Projet Babel forum Babel
Contact - Règles du forum - Index du projet - Babéliens
INSCRIPTION - Connexion - Profil - Messages personnels
Clavier - Dictionnaires

Dictionnaire Babel

recherche sur le forum
Les mots arabes d'origine grecque - Forum arabe, berbère, hébreu - Forum Babel
Les mots arabes d'origine grecque
Aller à la page 1, 2  Suivante
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant
Auteur Message
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8268
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 02 Nov 11, 17:53 Répondre en citant ce message   

1. Les mots dont l’étymon grec est cité dans une « grande famille de mots »


- بدروم badrūm : “cave, sous-sol”, de υποδρομος [hypodrome], “asile, refuge, abri” (grande famille SOUS et SUR)

Remarque : attention, ne pas confondre avec hippodrome ...

- فردوس firdaus : “paradis”, de παραδεισος [paradeisos], “parc clos pour bêtes sauvages ; jardin d’agrément” (grande famille PREMIER)

Remarque : d’après Chantraine, le grec est pris à un iranien moyen *pardēz. Il n’est pas sûr que le mot ait dû transiter par le grec pour arriver à l’arabe…

- جنس ǧins : “genre”, de γενος [genos], « naissance, famille, race » (grande famille GENS)

- هجين haǧīn : “chameau de course ; sang mêlé”, de ευγένης [eugenês], “bien né, noble” (grande famille GENS)

Remarque : avec sa glottale fricative initiale et sa forme adjectivale canonique, ce mot semble plus sémitique qu’emprunté au grec. Quant au sens, il est carrément antonymique : “vil, bas, ignoble” pour Wehr comme pour Kazimirski. Reig se contente de “métis” pour le nom et de “hybride” pour l’adjectif.
Mais, curieusement, sous la même racine hǧn, on trouve chez Kazimirski le mot hiǧān, “d’excellente race et d’un pelage blanc”, en parlant d’un chameau ou d’une chamelle. Cela dit, pour parler de ces choses-là, les Arabes n’ont certainement pas eu besoin d’emprunter au grec...

- خريطة ẖarīṭa : “carte (de géographie)”, de χαρτης [khartês], « rouleau de papyrus » (grande famille QUATRE, Homonymes et faux frères)

Remarque : avec son i long (absent du grec) et sa forme d'adjectif féminin (substantivé), ce mot est plus probablement dérivé de la racine ẖrṭ, "dépouiller une branche de ses feuilles ; façonner (une pièce de bois ou de métal)". C'est le choix de Reig et de Wehr. (C'est aussi celui de Kazimirski mais avec un autre sens, celui de "sac, cabas"...)

- إبليس ʾiblīs : “diable, démon”, de διαϐολος [diabolos], « celui qui désunit, dénigre, calomnie » (grande famille BAL)

- قالب qālab, qālib : “forme, moule”, de καλόπους, καλάπους [kalopous, kalapous], “forme en bois pour fabriquer des chaussures” (grande famille PIED, et aussi "mot du jour" galbe)

- أسقف ʾusquf : “évèque”, de επισκοπος [episkopos], « gardien, surveillant » (grande famille SPECTACLE)

- أسطوانة ʾusṭuwāna : “cylindre”, de στοα [stoa], « portique, galerie à colonnes » (grande famille STATION)


Source : Andras Rajki, A. E. D. (Arabic Etymological Dictionary) 2002

(À suivre)


Dernière édition par Papou JC le Tuesday 08 Nov 11, 10:29; édité 12 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Horatius
Animateur


Inscrit le: 11 Apr 2008
Messages: 692

Messageécrit le Wednesday 02 Nov 11, 18:15 Répondre en citant ce message   

Cela m'intéresserait que, pour certains mots en tout cas, tu nous expliques un peu l'histoire de ces emprunts. De quand peut-on les dater ? Comment le sens du mot a évolué ? .

J'imagine que, pour certains mots, cela doit être intéressant du point de vue de la civilisation. Est-ce que donc la religion islamique, à un moment donné, a emprunté au grec des chrétiens le mot "diabolos" ? Que désigne le mot arabe usquf ? Un évêque chrétien ?
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2776
Lieu: Paris

Messageécrit le Wednesday 02 Nov 11, 18:43 Répondre en citant ce message   

J'imagine qu'en ces temps où l'on reparle de la drachme, tu n'oublieras pas le dirham.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8268
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 02 Nov 11, 21:38 Répondre en citant ce message   

Horatius a écrit:
Cela m'intéresserait que, pour certains mots en tout cas, tu nous expliques un peu l'histoire de ces emprunts. De quand peut-on les dater ? Comment le sens du mot a évolué ?

Malheureusement, cher Horatius, l'étymologie arabe n'en est qu'aux balbutiements. Il ne faut surtout pas imaginer la situation dans cette langue à l'aune de ce que les langues européennes connaissent en la matière. Il n'y ni un "Trésor de la langue arabe", ni un "Persée arabe", ni dictionnaires étymologiques arabes à profusion. Le travail d'Andras Rajki, grâces lui soient rendues, fait donc figure de pionnier. Il est, à ma connaissance, unique en son genre. On peut lui pardonner ses insuffisances, ses imperfections, voire ses erreurs, mais, tu le vois, je n'ai pour le moment pas d'autre source et ne peux indiquer ici guère plus que ce qu'il nous dit. Donc ni date ni histoire, désolé. J'aurais bien aimé ... mais c'est mieux que rien, n'est-ce pas ? Car, ce qui est étonnant, c'est que, également à ma connaissance, il ne se soit encore trouvé aucun arabisant pour faire ce petit travail...

Horatius a écrit:
J'imagine que, pour certains mots, cela doit être intéressant du point de vue de la civilisation. Est-ce que donc la religion islamique, à un moment donné, a emprunté au grec des chrétiens le mot "diabolos" ?

Je ne sais pas comment s'est fait le passage de diabolos à iblis mais il ne semble pas y avoir de doute sur le lien entre ces deux mots. En Arabie à l'époque de Mohammed, il y avait bien entendu des juifs et des chrétiens et il y a dans le Coran plein de références à des "personnages" de la Bible.

Horatius a écrit:
Que désigne le mot arabe usquf ? Un évêque chrétien ?

Y a-t-il des évèques qui ne soient pas chrétiens ?

embatérienne a écrit:
J'imagine qu'en ces temps où l'on reparle de la drachme, tu n'oublieras pas le dirham

C'est prévu dans la prochaine livraison.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8268
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Wednesday 02 Nov 11, 22:47 Répondre en citant ce message   

2. Les mots dont l’étymon grec est cité dans le forum Babel (Mots du jour)


Note préliminaire : Il est vivement recommandé de se reporter aux fils indiqués entre parenthèses, soit pour y lire d'importants développements sur l'histoire du mot (par ex. marǧān > marguerite), soit parce que certaines des étymologies ci-dessous (voir notamment le cas de zauǧ) y ont été discutées et contestées.

- بلور billaur : “cristal, verre”, de βήρυλλος [bêryllos], “béryl, pierre précieuse couleur de mer” (Brille)

- برج burj : “bastion, tour”, de πύργος [pyrgos], “tour, enceinte formée de tours, citadelle, rempart” (bourg)

- دفلى diflā : “laurier-rose”, de δάφνη [daphnê], “laurier” (adelfa)

- درهم dirham : “dirham”, de δραχμή [drakhmê ], “drachme” (drahoma)

- فنار fanār : “phare ; lanterne, lampe”, du grec byzantin φανάριον [phanárion], “lanterne” (phare)

- فلك fulk : “felouque”, de εφολκιον [epholkion], “barque tirée par un plus gros bateau” (felouque)

- فندق findiq ou funduq : “noix avellane”, de ποντικος [pontikos], “originaire du Pont” (pontife, Pont Euxin)

Remarque : Kazimirski vocalise funduq et renvoie à بندق bunduq, dont il est une variante moins ambigüe puisqu’elle évite une éventuelle confusion avec فندق funduq = fr. auberge. Rajki fait l’inverse : il renvoie de bunduq à funduq / findiq.

- إسفنج ʾisfanj : “éponge”, de σπόγγος [spongos], même sens (éponge)

- مرجان marǧān : “corail”, de μαργαρίτης [margaritês], “perle” (marguerite)

- منجلة minǧala : “étau”, de μαγγανον [manganon], “machin, truc” (mangonneau)

- ناموس nāmūs : “loi”, de νόμος [nomos], “conforme à la règle, à l’usage, aux lois ; loi” (numismatique)

- قلم qalam : “calame”, de κάλαμος [kalamos], “roseau” (calmar)

- قانون qānūn : “loi”, κανων [kanon], “baguette droite, règle” (canon)

- شمندورة šamandūra : “bouée”, de σημαντηριον [sêmantêrion], “sceau, marque” (sémaphore)

- سيماء simāʾ : “signe, caractère”, de σῆμα [sêma], “signe” (sémaphore)

- يونان yūnān : “grec”, du grec Ιωνες [Iônes], “Ioniens” (grec)

- زوج zauǧ : “mari ; couple”, de ζυγόν [zeugon], “joug” (joug)

- زمرد zumurrud : “émeraude”, de σμάραγδος [smáragdos], “émeraude ou autre pierre verte” (émeraude)


Source : Andras Rajki, A. E. D. (Arabic Etymological Dictionary) 2002

(À suivre)


Dernière édition par Papou JC le Wednesday 16 Nov 11, 20:01; édité 5 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8268
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Thursday 03 Nov 11, 21:57 Répondre en citant ce message   

3. Les mots ayant un équivalent français de même étymon


- أبنوس ʾabnūs : “ébène”, de έϐενος [ebenos], “ébénier ; bois de l'ébénier”

Remarque : le mot grec pourrait bien être issu de l'égyptien [hbn(y)], même sens.

- أفيون ʾafyūn : “opium”, de οπιον [opion], “suc du pavot”

- أرزّ ʾaruzz : “riz”, de όρυζα [oryza], même sens

- بطريك baṭrīk : “patriarche”, de πατριάρχης [patriarchês], même sens

Remarques :
1. En fait, Rajki écrit baṭraq mais les trois dictionnaires consultés (Reig, Wehr, Kazimirski) s’accordent sur baṭrīk.
2. Voir aussi بظريق biṭrīq : “aristocrate”, de patricius, “patricien” dans les mots arabes d’origine latine.

- دلفين dulfīn : “dauphin”, de δελφίς [delphis], même sens

- فلسفة falsafa : “philosophie”, de φιλοσοφία [philosophia], même sens

- فانوس fānūs (syrien) : “lanterne, fanal”, de φανος [phanos], “torche”

- هالة hāla : “halo”, de άλως [halôs], “aire à battre le blé ; surface ronde et unie ; cercle lumineux autour du soleil ou de la lune”

- إنجيل ʾinǧīl : “évangile”, de ευαγγέλιον [evangelion], “récompense, action de grâces, sacrifice offerts pour une bonne nouvelle ; évangile”

-كبر kabar : “câpre”, de καππαρις [kapparis], même sens

- كيمياء kīmiāʾ : “chimie”, du grec tardif χημεία [chêmeia], même sens

- موسيقى mūsīqā : “musique”, de μουσική [mousikê], “(art) propre aux Muses”

- نوتي nūtī : “marin, nautique”, de ναυτικός [nautikos], même sens

- قنب qinnab : “cannabis”, de κάνναϐις [kannabis], même sens

-سكر sukkar : “sucre”, de σάκχαρ [sakchar], même sens

Remarques :
1. Le mot grec est lui-même un emprunt au pāli śakharā, même sens (du sanskrit śarkarā f.) ; en fait, il s'agit d'une concrétion siliceuse qui se trouve dans les entre-noeuds de certains bambous, importée d'Inde en petite quantité et utilisée pour la médecine.
2. Le latin saccharum est formé sur l’accusatif σάκχαρον [sakcharon].[/quote]
3. C'est le mot arabe qui est à l'origine des dénominations du sucre dans la plupart des langues européennes modernes.

- سنطور sunṭūr : “psaltérion ; tympanon”, de ψαλτήριον [psaltêrion], même sens

- طلسم ṭilasm : “talisman”, de τέλεσμα [telesma], “imposition, impôt, contribution ; rite religieux ; objet consacré, talisman”

- ينسون yansūn : “anis”, de ανησον [anêson], “anis vert”

- زنجفر zinǧafr : “cinabre”, de κιννάϐαρι [kinnabari], “cinabre, sang de dragon, sorte de teinture ; plante tinctoriale, garance”


NB : il conviendrait peut-être d’ajouter ici les emprunts récents à quelques néologismes savants « internationaux » comme téléphone, démocratie, etc. dont la plupart sont de simples transcriptions en caractères arabes ; ils sont donc, comme tels, immédiatement reconnaissables et leur étymologie ne pose aucun problème particulier.

(À suivre)


Dernière édition par Papou JC le Wednesday 16 Nov 11, 8:02; édité 7 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8268
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Friday 04 Nov 11, 11:48 Répondre en citant ce message   

4. Les mots ayant un cognat français à sens différent mais à étymon commun ou apparenté


- بقدونس baqdūnis : “persil”, de Μακεδόνες [Makedones], “Macédoniens” cf. fr. macédoine

- دفتر daftar : “cahier”, de διφθέρα [diphthera], “peau travaillée, fourrure, cuir ; peau pour écrire, parchemin” cf. fr. diphtérie

- فلنكة falanka (égyptien) : “traverse (de chemin de fer)”, de φάλαγξ [phalanx], “bille de bois, rondin” cf. fr. phalange

- هيولى hayūlā : “matière, substance”, de ύλη [hylê], “bois, matière” cf. fr. éthyle

- خوري ẖūrī : “prêtre”, de χορός [khoros], “chœur” cf. fr. chœur

- إقليم ʾiqlīm : “région”, de κλίμα [klima], “inclinaison du ciel” cf. fr. climat

- مغنطيس maġnaṭīs : “aimant”, de Μαγνηθις [Magnêtis], “Magnète, de Magnésie” cf. fr. magnétique

- رطل raṭl : “livre (poids)”, du grec de Sicile λίτρα [litra], “livre de douze onces” cf. fr. litre

- طقس ṭaqs : “temps (qu’il fait) ; rite”, de ταξις [taxis], “arrangement, ordre” cf. fr. taux, taxer

- ياقوت yāqūt : “rubis”, de υάκινθος [hyakinthos], “jacinthe ; hyacinthe” cf. fr. jacinthe


(À suivre)


Dernière édition par Papou JC le Monday 07 Nov 11, 15:04; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8268
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 05 Nov 11, 7:39 Répondre en citant ce message   

5. Les autres mots issus du grec ancien ou byzantin


- أفندي ʾafandī : “monsieur”, du grec vulgaire αφεντης [aphentês], “maître, seigneur”, du grec classique αυθεντης [authentês], “auteur responsable”

- بقس baqs : “buis”, de πυξος [pyxos], même sens

- بطاقة biṭāqa : “ticket, billet”, du grec tardif πιττακιον [pittakion], “tablette, billet, reçu”

- برنس burnus : “burnous”, de βίρρος [birros], “courte capote à capuchon”

- فندق funduq : “auberge”, de πανδοχεῖον [pandokheion], même sens (cf. esp. fonda)

Remarques :
1. homonyme de funduq variante de bunduq, “noix avellane” (v. partie 2)
2. voir plus bas ṣanduq de συνδοχεῖον, autre dérivé du verbe δεχομαι

- فسيفساء fusaifisāʾ : “mosaïque”, de ψηφος [psêphos], “petit caillou”

- إزميل ʾizmil : “ciseau (de sculpteur)”, de σμιλη [smilê], “couteau, ciseau, scalpel”

- كرز karaza : “prêcher (l’Évangile), répandre (la bonne nouvelle)”, de κηρυξ [kêryx], “héraut”

- كرنب kurnub : “chou”, de κραμϐη [krambê], même sens

- ليمان liman : “port”, de λιμην [limên], “port, rade”

- قرنفل qaranful : “œillet”, de καρυοφυλλον [karyophyllon], “bouton séché de la girofle, clou de girofle”

- قارب qārib : “bateau”, de καραϐος [karabos], “langouste, bateau léger”

- سفود saffud : “brochette”, de σποδος [spodos], “braise, cendre”

- صندق ṣanduq : “boîte”, de συνδοχειον [syndocheion], même sens.

Remarque :
v. plus haut funduq de πανδοχεῖον, autre dérivé du verbe δεχομαι

- طاجن ṭāǧin : “tajine”, de ταγηνον [tagênon], “poêle (à cuire)”

- طاووس ṭāwūs : “paon”, de ταως [taôs], même sens

- أقيانوس ʾuqyanus : “océan”, de Ωκεανός [Okeanos], “Océan (dieu de la mer), l’océan Atlantique”.

Remarque :
ʾuqyanus ne figure dans aucun dictionnaire courant. Hans Wehr donne cependant ʾuqyanusiya, “Océanie”. Le mot arabe usuel pour “océan” est محيط [muḥīṭ].


(À suivre)


Dernière édition par Papou JC le Sunday 06 Nov 11, 23:32; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8268
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 05 Nov 11, 9:13 Répondre en citant ce message   

6. Les mots empruntés au grec moderne (?)

Si l’on en croît Rajki, les mots ci-dessous sont issus des mots grecs en regard, mais comme il s’agit de grec moderne, on est en droit de s’interroger sur le rôle probable du turc comme intermédiaire, voire comme origine réelle de certains d'entre eux. D’avance je remercie quiconque pourra et voudra bien m’aider à éclaircir cette question.

- برغل burġul : “gruau”, de πλιγούρι [pligouri], même sens.

- قفص qafaṣ : “cage”, de καφασι [kaphasi], “cageot”

Remarque :
Pour Rajki, c’est kaphos, mais je n’ai trouvé ce kaphos nulle part...

- قرنبيط qarnabīṭ : “chou-fleur”, de κουνουπιδι [kounoupidi], même sens

- قالب qālab, qālib : “forme, moule”, de καλουπι [kaloupi], même sens Erreur corrigée. Voir liste 1.


(À suivre)


Dernière édition par Papou JC le Saturday 05 Nov 11, 10:17; édité 2 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2776
Lieu: Paris

Messageécrit le Saturday 05 Nov 11, 9:42 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
- قالب qālab, qālib : “forme, moule”, de καλουπι [kaloupi], même sens

On peut avoir plus de détails sur cette dernière étymologie en consultant le TLFi à la rubrique "calibre" :
Citation:
Empr. à l'ar. qālib, qālab (Lok., no 1030; FEW t. 19, p. 82b; Bl.-W.5) « moule où l'on verse les métaux » (ixe s., Aboûl'Atâhiya ds Lammens, p. 70); « forme de cordonnier » (début xiie s., Harîrî; 1505, P. de Alcala ds Dozy t. 2, p. 391a); « forme de marbre servant de support pour un turban » (début xve s. ds Sacy, Chrestomathie ar., Paris, t. 1, 1826, pp. 235-236). L'ar. est lui-même empr. au gr. καλόπους, καλάπους « forme en bois pour fabriquer des chaussures » (composé de κᾱλον « bois » et de πούς « pied », v. Chantraine, s.v. κᾱλον; v. aussi Lammens, pp. 70-71; Dozy, loc. cit.).

Mais pourquoi grec moderne ? Le mot grec est dans le Bailly.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8268
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 05 Nov 11, 9:44 Répondre en citant ce message   

Merci, Embatérienne ! Je corrige donc. (J'avais mal relevé Rajki : j'avais écrit kaloupos au lieu de kalopous... Et j'aurais dû aller voir calibre, bien sûr...)
Voilà qui est fait : voir liste 1. Merci encore.

Voir aussi le MDJ galbe.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8268
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Saturday 05 Nov 11, 19:20 Répondre en citant ce message   

7. Et pour finir, quelques cas problématiques …


- بدروم badrūm : “cave, sous-sol”, de υποδρομος [hypodrome]
Problème : je n’ai trouvé cet υποδρομος dans aucun dictionnaire... (Voir post d'Embatérienne ci-dessous. Ce mot est maintenant dans la liste 1.)

- بارود bārūd : “poudre à canon”, de πυριδης [pyridês]
Problème : ce πυριδης pourrait être un dérivé de πυρ mais je ne l’ai trouvé nulle part.
Remarque : il existe un mot grec moderne μπαρούτι avec le sens de “poudre” mais c’est plutôt lui qui semble être issu de l’arabe…

- فلس fils : “fils” (nom d’une monnaie), de φολις [pholis], “écaille, plaque”
Problème : cette étymologie a été contestée et longuement discutée dans le “mot du jour” flousse. Certaines questions restent en suspens.

- لصّ liṣṣ : “voleur”, de ? [lestes]
Problème : d’où sort ce lestes / lêstês / lestês ?

- ? qaqnus : “phénix”, de κυκνος [kyknos], “cygne”
Problème : ce qaqnus est introuvable nulle part, ni chez Reig ni chez Wehr ni chez Kazimirski...

- رمح rumḥ : “lance”, de λογχη [lonchê], “pointe de lance, lance, javeline”
Problème : la distance formelle est très grande entre ces deux mots...



... et une perle

- مستور mastūr : “caché”, de μυστηριον [mystêrion], “culte à initiation ; secret ; mystère de la foi (chrétienne)”
C’est une grosse sottise, accompagnée d’une autre : Rajki fait dériver le verbe ستر [satara], “cacher” de ce مستور [mastūr] !
Ces deux mots, et beaucoup d’autres, relèvent en fait de la racine S-T-R qui a comme dérivé notoire le nom ستار [sitār], “rideau, écran” pour lequel Rajki donne un étymon syriaque shatar. (Lire šatar).

Je regrette de terminer sur cette note critique, mais je ne pouvais pas l’occulter. Qu’elle ne fasse surtout pas oublier tout ce qui la précède.

La même source me permettra de poursuivre prochainement ce travail par Les mots arabes d’origine latine, mais j'aurai probablement l’occasion de revenir sur celui-ci et d'en compléter périodiquement les petites listes.
D’avance je remercie les lecteurs de me signaler erreurs et manques. Toute nouvelle contribution sera la bienvenue.


Dernière édition par Papou JC le Monday 07 Nov 11, 15:08; édité 5 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
embatérienne
Animateur


Inscrit le: 11 Mar 2011
Messages: 2776
Lieu: Paris

Messageécrit le Sunday 06 Nov 11, 10:11 Répondre en citant ce message   

Papou JC a écrit:
- بدروم badrūm : “cave, sous-sol”, de υποδρομος [hypodrome]
Problème : je n’ai trouvé cet υποδρομος dans aucun dictionnaire...

υποδρομος et υποδρομἠ sont tous deux dans Bailly au sens de lieu d'asile, refuge, abri.

Merci Papou pour ce fil très intéressant et utile. Il faut qu'on digère un peu pour le compléter si l'occasion se présente.
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Papou JC
Animateur


Inscrit le: 01 Nov 2008
Messages: 8268
Lieu: Meaux (F)

Messageécrit le Tuesday 08 Nov 11, 21:41 Répondre en citant ce message   

LISTE COMPLÉMENTAIRE : Mots absents du dictionnaire de Rajki


- أخينوس ʾaẖīnūs : “oursin”, de εχίνος [echinos], « hérisson, oursin »


- بزلّة bazilla : “petit pois”, de l’italien piselli, même sens.

Remarques :
- Wehr vocalise bizilla
- piselli est issu de πισος [pisos], “pois” via le latin pisum, même sens.


- فاصولية fāṣūliya : « haricot », de φάσηλος [phasêlos], “banette”, via le grec moderne φασούλι [phasouli], “haricot”.

Remarque : les mots français flageolet, fayot et faséole ont le même étymon, via les formes latines phaseolus et fasiolus. (Voir le mot du jour haricot).


- فوانيا fawāniya : « pivoine », de παιωνία [paiônia], même sens, féminin substantivé de l'adjectif παιώνιος [paiônios], « relatif à Paeôn, propre à guérir », de παιών [paiôn], « Paeôn, littéralement le guérisseur, le secourable ».

Remarques :
- c’est une hypothèse étymologique personnelle, à vérifier.
- le français pivoine est issu du même étymon via le latin paeonia.


- فيلق faylak : “phalange (militaire)”, de φάλαγξ [phalanx], même sens.

Remarque : le même étymon est, avec son sens initial de “bille de bois, rondin”, à l’origine de falanka (égyptien) : “traverse (de chemin de fer)”.


- فرفورة furfūra : “pourpre (coquillage)”, de πορφυρα [porphyra], “coquillage dont on tire la pourpre”, via le latin purpura, même sens.

Remarque : le même étymon est à l’origine de birfir, même sens.


- جمست ǧamast : “améthyste”, de αμεθυστος [amethystos], “remède contre l’ivresse”, dérivé de μεθυ [methy], “vin”.

Remarques :
- c’est une hypothèse étymologique personnelle, à vérifier.
- les Anciens attribuaient à cette pierre de couleur violette – celle du vin coupé d’eau – la propriété de préserver de l’ivresse...


- غنغرة ġanġara : « gangrène », de γάγγραινα [gangraina], même sens.


- إكسير ʾiksīr : « élixir », de ξηρίον [xêrion], « poudre siccative que l'on met sur les blessures », dérivé de ξηρός [xêros], « sec ».


- كرويا karawyā : « carvi, cumin des prés », du grec κάρον, καρώ, [karon, karô], même sens.


- مكينة makīna : “machine” , de l’italien macchina, même sens.

Remarque : l’italien macchina est issu, comme le français machine, du latin machina, « invention, machination » et, au sens concret, de « machine, engin » ; emprunt ancien au grec μαχανά [machana], forme dorienne de μηχανή [mêchanê] « moyen (en général) » d'où le sens matériel « machine », notamment « machine de guerre ; machinerie de théâtre » et aussi toute espèce de combinaison, d'invention, parfois pris en mauvaise part.


- قسطل qasṭal : “châtaignes”, de κάστανον [kastanov], même sens.

Remarque : le mot grec a probablement été lui-même emprunté à une langue de l’Asie Mineure.


- قنطاريون qinṭāriyūn : “centaurée”, de κενταύρειον [kentaureion], proprement « plante de centaure ».


- قيتار qītār : “cithare”, de κιθάρα [kithara], « sorte de luth ou de lyre ».

Remarque : le mot et l’instrument qu’il désigne sont probablement d’origine orientale.


- قولنج qūlanǧ : “colique”, de κωλικός [kôlikos], « qui souffre du côlon », dérivé de κω̃λον [kôlon], « côlon ».


- قلقاس qulqās : “colocase”, de κολοκάσιον [kolokasion], désignant la racine d'une plante égyptienne et cette plante elle-même.

Remarque : colocase est le nom savant d’une plante plus connue sous celui de taro, mot emprunté au tahitien. À la Réunion et à l’Ile Maurice, cette plante est connue sous le nom de songe ou arouille violette. En Guyane, Martinique et Guadeloupe on l’appelle dachine ou madère ou encore chou de Chine.


- سمندر samandar : “salamandre”, de σαλαμάνδρα [salamandra], même sens.


- سلور sillaur : « silure », de σιλουρος [silouros], « grand poisson de rivière »


- تربيزة ou طرابيزة tarabīza ou ṭarābīza : « table », de τράπεζα [trapeza], même sens (cf. fr. trapèze)

Remarque : Mot propre à l’arabe égyptien.


- طرخون ṭarẖūn : « estragon », de δρακόντιον [drakontion], « serpentaire », , via le syriaque.

Remarque : à l’article estragon, le TLF précise :
Citation:
Emprunt, par l'intermédiaire du latin médiéval tarcon, altarcon …, latin botanique tarchon…, grec médiéval ταρχόν …, à l'arabe ṭarẖūn … et celui-ci probablement au grec classique δρακόντιον « serpentaire ». Le es- initial s'explique mal.



- ترياق tiryāq : « antidote ; contrepoison ; panacée ; thériaque », de θηριακή [thêriakê], féminin substantivé de l'adjectif θηριακός [thêriakos], « qui concerne les bêtes sauvages, bon contre les morsures des bêtes sauvages », dérivé de θηρίον [thêriov] « bête féroce ou sauvage ».


- تنّ tunn : « thon », de θύννος [thynnos], via le latin thunnus, thynnus, même sens.


Dernière édition par Papou JC le Monday 10 Dec 12, 14:13; édité 9 fois
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Fred



Inscrit le: 13 Nov 2011
Messages: 72
Lieu: Jausiers, Irinjalakuda et ailleurs

Messageécrit le Monday 14 Nov 11, 16:37 Répondre en citant ce message   

De nombreux mots de cette liste proviennent d'emprunts grecs (marguerite, ébène, riz, sucre, pourpre...)
Voir le profil du Babélien Envoyer un message personnel
Montrer les messages depuis:   
Créer un nouveau sujet Répondre au sujet Forum Babel Index -> Forum arabe, berbère, hébreu Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2









phpBB (c) 2001-2008