A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Pruvèrbii - 30 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse





Pruvèrbii
capìtulu 30
Proverbes
chapitre 30
1
Parolle d’Agur, figliolu di Ghjachè. Sintenze prununziate da st’omu per Ithiel, per Ithiel è per

Ucal.
1
Paroles d’Agur, fils de Jaké.

Sentences prononcées par cet homme pour Ithiel, pour Ithiel et pour Ucal.
2
Hè sicura, sò più stùpidu ca l’altri,

È ùn aghju micca l’intelligenza d’un omu ;
2
Certes, je suis plus stupide que personne,

Et je n’ai pas l’intelligence d’un homme ;
3
Ùn aghju micca amparatu a saviezza,

È ùn cunnoscu a scienza di i santi.
3
Je n’ai pas appris la sagesse,

Et je ne connais pas la science des saints.
4
Quale hè chì hè cullatu in li celi, è quale hè chì n’hè falatu ?

Quale hè chì hà racoltu u ventu in le so mani ?

Quale hè chì hà strintu l’acque in lu so vistimentu ?

Quale hè chì hà fattu apparisce l’estremità di a terra ?

Cumu si chjama, è cumu si chjama u so figliolu ?

A sai ?
4
Qui est monté aux cieux, et qui en est descendu ?

Qui a recueilli le vent dans ses mains ?

Qui a serré les eaux dans son vêtement ?

Qui a fait paraître les extrémités de la terre ?

Quel est son nom, et quel est le nom de son fils ?

Le sais-tu ?
5
Ogni parolla di Diu hè messa à e prove.

Hè un iscudu per quelli chì cèrcanu in ellu un ricòveru.
5
Toute parole de Dieu est éprouvée.

Il est un bouclier pour ceux qui cherchent en lui un refuge.
6
Ùn aghjunghje nunda à e so parolle,

Per paura ch’ellu ùn ti ripigli è chì tù ùn sia trovu bugiardu.
6
N’ajoute rien à ses paroles,

De peur qu’il ne te reprenne et que tu ne sois trouvé menteur.
7
Ti dumandu dùie cose :

Ùn le mi ricusà, prima ch’e mòrghi !
7
Je te demande deux choses :

Ne me les refuse pas, avant que je meure !
8
Alluntana da mè à falzità è a parolla bugiarda ;

Ùn mi dà nè puvertà, nè ricchezza,

Cuncèdimi u pane chì m’hè necessàriu.
8
Éloigne de moi la fausseté et la parole mensongère ;

Ne me donne ni pauvreté, ni richesse,

Accorde-moi le pain qui m’est nécessaire.
9
Per paura chì, in la bundanza, ùn ti rinneghi

È ùn dica : Quale hè u Signore ?

O chì, in la puvertà, ùn arrubi,

È ùn m’attacchi à u nome di u mio Diu.
9
De peur que, dans l’abondance, je ne te renie

Et ne dise : Qui est l’Éternel ?

Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe,

Et ne m’attaque au nom de mon Dieu.
10
Ùn calunnià micca un servitore cù u so maestru,

Per paura ch’ellu ùn ti maladica è chì tù ùn ti rendi culpèvule.
10
Ne calomnie pas un serviteur auprès de son maître,

De peur qu’il ne te maudisse et que tu ne te rendes coupable.
11
Ci hè una razza chì maladisce u so babbu,

È chì ùn benedisce micca a so mamma.
11
Il est une race qui maudit son père,

Et qui ne bénit point sa mère.
12
Ci hè una razza chì si crede pura,

È chì ùn hè lavata di u so brutteghju.
12
Il est une race qui se croit pure,

Et qui n’est pas lavée de sa souillure.
13
Ci hè una razza cun l’ochji alteri,

È e pàlpebre superbe.
13
Il est une race dont les yeux sont hautains,

Et les paupières élevées.
14
Ci hè una razza cù i denti chì sò spade

È e mastucatoghje cultelli,

Per divurà u disgraziatu nantu à a terra

È i còrci trà l’omi.
14
Il est une race dont les dents sont des glaives

Et les mâchoires des couteaux,

Pour dévorer le malheureux sur la terre

Et les indigents parmi les hommes.
15
A sanguetta hà dùie figliole : Dà ! dà !

Trè cose ùn si ponu sazià,

Quattru ùn dìcenu mai : Basta !
15
La sangsue a deux filles : Donne ! donne !

Trois choses sont insatiables,

Quatre ne disent jamais : Assez !
16
U sughjornu di i morti, a donna sterile,

A terra, chì ùn hè sàzia d’acqua,

È u focu, chì ùn dice mai : Basta !
16
Le séjour des morts, la femme stérile,

La terre, qui n’est pas rassasiée d’eau,

Et le feu, qui ne dit jamais : Assez !
17
L’ochju chì si ne ride d’un babbu

È chì disdegna l’ubbidienza à una mamma,

I corbi di u turrente u trapanaranu,

È i piuconi di l’àcula u si manghjaranu.
17
L’œil qui se moque d’un père

Et qui dédaigne l’obéissance envers une mère,

Les corbeaux du torrent le perceront,

Et les petits de l’aigle le mangeront.
18
Ci hè trè cose chì sò fora di u mio intindimentu,

Ancu quattru ch’e ùn possu capì :
18
Il y a trois choses qui sont au-dessus de ma portée,

Même quatre que je ne puis comprendre :
19
A tràccia di l’àcula in li celi,

A tràccia di a sarpe nantu à u scògliu,

A tràccia di u battellu à mezu mare,

È a tràccia di l’omu in la giòvana donna.
19
La trace de l’aigle dans les cieux,

La trace du serpent sur le rocher,

La trace du navire au milieu de la mer,

Et la trace de l’homme chez la jeune femme.
20
Tale hè a via di a donna adultera :

Manghja, è s’asciuva a bocca,

Eppo dice : Ùn aghju fattu nisun male.
20
Telle est la voie de la femme adultère :

Elle mange, et s’essuie la bouche,

Puis elle dit : Je n’ai point fait de mal.
21
Trè cose fàcenu trimà a terra,

È ci n’hè quattru ch’ella ùn pò suppurtà :
21
Trois choses font trembler la terre,

Et il en est quatre qu’elle ne peut supporter :
22
Un ischiavu chì venghi à rignà,

Un dissinnatu sàziu di pane,
22
Un esclave qui vient à régner,

Un insensé qui est rassasié de pain,
23
Una donna disdignata chì si marita,

È una serva chì diventa erede di a so maestra.
23
Une femme dédaignée qui se marie,

Et une servante qui hérite de sa maîtresse.
24
Ci hè nantu à a terra quattru animali chjuchi,

Eppuru pieni di saviezza ;
24
Il y a sur la terre quatre animaux petits,

Et cependant des plus sages ;
25
E furmicule, pòpulu senza forza,

Prepàranu l’istate a so nutritura ;
25
Les fourmis, peuple sans force,

Préparent en été leur nourriture ;
26
I dàmani, pòpulu senza putenza,

Cullòcanu e so tane in li scogli ;
26
Les damans, peuple sans puissance,

Placent leur demeure dans les rochers ;
27
E cavallette ùn hanu rè,

Ed èscenu tutte à divisioni ;
27
Les sauterelles n’ont point de roi,

Et elles sortent toutes par divisions ;
28
L’aciàrtula pìglia cù e mani,

È si trova in li palazzi di i rè.
28
Le lézard saisit avec les mains,

Et se trouve dans les palais des rois.
29
Ci n’hè trè chì hanu una bella andatura,

È quattru chì hanu un passu ammirèvule :
29
Il y en a trois qui ont une belle allure,

Et quatre qui ont une belle démarche :
30
U lione, l’eròie di l’animali,

Chì ùn rincula davanti à nimu ;
30
Le lion, le héros des animaux,

Ne reculant devant qui que ce soit ;
31
U cavallu tuttu infurnimintatu ; o u beccu ;

È u rè à quale nisunu resiste.
31
Le cheval tout équipé ; ou le bouc ;

Et le roi à qui personne ne résiste.
32
S’ì l’orgògliu ti punta ad atti di pazzia,

È s’è tù hai pinsamenti gattivi, metti a manu nantu à a bocca :
32
Si l’orgueil te pousse à des actes de folie,

Et si tu as de mauvaises pensées, mets la main sur la bouche :
33
Chì a pressione di u latte pruduce à rètula,

A pressione di u nasu pruduce u sangue,

È a pressione di a còllera pruduce e lite.
33
Car la pression du lait produit de la crème,

La pression du nez produit du sang,

Et la pression de la colère produit des querelles.




index