A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Evangelu secondu san Lucca - 14 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse


voir le manuscrit



Evangelu secondu san Lucca
capìtulu 14
Évangile selon saint Luc
chapitre 14

guariscenza d’un malatu u ghjornu di u sàbatu
1
Ghjesù essendu intrutu, un ghjornu di sàbatu, in la casa d’unu di i capi di i Farisei, per facci cullazione, i Farisei l’osservàvanu.

guérison d’un malade le jour du sabbat
1
Jésus étant entré, un jour de sabbat, dans la maison de l’un des chefs des Pharisiens, pour prendre un repas, les Pharisiens l’observaient.
2
Ed eccu, un omu idròpicu era davanti ad ellu.
2
Et voici, un homme hydropique était devant lui.
3
Ghjesù pigliò a parolla, è disse à i duttori di a lege è à i Farisei : Ghjè permessa o nò di fà una guariscenza di sàbatu ?
3
Jésus prit la parole, et dit aux docteurs de la loi et aux Pharisiens : Est-il permis, ou non, de faire une guérison le jour du sabbat ?
4
Si stètenu zitti. Allora Ghjesù stese a manu nantu à l’omu, u guarì, è u rinviò.
4
Ils gardèrent le silence. Alors Jésus avança la main sur cet homme, le guérit, et le renvoya.
5
Eppo disse à tutti : Quale hè di voi quellu chì, s’ì u so figliolu o u so bòie casca in un pozzu, ùn lu cacciarà sùbitu, u ghjornu di u sàbatu ?
5
Puis il leur dit : Lequel de vous, si son fils ou son bœuf tombe dans un puits, ne l’en retirera pas aussitôt, le jour du sabbat ?
6
È à quessa ùn pòbbenu risponde nunda.
6
Et ils ne purent rien répondre à cela.

a prima piazza
7
Dopu, videndu ch’elli sciglìanu e prime piazze, indirizzò una paràbula à l’invitati :

la première place
7
Il adressa ensuite une parabole aux conviés, en voyant qu’ils choisissaient les premières places ; et il leur dit :
8
Quand’è tù sarè invitatu à nozze da qualchissia, ùn ti mette à a prima piazza, per paura ch’ellu ci sia trà l’invitati una persona più impurtante ca tè,
8
Lorsque tu seras invité par quelqu’un à des noces, ne te mets pas à la première place, de peur qu’il n’y ait parmi les invités une personne plus considérable que toi,
9
è chì quellu chì v’hà invitatu à l’unu è à l’altru venghi à ditti : Cedi a piazza à sta persona. Avaristi allora a vargogna d’andà ad occupà l’ùltima piazza.
9
et que celui qui vous a invités l’un et l’autre ne vienne te dire : Cède la place à cette personne-là. Tu aurais alors la honte d’aller occuper la dernière place.
10
Invece, quand’è tù sarè invitatu, vai è mèttiti à l’ùltima piazza, affinchì, quand’ellu vinarà quellu chì t’hà invitatu, ellu ti dica : Ò amicu, colla più insù. Allora sarè onuratu davanti à tutti quelli chì saranu à tàvula cun tè.
10
Mais, lorsque tu seras invité, va te mettre à la dernière place, afin que, quand celui qui t’a invité viendra, il te dise : Mon ami, monte plus haut. Alors cela te fera honneur devant tous ceux qui seront à table avec toi.
11
Perchì quellu chì vole innalzassi sarà abbassatu, è chiunque s’abbassa sarà innalzatu.
11
Car quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé.
12
Disse ancu à quellu chì l’avia invitatu : Quand’è tù inviti à cullazione o à cena, ùn chjamà i to amici, nè i to fratelli, nè i to parenti, nè vicinanti ricchi, per paura ch’elli ùn t’invìtinu anch’elli è ch’ella ùn ti sia resa a curtesia.
12
Il dit aussi à celui qui l’avait invité : Lorsque tu donnes à dîner ou à souper, n’invite pas tes amis, ni tes frères, ni tes parents, ni des voisins riches, de peur qu’ils ne t’invitent à leur tour et qu’on ne te rende la pareille.
13
Invece, quand’è tù dai un fistinu invita pòvari, stròpii, scianchi, cechi.
13
Mais, lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles.
14
È sarè cuntentu ch’elli ùn ti pòssinu rende l’invitu ; perch’ellu ti sarà resu à a risurrezzione di i ghjusti.
14
Et tu seras heureux de ce qu’ils ne peuvent pas te rendre la pareille ; car elle te sera rendue à la résurrection des justes.

paràbula di l’invitati
15
Dopu ad avè intesu sse parolle, unu di quelli chì èranu à tavulinu, disse à Ghjesù : Beatu quellu chì pigliarà u so ripastu in lu regnu di Diu !

parabole des invités
15
Un de ceux qui étaient à table, après avoir entendu ces paroles, dit à Jésus : Heureux celui qui prendra son repas dans le royaume de Dieu !
16
È Ghjesù li rispose : Un omu dete una bella cena, è invitò parechja ghjente.
16
Et Jésus lui répondit : Un homme donna un grand souper, et il invita beaucoup de gens.
17
À l’ora di manghjà, mandò u so servitore à dì à l’invitati : Vinite, chì tuttu hè digià prontu.
17
À l’heure du souper, il envoya son serviteur dire aux conviés : Venez, car tout est déjà prêt.
18
Ma tutti unanimamente si mèssenu à scusassi. U primu li disse : Aghju compru un chjosu, è sò obligatu d’andà à vèdelu ; scùsami, ti precu.
18
Mais tous unanimement se mirent à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir ; excuse-moi, je te prie.
19
Un altru disse : Aghju compru cinque paghje di boi, è vocu à pruvalli ; scùsami, ti precu.
19
Un autre dit : J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je vais les essayer ; excuse-moi, je te prie.
20
Un antru disse : Vengu di maritammi, è ghjè per quessa ch’e ùn possu andà.
20
Un autre dit : Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne puis aller.
21
U servu, di ritornu, rifirì sse cose à u so maestru. Allora questu quì, istizzitu, li disse : Vai sùbitu pè e piazze è i carrughji di a cità, è fà vene quì i pòvari, i stròpii, i cechi è i scianchi.
21
Le serviteur, de retour, rapporta ces choses à son maître. Alors le maître de la maison irrité dit à son serviteur : Va promptement dans les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux.
22
U servitore disse : Maestru, ciò chì tù hai urdinatu hè stata fatta, è ci hè sempre u locu.
22
Le serviteur dit : Maître, ce que tu as ordonné a été fait, et il y a encore de la place.
23
È u maestru disse à u servitore : Vai pè e strade è longu e sepi, è quelli chì tù truvarè, custrìnghjili ad entre, affinchì a mio casa sia piena.
23
Et le maître dit au serviteur : Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d’entrer, afin que ma maison soit remplie.
24
Chì a vi dicu, mancunu di quelli chì èranu stati invitati tastarà di a mio cena.
24
Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon souper.

a manera di suità à Ghjesù
25
A ghjente in grossu facia strada cun Ghjesù. Essèndusi vultatu, li disse :

comment suivre Jésus
25
De grandes foules faisaient route avec Jésus. Il se retourna, et leur dit :
26
S’ì qualchisia vene à mè, è s’ellu ùn òdia u so babbu, a so mamma, a so mòglia, i so figlioli, i so fratelli è e so surelle, è ancu a so pròpia vita, ùn pò esse u mio discìpulu.
26
Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
27
È chiunque ùn porta a so croce, è ùn mi suita, ùn pò esse u mio discìpulu.
27
Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suit pas, ne peut être mon disciple.
28
Quale hè quellu di voi chì, s’ellu vole custruì una torra, ùn si mette prima à pusà per calculà a spesa è vede s’ellu hà di chè finilla,
28
Car, lequel de vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer,
29
per paura chì dopu ad avè fattu i fundamenti ùn la possa còmpie, è chì tutti quelli chì u vidaranu ùn si mèttinu à ghjucàllusi à a risa, dicendu :
29
de peur qu’après avoir posé les fondements, il ne puisse l’achever, et que tous ceux qui le verront ne se mettent à le railler,
30
Ist’omu hà cuminciatu à custruisce, è ùn hè pussutu andà à cumpienda ?
30
en disant : Cet homme a commencé à bâtir, et il n’a pu achever ?
31
O allora quale hè u rè chì, s’ellu và à fà a guerra à un altru rè, ùn posa prima per esaminà s’ellu pò, cun decemila omi, andà à scuntrà quellu chì vene ad attaccallu cun vintimila ?
31
Ou quel roi, s’il va faire la guerre à un autre roi, ne s’assied d’abord pour examiner s’il peut, avec dix mille hommes, marcher à la rencontre de celui qui vient l’attaquer avec vingt mille ?
32
S’ellu ùn pò, mentre chì l’altru rè hè sempre luntanu, li manda un imbasciata per dumandà a pace.
32
S’il ne le peut, tandis que cet autre roi est encore loin, il lui envoie une ambassade pour demander la paix.
33
Cusì dunque, chiunque di voi altri ùn rinùncia à tuttu ciò ch’ellu pussede ùn pò esse u mio discìpulu.
33
Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple.
34
U sale hè una cosa bona ; ma s’ellu perde u so sapore, cun chè si cundiscerà ?
34
Le sel est une bonne chose ; mais si le sel perd sa saveur, avec quoi l’assaisonnera-t-on ?
35
Ùn hè bonu nè pè a terra, nè pè u suvu ; si ghjetta fora. Chì quellu chì hà l’arechje per sente senti !
35
Il n’est bon ni pour la terre, ni pour le fumier ; on le jette dehors. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.





chapitre précédent : 13   |   chapitre suivant : 15




index