A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Ecclesiasta - 6 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse





Ecclesiasta
capìtulu 6
Ecclesiaste
chapitre 6
1
Ci hè un male ch’e aghju vistu sottu à u sole, è chì ghjè frequente mezu à l’omi.
1
Il est un mal que j’ai vu sous le soleil, et qui est fréquent parmi les hommes.
2
Ci hè tale omu à quale Diu hà datu ricchezze, bè, è glòria, è chì ùn manca pè a so ànima di nunda di ciò ch’ellu brama, ma chì Diu ùn làscia maestru di gòdene, perchì ghjè un furesteru chì ne gudarà. Ghjè quì una vanità è un male gravu.
2
Il y a tel homme à la gloire, et qui ne manque pour son âme de rien de ce qu’il désire, mais que Dieu ne laisse pas maître d’en jouir, car c’est un étranger qui en jouira. C’est là une vanité et un mal grave.
3
S’ì un omu avissi centu figlioli, campassi anni in quantità, è chì i ghjorni di i so anni si multiplicàssinu, s’ì a so ànima ùn s’hè sàzia di felicità, è s’ì per di più ùn hà micca sipolcru, dicu chì un avurtone hè più felice ca ellu.
3
Quand un homme aurait cent fils, vivrait un grand nombre d’années, et que les jours de ses années se multiplieraient, si son âme ne s’est point rassasiée de bonheur, et si de plus il n’a point de sépulture, je dis qu’un avorton est plus heureux que lui.
4
Perchì ghjè vinutu indarnu, si ne và in la bughjura, è u so nome ferma cupartu di bughjura;
4
Car il est venu en vain, il s’en va dans les ténèbres, et son nom reste couvert de ténèbres;
5
ùn hà vistu, ùn hà cunnisciutu u sole; hà più riposu ca ss’omu.
5
il n’a point vu, il n’a point connu le soleil; il a plus de repos que cet homme.
6
È ancu s’ì questu quì campassi dùie volte mille anni, senza gode a felicità, tuttu ùn và in un listessu locu?
6
Et quand celui-ci vivrait deux fois mille ans, sans jouir du bonheur, tout ne vat-il pas dans un même lieu?
7
Tuttu u travàgliu di l’omu hè pè a so bocca, eppuru e so brame ùn sò mai sudisfatte.
7
Tout le travail de l’homme est pour sa bouche, et cependant ses désirs ne sont jamais satisfaits.
8
Chì avantaghju u sàviu hà nantu à l’insinsatu? chì avantaghju hà u disgraziatu chì si sà cumpurtà in presenza di i vivi?
8
Car quel avantage le sage a-t-il sur l’insensé? quel avantage a le malheureux qui sait se conduire en présence des vivants?
9
Ciò ch’elli vèdenu l’ochji hè mègliu ca l’agitazione di e brame: ghjè ancu quì una vanità è persèquitu di u ventu.
9
Ce que les yeux voient est préférable à l’agitation des désirs: c’est encore là une vanité et la poursuite du vent.
10
Ciò chì esiste hè digià statu chjamatu pè u so nome; è si sà chì quellu chì hè omu ùn pò cuntistà cun unu più forte ca ellu.
10
Ce qui existe a déjà été appelé par son nom; et l’on sait que celui qui est homme ne peut contester avec un plus fort que lui.
11
S’ellu ci hè assai cose, ci hè ancu assai vanità: chì avantaghju ne rivene à l’omu?
11
S’il y a beaucoup de choses, il y a beaucoup de vanités: quel avantage en revient-il à l’homme?
12
Chì sà ciò chì hè bonu per l’omu in la vita, in la quantità di i ghjorni di a so vita di vanità, ch’ellu passa cum’è un ombra? È quale hè chì pò dì à l’omu ciò chì sarà dopu ad ellu sottu à u sole?
12
Car qui sait ce qui est bon pour l’homme dans la vie, pendant le nombre des jours de sa vie de vanité, qu’il passe comme une ombre? Et qui peut dire à l’homme ce qui sera après lui sous le soleil?





chapitre précédent : 5   |   chapitre suivant : 7




index