "tête".

ganbusi
(1745) Encre, teinture. Invention de Larramendi.

gando
(XIXe s.) Rameau, pousse, jet. Peut-être de gain "sur".

gandor
Crête, huppe, panache, plumet. De gan "sur, en haut". Var. gandur, gaindor.

gandura
(Sal.) Hièble (Bot.). Var. de andura "id.".

ganga
Voûte.Terme eurasien. Cp. ouralien *kanga "arc, courbure" (K. Rédei, UEW, II, 126).

gangul
(B) Bon à rien. De l’esp. gandul "id.".

ganibeta
(1562) Couteau. Du gascon ganibét "id.". Var. ganita.

gano
(BN, S) Aptitude, disposition. Terme apparenté à l’esp. gana "envie, appétit pour" et au gotique *gano "envie, avidité". Cf. J. Corominas, Breve Dicc. Etimol., 290. Var. ganu.

ganoka
Personne sans aptitude. De gano "aptitude" et ka "sans".

ganora
(B) Dextérité, adresse, habileté. De gano "aptitude".

gantxadar
Lucane (Zool.). De gantx- "crochet" (cf. esp. gancho) et adar "corne".

gantz
(1745) Gras, graisse. Peut-être apparenté à gatz "sel" avec -n- épenthétique ?

ganuztai
(1745) Arc de triomphe. De gan "haut" et uztai "arc".

ganziri
Cale qui sert à consolider les ranchers de la charrette. De gan, gain "sur, en haut" et ziri "cale, coin".

ganzta
(R) Fromage. Var. de gazta "id.".

gapar
(aquitain) Taillis, ronce. Terme pré-latin, cf. gascon gabarro, aragonais gabar, capar, catalan gabar-, sémitique *gpar "rugueux". Variante kapar.

gapare
(1294) Principale (maison). Du bas latin capale "principal" (< latin capitale).

gapel
(1380) Chapeau. Du roman capel.

gapirio
(BN, L) Poutre, chevron. De l’esp. cabrio "id.".

gar
(873) Roche. Vieux terme pré-indoeuropéen *gar- / kar- apparenté au basque harri "pierre". Cf. Garris (Basse-Navarre), Garos (Béarn), Garrosse (Landes).

gar
(1545) Flamme. Peut-être de gar "pierre"? Apparenté au mongol gal "feu" et à l’aïnou kara "id.", peut-être aussi au haida xal "brûler, feu". Var. kar.

gara
Crâne, cime, croupe. De gar "hauteur, roche, dur".

garagar
(1150) Orge (Bot.). Vieux terme à redoublement, de *gar. Cf. caucasien gargar "id.", dravidien garaga "graminée". Voir aussi gari.

garagarno
Bière. De garagar "orge" et arno "vin".

garagarril
(HN, G) Juin. De garagar "orge" et il "mois".

garagarzaro
(R) Juin. De garagar "orge" et zaro "époque".

garai
(1053) Haut, supérieur. De *gar- "hauteur".

garaika
(HN, R) Lutte d’enfants. De garai "dessus, supérieur".

garaila
(1785) Gravier, calcul. De *gar "pierre".

garaitza
(1745) Victoire. De garai "au-dessus".

garaman
(G) Lieu où l’on coupe la fougère. De garo "fougère" et eban "couper".

garamar
Grenier à fougère. De garo "fougère".

garate
(1225, Enecus Garatea) Lieu élevé, hauteur, col, port. De gar "hauteur, roche" et ate "porte".

garatosa
(XVIIe s.) Etrille. De l’esp. gratusa "id.".

garatz
(B) Négoce. De gari "blé".

garatza
(B) Tas de fougère. De garo "fougère".

garau
(1562) Grain. Du latin granu(m) "id.".

garaun
(B) Cervelle. De gara "crâne" et un "moelle".

garaurri
(1745) Granit. De garaun "grain" et harri "pierre".

garazi
Grâce. Du lat. gratia "id.".

garazki
(Azkue) Action (d’une société). De garatz "négoce".

garba
(L, R, 1627) Gerbe de blé. Du gascon garba "id.".

garba
Broie, carde. Métathèse du béarn. barga "id.".

garbal
Chauve, dénudé, chenu. De *gar- (gal, kal) "pierre, crâne, caillou, dur".

garbantzu
Pois chiche (Bot.). Du cast. garbanzo "id’.

garbeltxagi
Nielle des blés (Bot.). De gari "blé" et beltz "noir".

garbi
(Xe s.) Propre. Peut-être apparenté à gurbil "id." ou du germanique garwi "préparé". Cf. aussi italien garbo "poli"?

garboski
Bravement. De garbi "pur, propre".

gardabera
(HN) Sonchus, laiteron (Bot.). De garda "chardon" et bera "mou".

gardantxa
Cirse (Bot.). De gardo "chardon".

garden
Vert-de-gris. Du rom. carden "id".

gardinga
Rance. De garden "vert-de-gris".

gardo
Chardon (Bot.). Du rom. cardo "id.".

gardu
Chardon (Bot.). Du lat. cardum "id.".

garei
Grenier. De gari "blé" et egi "lieu, emplacement".

garesti
(XVIIe s.) Cher. Du gascon caresti "cherté".

gareta
(1745) Coulisse. De l’esp. jareta "id.".

gargeroz
(R) Désormais, plus tard. De gaur "aujourd’hui" et gero "après".

gari
(XIe s.) Blé. Vieux terme du substrat méditerranéen apparenté à l’arménien gari "blé", au caucasien gargar, gergel "orge", hébreu gargar "grain" (avec redoublement), au couchitique gari "semence", etc. Cf. garagar. Peut-être aussi berbère gari "farine".

garil
(B, G, HN) Juillet. De gari "blé " et il "mois".

garisuma
(S, BN, Oih.) Carême. Du roman carisma (gasc. carésme) du lat. quadragesima "quarante jours".

garita
(1745) Guérite. De l’esp. garita "id.".

garko
(XIXe s.) Nuque. De gar "crâne, tête".

garlanga
Cercle de fer ou de bois pour la pâte de farine de blé. Lhande (Dict., p.339) y voit un emprunt à l’esp. carlanga ou plutôt carlanca "collier".

garle
Vinaigrier. Du rom. carel "carreau".

garlinga
(B, G) Carlingue. De l’esp. carlinga "id.".

garlopa
(BN, L) Varlope. Du gasc. garlope "id.".

garmu
(S) Charbon, tumeur. Du gasc/béarn. carboû "charbon".

garnata
(G) Appât pour la pêche. Du cast. carnada "appât".

garnisariak
(S) Soldats logés chez l’habitant. Du fr. garnissaires "id.".

garnu
(B) Urine. De la base pré-celtique *garn-. Var. gernu.

garo
(1745) Fougère ( Bot.). Peut-être apparenté à garo "rosée".

garoil
(G) Septembre. De garo "fougère" et il "mois".

garrafoi
(B, G) Carafe. De l’esp. garrafón.

garraio
Transport. Du roman carreo "transport, charroi".

garraioko
Bête de somme. De garraio "transport".

garratoin
Rat. Var. de arratoin.

garratz
(1234) Amer, dur. De la racine *garr- "dur". Apparenté au lapon (same) garas, garrat "dur". Var. garrats, karats.

garrazpera
Enrouement de la gorge. De l’esp. carraspera "id.".

garritxa
Verrue. De *garr- "cal, dur"? Var. kalitsa.

garro
Tentacule. De *garr-. Cp. dravidien gar, altaïque gar "bras".

garrotxa
Sorte de lance à bout armé. De l’esp. garrocha "id.".

garun
(B) Cervelle. De gar "crâne" et un "moelle".

garzela
Prison. Du roman carcel "id.".

gasaila
(S) Cheptel à bail. Du béarn. gasalha "id.".

gaskola
(S) Ajonc nain (Bot.). Du béarn. cascayle "id.".

gasna
Fromage. Var. de gazta.

gastatu
(1562) Gâcher. De l’esp. gastar.

gaston
(XIXe) Chaton (pierre). Du vx fr. caston "id.".

gatabut
Cercueil. De l’esp. ataúd "id." avec prothèse.

gate
Chaîne. Du lat. catena "id.".

gatha
(B, L) Liche noire (Zool.). De l’esp. gata "id.".

gathina
(BN, L) Fil de fer, chaîne. Du lat. catena "chaîne".

gatibu
(XVIe s.) Prisonnier, captif, esclave. Du latin captivu(m).

gatu
(époque romaine) Chat. Du latin cattu.

gatuzain
Nom d’un personnage de la mascarade souletine. De gatu "chat" et zain "gardien".

gatx
Très, trop, difficile, dur. Var. de gaitz "mauvais".

gatxixie
Petit refusé par sa mère. Terme construit sur gaitzetsi "réprouver, répudier" avec chuintantes hypocoristiques.

gatz
(1025, gazaheta) Sel. Terme apparenté à gazi. Terme proto-eurasien. Hors du basque, cf. dravidien kas "amer" (DED 1249), ouralien *katch- "amer", tcheremisse (mari) katche "id.", same (lapon) kuocca, guocca "id.", vogoul (mansi) kache, xassi "id.", mongol gasi- "amer", amérinde (quechua) katchi "sel".

gatzal
(B) Vent du nord. De gatz "sel". Ce vent venant de la mer est chargé de sel.

gatzil
(S, R) Stupide, insipide. De gatz "sel" et il "mort".

gatzozpin
(Néol.) Salade. De gatz "sel" et ozpin "vinaigre".

gatzu
Nitre, salpêtre. De gatz "sel".

gau
(1545) Nuit. Cp. peut-être austronésien gabi "id." ? Cf. abénaki gao, gaw, kaw "sommeil".

gauargi
Fantôme ou fanal (mar.). De gau "nuit" et argi "lumière, clarté".

gaubele
(HN, 1725) Hulotte (Zool.). De gau "nuit" et bele "corbeau".

gauberdintza
(1745) Equinoxe. De gau "nuit" et berdintza "équivalence".

gaude
Caution, garantie. Du roman *caute.

gaude
(S) Réséda (Bot.). Du gasc. gaude "id.".

gauerdi
Minuit. De gau "nuit" et erdi "moitié, milieu".

gaulore
Belle-de-nuit (Bot.). De gau "nuit" et lore "fleur".

gaur
(1596) Aujourd’hui. De gau "soir, nuit" et démonstratif haur "ce".

gauza
(1499) Chose. Du latin causa.

gauzatu
(1745) Réaliser, rendre possible. De gauza "chose".

gazabi
(Alava) Faine (Bot.). Métathèse de *baga-zi, de bago "hêtre".

gazaita
(BN) Parrain. Var. de ugazaita.

gazbeila
(R) Chose peu salée. De gaz "sel" et bera "faible".

gazeta
(1745) Gazette. De l’esp. gazeta.

gazi
Salé, amer. Terme apparenté à gatz "sel" (Michelena, FHV, 289). Cp. mongol gasi- "amer", quechua katchi "sel".

gazitu
Saler. De gaz/gatz "sel".

gazpina
(B) Oint, chrême. De gatz "sel" et min "amer".

gazta
Fromage. De gatz "sel". Cp. quechua katchi "sel" > katchipa "fromage". Var. gaztai, gaztae.

gaztaika
Oursin (Zool.). De gaztain "châtaigne" à cause des piquants.

gaztaina
(1452) Châtaigne (Bot.). Du latin castanea "id.". On peut légitimement se demander quel était le nom de ce fruit en proto-basque, puisque ce nom autochtone n’est pas connu contrairement à d’autres comme ur "noisette", intzaur "noix", ezkur "gland". Mais le terme latin est lui-même un emprunt au grec kastanea, kastana ou kastanon et l’origine du mot grec est obscure. Il serait venu d’Asie Mineure ou du Moyen-Orient. L’arménien kask semble en être issu. Cf. persan kashta "fruit, fruit sec"? Le terme proto-basque appartenait peut-être à la série des composés avec *urr "fruit à coque, noisette" à moins qu’il ne soit à rattacher à la base *marr- qui a donné l’italien marrone "marron". Plus loin en Eurasie cf. l’altaïque *kur- "noix" (jap. kuri "châtaigne").

gaztanbera
Fromage mou. De gazta "fromage" et bera "mou".

gazte
(1230) Jeune. A été comparé à l’albanais gjashtë. Peut-être dérivé de gazi "amer, aigre"?

gaztigatu
(1545) Châtier, punir. Du roman castigar "id.".

gaztigu
(BN, S) Châtiment. Du gasc. castigou "id.".

gazun
(B) Saumure. De gatz/gaz "sel".

gazur
(XVIIe s.) Petit lait. De gatz "sel" et ur "eau, liquide".

ge
Sans. Forme courte de gabe/bage "id.".

gedar
(B) Cri. Contraction de geiadar, var. de deiadar "id.".

gehi
Beaucoup. De gei "chose".

gehiago
Plus. De gehi "beaucoup". Var. gehio.

gehiegi
Trop. De gehi "beaucoup".

gehio
Plus. Variante de gehiago

gela
(époque romaine) Chambre. Du latin cella.

gelaundi
(1915) Salon. De gela "pièce" et aundi "grande".

gelba
(G, L) Milandre, liche (Zool.). Peut-être du lat. galba "gras", ce requin ayant beaucoup d’huile.

gelbera
(XIXe, Duv.) Timide. De geldi "rester immobile" et bera "mou, faible".

geldarri
(1745) Rémora (Zool.). De geldi "immobile, fixe" et suff. -garri.

geldi
(XVIe s.) Rester, être calme, tranquille.

geli
(XVIIe s.) Viande de vache ou boeuf. D’après eli "troupeau".

geltxo
(B-ple) Moustique, moucheron. Var. de eltxo "id.".

gemen
(1745) Fort. De *geme avec suffixe nomino-adjectival -n. Semble apparenté à l’ouralien *keme "fort, dur".

gen
(Aezcoa) Ici. Var. contractée de hemen, keben.

gente
(1377, gende) Gens, groupe. Du latin gente. Var. jende.

gera
(Baztan, S) Gésier. Var. de hera "id.".

gereiñu
(Baztan, BN-baig.) Etalon (Zool.). Var. de garaino.

geren(a)
(B, 1596) Déshonneur. Peut-être du roman crena "entaille, faille".

gereta
(HN, L) Claie. Du gaulois cleta "id.".

gerezi
(1000) Cerise (Bot.). Du latin ceresia.

geriza
(XVIe s., Refranes) Ombre, obscurité, refuge, abri.

gerla
(1545) Guerre. Du castillan ou roman guerra.

gerli
(XVIIe s.) Pus, résine, gomme. Var. gerle, girli.

gernu
(XVIIe s.) Urine. Du pré-celtique *gern- /garn-. On retrouve semble-t-il cette base dans des noms de rivières germaniques tels que Gernbach. Var. garnu.

gernuntzi
Vessie. De gernu "urine" et untzi "récipient".

gero
(1545) Après. De *ge- et aro "temps"? Cf. aussi gesi, gesu "moment futur". Un rapprochement avec l’altaïque gerü, proto-altaïque *kero est peut-être possible.

gerpe
(L) Tablier. De gerri "ceinture" et pe "en dessous".

gerra
Guerre. De l’esp. guerra "id.".

gerri
(1234) Ceinture. De *gerr-. Semble apparenté à l’ouralien *kere "ceindre", altaïque *kere (mongol kere, xere "attacher", oudmourte (votiak) gerd, kert "boucler une ceinture", vogoul ker- "attacher, boucler". Correspondance phonétique sourde eurasienne k-/ sonore basque g- initial.

gerruntze
Ceinture. De gerri "id.".

gertatu
(1545) Survenir. Du latin certa "certain".

gertu
(1571) Sûr. Du latin certu(m).

gesal
(1025) Eau salée, saumure, neige fondue. De *gez-/gaz- "sel". Var. gezal.

gesi
(B) Moment futur. De *ge- avec la même racine que dans gero.

geu
Nous. Forme emphatique de gu. Dér. geure "notre, nos".

geun
(B) Toile d’araignée, voile, cataracte. Var. de eun "toile".

geurtz
(XVIIe s.) L’année prochaine. De gero "après" et urte "année" avec suffixe instrumental -z.

gezal
Eau salée, saumure, neige fondue. De *gez-/gaz- "sel". Var. gesal.

geze
(1085, et illas salinas de gueze) Saline. De *gez-/gaz-. Cf. gatz "sel" et gezal.

gezi
(1565) Flèche. Peut-être du latin gaesu, gaeso, germanique *gaizas "javelot". Cf. aussi afro-asiatique *ges(i) "lance" (tchadique occidental polchi, geji, buli).

gezur
(XVIe s.) Mensonge. De *kes- ? Var. guzur.

giadore
Guide. De l’esp. guiador.

giadu
(1562) Guider. De l’esp. guiar "id.".

gibel
(963) Dos, crête. De la racine eurasienne *gVb- "convexe". Cp. mongol et toungouse kebel "ventre", sémitique gebel, djebel "mont". Voir aussi gibel "foie" et sabel "ventre". Cette base est connue aussi de l’indo-européen: *ghebhal- "sommet", grec kephale "tête", germ. *gibl "gable" lat. *gib- "bosse".

gibel
(1562) Foie. Peut-être de gi "matière, viande" et bel "noire" ou apparenté à gibel "dos".

gibelai
(S) Versant nord. De gibel "dos, arrière" et ai "versant".

gibelbelar
Hépatique (Bot.). De gibel "foie" et belar "herbe".

gider
(XVIIe s.) Manche. Du roman guida "guider"?

gier
(HN, XIXe s.) Manche. Var. de gider.

gieten
(G) Hernie. De eten "rompre".

gietz
(R-Uztarroz) Usé, abîmé. Var. de ihetxe, ihetze "id.".

gihar
(1562) Maigre de la viande. Apparenté à ihar "sec". De*(g)iñ-.

gilape
(S) Sablière, corniche sous le toit. De tila, teila "tuile, toit" et pe "sous".

gilbin
(HN, Lcq.) Cicérole, pois chiche (Bot.). De l’esp. galbana "id.".

gilbor
Panse, abdomen, suif. Etymologie complexe. Apparenté à zilbor et bilgor. La forme bilgor peut contenir bil "forme ronde". Var. kilpor.

gilda
Cerise (Bot.). De l’esp. guinda "guigne".

gilgil
(B) Plein, bondé, rempli. Terme expressif.

giltsu
Plâtre. Var. de igeltsu "id.".

giltz(a)
(XVe s.) Clé. Apparenté à iltze "clou". Cp. albanais çils "clé".

giltzai(n)
(S) Portier. De giltz "clé" et zai(n) "gardien".

giltzaur
(Bertizarana) Noix (Bot.). Var. de intzaur "id.".

giltzurrin
Rein. Les nombreuses var. rendent difficile l’étymologisation. La forme giltz- signifie "clé" en basque, mais les formes roncalaises ont beltz- qui peut indiquer "noir".

gimbalet
(XVIIe s.) Vrille. Du gascon gimbalét "id.".

ginarreba
Beau-père, belle-mère. De ginar "chair, viande" et suff. de parenté -ba.

ginhar
(XVIe s.) Maigre de la viande. Voir gihar.

ginper
Envers. Var. de binper "id.".

girbin
Envers. Var. de ginper "id." avec métathèse.

girike
(HN) Bruyère (Bot.). Var. du rom. erica "id.".

giristino
(1366) Chrétien. Du bas latin christinu "id.".

giro
(1745) Ambiance. Du roman giro "tour".

girtain
Manche, tige, pédoncule. Apparenté à zurtoin "id.". Pour l’alternance g/z voir aussi gilbor/zilbor. Var. kirten.

gisa
(1620) Manière, mode. Du roman guisa "id.".

gisu
(1083) Chaux. Du latin gypsu(m) "plâtre".

gita
(R) Canard. De l’aragonais guite "id.".

gitoi
(1745) Vagabond, vaurien. De l’esp. guitón "id.".

gizasto
(XIXe s.) Onocentaure. De giz- "homme" et asto "âne".

gizeli
(S) Tribu. De giz "homme" et eli "groupe".

gizen
(1562) Gras, graisse. Du proto-basque *kise-n. Cp. ouralien kise "épais" et iénisséien kit "gras"

gizon
(aquitain) Homme, mâle. De *cison. De l’eurasien *kis- "homme" et peut-être on "bon, brave"(?) ou de la même structure que le lapon (same) niso, nison "femme" qui serait alors son antonyme (cf. basque neska, *niska "fille" et no "appel d’une femme"/to "appel d’un homme"). En composition la base du mot basque fait giza-). La base *kis- peut aussi être apparenté au iénisséien ket, kit "personne, homme" (voir gizen). L’opposition proto-eurasienne k/t "homme" et n "femme" se retrouve dans la conjugaison familière basque de deuxième personne du singulier: du-k "tu as" (homme), du-n "tu as" (femme). Cf. turc *giz/kiz "homme" dans Kirghizes ("hommes de la steppe") et aussi en amérindien abenaki gizoba "homme".

gizotso
(XIXe s.) Fantôme, loup-garou. De giz- "homme" et otso "loup".

gizur
(G, S) Mensonge. Var. de gezur "id.".

gizuren
Héros. De giz "homme" et uren "supérieur".

goaitatu
(BN, S, XVIIe s.) Observer, surveiller. Du gascon goaità "id.".

goarnitu
(1545) Garnir, équiper. Du gascon.

gobernatu
(1545) Gouverner. Du roman governar "id.".

godalet
(S, R) Gobelet. Du béarnais gobalét.

godeina
(S) Coing (Bot.). Du béarnais codonha "id.".

gogait(z)
(XVIIe s.) Dégoût, ennui. De gogo "esprit" et gaitz "mauvais".

gogo
(XVIe s.) Esprit, pensée, volonté. Redoublement d’une racine *go. Cp. tibétain m-go "tête" (le m est un préf. nominal, cf. H. Maspero, BSL, 44, 1947-48, 156).

gogor
(1545) Dur, fort. Redoublement de gor "dur".

gohain-, gogain-
Dégoût, nausée. De gogo "goût, envie".

goi
(Xe s.) Haut. De *go. Cf. aussi i-go-n, i-ga-n "monter". Cp. samoyède koj "plateau"?

goibel
(1627) Ciel noir. De goi "haut" et bel "noir".

goihara
(S) Svelte. De goi "haut" (svelte = grand et mince).

goikoa
(R) Lune. De goi "haut" et suff. -ko ("celle d’en haut").

goilare
Cuillère. Du lat. cochlear(ium) "id.".

goilora
(ms-Lond.) Epilobe (Bot.). De goi "haut" et lora "fleur".

goimaila
(G) Aristocratie. De goi "haut, supérieur" et maila "degré, niveau".

goiñibi
(R) Cave, resserre. Var. goiñube (HN).

goiz
Matin. Peut-être apparenté au finnois koi, koit "point du jour, aurore"? Sinon de goi "haut"? Cf. aussi éventuellement jap. gozen "matin".

gokho
(BN, XVIIe s.) Grappe de raisin. De *gol(-k) "boule". Var. oko. Voir aussi golo, gola.

gol
But, goal. Emprunt à l’espagnol gol.

gola
(L) Gorge du porc. Du pré-i.-e. *gol- "boule, renflement".

golando
(HN, L) Goître, maladie des brebis. Du pré-i.-e. *gol- "renflement". Var. golatx (G).

goldarron
(HN) Bugrane, arrête-boeuf (Bot.). De golde "charrue".

goldatz
(HN) Sillon. De golde "charrue" et atz "trace".

golde
(1150?) Charrue. Du latin colter, culter "coutre".

goldio
(G) Mousse (Bot.). Contraction de goroldio "id.".

golkho
Sein, giron. De la racine pré-i.-e. *gol-/kol- "renflement, gorge". Cf. aussi gola, golando, gokho, oko, kolo, kolats, kolatu.

golo
(S) Gorge du porc; goître des brebis. De la racine pré-i.-e. *gol- "renflement".

golotxak
Oreillons (maladie). Peut-être de golo "gorge, goitre, etc." (racine pré-i.-e. *gol-/kol-, cf. turc kulak, kulxaq "oreille", same (lapon) gulâ "entendre").

golüt
(S) Vorace. Du béarn. golut "id.".

goma
Gomme. De l’esp. goma "id.".

gomar
(1745) Prudence. De goar, ohar "attention".

gomon
(B) Accomodement. Du rom. com(m)on "commun". Dér. gomondu "accomoder".

gomuta

gona
Manteau, robe. Du roman gona "id.".

gonbidatu
(XVIe s.) Inviter. Du vieux-castillan convidar.

gontz
(1757, Maister) Gond. De l’ancien français gonz (vx. castillan gonce). Var. guntz, kontza

gonxitü
(S, XIXe s.) Broyer. Du roman concir "mettre en morceaux, couper".

gopatz
(1897) Religion. Néologisme, de gogo "esprit" et batz "union".

gopor
Bol, écuelle. De la racine eurasienne pré-indoeuropéenne *gop- / gob- / kop- / kob- "forme concave ou convexe" avec suffixe nominal -or. Apparenté au mordve kopor "dos", hongrois hopórcs "motte", koporsó "cercueil"(Gombocz, 1912, du turc), mordve kovol "panier", proto-coréen *kobVr "caisse, cercueil", proto-toungouse-mandchou *xobur "cercueil", dravidien kapal, kopol "bateau", etc. La racine est connue de nombreuses langues du monde avec variation de consonne et voyelle: gab-, gob-, gub-, geb-, gib-, kap-, kop-, kup-, kep-, kip-, etc. Elle a subi des affaiblissements de la consonne initiale comme par ex. hongrois csupor "pot" et des aphérèses comme dans bsq. opor "bol, écuelle, gant creux du jeu de pelote" qui est une var. de gopor. Voir aussi opots "coffin".

gor
Dur, sourd (cf. "dur d’oreille"). Vieille racine eurasienne. Cf. aussi gogor.

gora
(1360) En haut. De go(i)- "haut" avec adlatif.

goraintzi
(1537) Salutations. De gora "en haut" et aintzi "devant".

goranahi
(1636) Ambitieux. De gora "haut" et nahi "vouloir".

gorbeltz
Rouge foncé. De gorri "rouge" et beltz "noir".

gorbizi
(G) Aliment mal cuit. De gorri "rouge" et bizi "vif".

gordailu
(1571) Trésor, dépôt. De gorde "garder" et gailu "objet".

gorde
Garder, protéger. Sans doute de l’esp. guardar "id.".

gordin
(1100) Cru. De gor "dur" et suffixe -din.

goren
(1571) Suprême, sublime. De gora "en haut" au superlatif.

gorga
Gorge. Du roman.

gori
Ardent. Voir gorri. On notera que A. Dolgopolsky a reconstruit une forme nostratique (n°686) *gorrae "chaud, braises". Macédonien gori "brûler".

gorni
(G, HN, 1745) Rougeole. De gorri "rouge".

gorosilla
Groseille (Bot.). De l’esp. grosilla.

gorosti
(1064) Houx (Bot.). Apparenté au sarde costi "id.". Cf. aussi proto-germanique gorst "ajonc".

gorotz
Fumier. Un emprunt au fr. crotte est très peu sûr. Le terme fr. vient du francique krotta "boue", adj. crotos "crotté".

gorotzil
Novembre. De gorotz "fumier" et il "mois".

gorozkoi
Coprin (Bot.). De gorotz "excrément, crotte" et suff. de tendance -koi.

gorri
(aquitain, Baigorri) Rouge, nu, sec. D’une racine *gor(r)-. Cf. peut-être Funtana gorru dans la toponymie sarde (Eduardo Blasco Ferrer). Cp. ainou hure "rouge"?

gorrikiak
Tenailles. De gorri "rouge".

gorrioltx
Tichodrome (Zool.). De gorri "rouge" et oltz "paroi".

gortinari
Cortinaire (Bot.). De gortina "rideau" (lat. cortinarius).

goru
(B, 1562) Quenouille. Du latin colu(m) "id.".

gose
(1366) Affamé. La finale pourrait être la même que dans son contraire ase "rassasié", mais seulement par mimétisme. Cp. caucasien du nord guche "faim"?

gotasetu
Consoler (néol.). De gogo "esprit" et asetu "satisfaire, rassasier".

gotor
Ferme, solide, robuste. Du proto-basque *got-/kot- et suff. adjectival -or. Cp. mongol küdür "id.", guiliak gut "fort", coréen kut- "dur", baoan xotong "id.", turc kat "id.". Nostratique *kVtV. Var. kotor (Baztan).

gox
(1562) Matin. Var. de goiz.

gozo
(XVIe s.) Doux. De l’esp. gozo "plaisir".

granjoe
(B-ger) Etalon (Zool.). Var. de garaino.

grasa
(1562) Graisse. De l’esp. grasa "id.".

grazia
Grâce. Du lat. gratia.

greska
(1745) Dispute. De l’esp. gresca "id.".

greü
(S) Pénible, répugnant. Du béarn. greù.

grifü
(S) Pressoir. De grifo "robinet".

grilla
Grille. Du français ou gascon.

gu
(950) Nous. A été comparé au géorgien gw "id.". Cf. aussi gu en inuit: inukti-gu-t "nous les Inuit" (le -t final étant une marque de pluriel). On notera que A. Dolgopolsky a reconstruit *gU inclusif en nostratique (n°581).

guar
(G-don) Tentacule de poulpe. De gar(o) "id.".

guatze
(HN) Lit. Var. de ohatze.

gubia
(1745) Gouge. De l’esp. gubia "id.".

gubio
Gorge, oesophage. De la racine *gub- "creux".

guda
Guerre. Eventuellement celtique *goudV- "combat". Variante gudu.

gudante
(1745) Stratagème. De guda "guerre".

gudots
Tocsin. De guda "guerre" et ots "bruit, son".

gudu
Guerre. Var. de guda. On a pensé qu’une inscription ibère gudua deisdea comportait ce mot (?) Cp. aussi celtique *goudV "combat", sanscrit kutt "battre", ordos xudu "tuer, détruire", vieux-japonais kudu "détruire"?

gune
Lieu. Var. lexicalisée de une, lui-même du suff. basco-aquitain -un.

gupi
Bossu. De la base eurasienne *gup/kup "convexe".

gur
Révérence. De l’eurasien *gur/kur "courber". Cf. avar gur, karata gur "courber", lushai kur "courber". Voir aussi agur.

guraiza
Ciseaux. De l’eurasien *kurV "coupant, couper" (le *k- initial proto-eurasien devient la sonore *g- en basque, sauf dans certains termes d’origine expressive comme khe "fumée" qui demeure khe en basque). Cp. ouralien *kurV "couteau", finnois kuras "id.". Dravidien kur "coupant". Altaïque *kurV "id.", turc, mongol qur-, xurc- "acier, coupant".

gurbil
(1627) Propre. De *gur- (?) et suffixe -bil. Voir aussi garbi.

gurbitx
Arbousier (Bot.). Cf. peut-être berbère gurbiz "figue pas encore mûre" (?).

gurdi
(XVe s.) Charrette. Peut-être de *gur- "cercle, roue" ? Var. burdi.

guri
(1596) Graisse. Apparenté à gurin, urin "graisse, beurre".

gurkin
(L) Obséquieux. De gur "révérence".

gurpertika
(XIXe s.) Volée d’une charrette. De gurdi "charrette" et pertika "perche".

gurpil
(1745) Roue. De gurdi "charrette" et bil "forme ronde".

gurutze
(1027) Croix. Du latin médiéval cruce.

gustalantxori
(HN) Oiseau à queue blanche. De buztan "queue" et txori "oiseau".

gustu
(XVIe s.) Goût. Du latin gustu(m).

gusu
(XVIIe s.) Cousin. Du roman cusinu.

guti
(préhist.) Peu. Vieux terme proto-eurasien apparenté au dravidien kutti /guti "petit", nilotique maasai kuti "id.", kartvèle *kut- "id."., lak kut’a "court", lezghe güt’ü "étroit", proto-toungouse *nguti "peu", bouroushaski khut "court", austronésien waray guti-ay "peu, petit", amérinde kuti "id.", eyak khutch "id.", miwok kutchi "id.". A. Dolgopolski n° 1227 reconstruit une forme nostratique *kutV- "petit".

gutizia
(1571) Désir. Du roman cu(p)dicia (< latin cupiditia).

gutun
(1571) Lettre, support. Du roman coutoun "coton". Var. kutun.

gutxi
(1182) Peu. Diminutif de guti.

guzti
(1415) Tout. Peut-être par antiphrase de guti "peu".

guztori
Botrys, armoise (Bot.). De guzti "tout" et ori "jaune".

guzur
(B) Mensonge. Variante de gezur.






Dictionnaire étymologique basque

Index des pages

Contact : Michel Morvan