A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Evangelu secondu san Lucca - 7 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse


voir le manuscrit



Evangelu secondu san Lucca
capìtulu 7
Évangile selon saint Luc
chapitre 7

u servitore di u cinturione
1
Dopu ch’ellu ebbe còmpiu tutti ssi discorsi davanti à u pòpulu chì u stava à sente, Ghjesù intrì in Capernaume.

le serviteur du centenier
1
Après avoir achevé tous ces discours devant le peuple qui l’écoutait, Jésus entra dans Capernaüm.
2
Un cinturione avia un servitore ch’ellu tinia caru, è chì ghjera malatu, vicinu à more.
2
Un centenier avait un serviteur auquel il était très attaché, et qui se trouvait malade, sur le point de mourir.
3
Avendu intesu parlà di Ghjesù, li mandò qualcuni di l’anziani di i Ghjudei, pè pricallu ch’ellu vinissi à guarì u so servu
3
Ayant entendu parler de Jésus, il lui envoya quelques anciens des Juifs, pour le prier de venir guérir son serviteur.
4
Ghjùnsenu vicinu à Ghjesù, è u pricuronu, dicendu : Meriteghja chì tù li dia sudisfazione ;
4
Ils arrivèrent auprès de Jésus, et lui adressèrent d’instantes supplications, disant : Il mérite que tu lui accordes cela ;
5
ghjè un omu chì ama a nostra nazione, è ghjè ellu chì hà custruttu a nostra sinagoga.
5
car il aime notre nation, et c’est lui qui a bâti notre synagogue.
6
Ghjesù, essendu andatu cun elli, era vicinu à a casa, quandu u cinturione li mandò amici per dilli : Ò Signore, ùn datti tantu fastìdiu ; perchì ùn sò micca degnu chì tù venghi in casa mèia.
6
Jésus, étant allé avec eux, n’était guère éloigné de la maison, quand le centenier envoya des amis pour lui dire : Seigneur, ne prends pas tant de peine ; car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit.
7
Ghjè ancu per quessa ch’e mi sò cridutu indegnu di vene persunalmente à truvatti. Ma dì una parolla, è u mo servitore sarà guaritu.
7
C’est aussi pour cela que je ne me suis pas cru digne d’aller en personne vers toi. Mais dis un mot, et mon serviteur sera guéri.
8
Perchì, èiu chì sò sottumessu à superiori, aghju suldati sottu à i mio òrdini ; è dicu à l’unu : Vai ! è và ; à l’altru : Veni ! è vene ; è à u mo servitore : Fà què ! è a face.
8
Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j’ai des soldats sous mes ordres ; et je dis à l’un : Va ! et il va ; à l’autre : Viens ! et il vient ; et à mon serviteur : Fais cela ! et il le fait.
9
Quandu Ghjesù sintì sse parolle, ammirò u cinturione, è, vultèndusi versu a ghjente chì u sequitava, disse : A vi dicu, mancu in Israele aghju trovu una fede cusì grande.
9
Lorsque Jésus entendit ces paroles, il admira le centenier, et, se tournant vers la foule qui le suivait, il dit : Je vous le dis, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi.
10
Turnati in casa, quelli chì èranu stati mandati da u cinturione truvonu u servitore guaritu.
10
De retour à la maison, les gens envoyés par le centenier trouvèrent guéri le serviteur qui avait été malade.

a risurrezzione di u figliolu di a vèduva di Nàine
11
U ghjornu dopu, Ghjesù andò in una cità chjamata Nàine ; i so discìpuli è un affullanza maiò facìanu strada cun ellu.

la résurrection du fils de la veuve de Nain
11
Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn ; ses disciples et une grande foule faisaient route avec lui.
12
Quand’ellu fù vicinu à a porta di a cità, eccu, purtàvanu in terra un mortu, figliolu solu di a so mamma, chì era vèduva ; ci era cun ella assai ghjente di a cità.
12
Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici, on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve ; et il y avait avec elle beaucoup de gens de la ville.
13
U Signore, avèndula vista, fù cummossu di cumpassione, è li disse : Ùn pienghje micca !
13
Le Seigneur, l’ayant vue, fut ému de compassion pour elle, et lui dit : Ne pleure pas !
14
S’avvicinò, è tuccò a càscia. Quelli chì a purtàvanu si firmonu. Disse : Ò giuvanottu, a ti dicu, arrìzzati !
14
Il s’approcha, et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s’arrêtèrent. Il dit : Jeune homme, je te le dis, lève-toi !
15
È u mortu si messe à pusà, è parlò. Ghjesù u rese à a so mamma.
15
Et le mort s’assit, et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère.
16
Tutti fùbbenu intimuriti, è glurificàvanu à Diu, dicendu : Un prufeta maiò hè ghjuntu tramezu à noi, è Diu hà visitatu u so pòpulu.
16
Tous furent saisis de crainte, et ils glorifiaient Dieu, disant : Un grand prophète a paru parmi nous, et Dieu a visité son peuple.
17
Issa parolla riguardu à Ghjesù si sparse in tutta a Ghjudea è in tuttu u circondu.
17
Cette parole sur Jésus se répandit dans toute la Judée et dans tout le pays d’alentour.

quistione di Ghjuvan Battista à Ghjesù
18
Ghjuvanni fù infurmatu di tutte sse cose da i so discìpuli.

question de Jean-Baptiste à Jésus
18
Jean fut informé de toutes ces choses par ses disciples.
19
Ne chjamò dui è i mandò ind’è Ghjesù, per dilli : Sì tù quellu chì hà da vene, o duvimu aspittanne un antru ?
19
Il en appela deux, et les envoya vers Jésus, pour lui dire : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?
20
Ghjunti vicinu à Ghjesù, dìssenu : Ghjuvan Battista ci hà mandatu à truvatti, per chì no ti dumàndimu s’è tù sì quellu chì deve ghjunghje, o s’è no duvimu aspitanne un antru.
20
Arrivés auprès de Jésus, ils dirent : Jean-Baptiste nous a envoyés vers toi, pour dire : Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ?
21
À quellu stessu mumentu, Ghjesù guarì diverse persone di malatie, d’infirmità, è di spìriti maligni, è rese a vista à parechji cechi.
21
À l’heure même, Jésus guérit plusieurs personnes de maladies, d’infirmités, et d’esprits malins, et il rendit la vue à plusieurs aveugles.
22
È li rispose : Andate è cuntate à Ghjuvanni ciò chì vo avete vistu è intesu : i cechi vèdenu, i scianchi màrchjanu, i liparosi sò purificati, i cionchi sèntenu, i morti rinvivìscenu, a bona nova hè annunziata à i disgraziati.
22
Et il leur répondit : Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres.
23
Beatu quellu pè u quale ùn saraghju micca un occasione di cascà !
23
Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute !
24
Quand’elli funu partuti quelli chì èranu stati mandati da Ghjuvanni, Ghjesù, parlendu di Ghjuvanni, disse à a ghjente : Chì site andati à vede in lu desertu ? Una canna sbattulata da u ventu ?
24
Lorsque les envoyés de Jean furent partis, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : Qu’êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ?
25
Ma chì site andati à vede ? Un omu vistutu di panni preziosi ? Eccu, quelli chì pòrtanu vistimenti magnìfichi, è chì càmpanu in le delìzie, stanu in le case di i rè.
25
Mais, qu’êtes-vous allés voir ? un homme vêtu d’habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits magnifiques, et qui vivent dans les délices, sont dans les maisons des rois.
26
Chì site dunque andati à vede ? Un prufeta ? Iè, a vi dicu èiu, è ancu di più ca un prufeta.
26
Qu’êtes-vous donc allés voir ? un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète.
27
Ghjè quellu di u qual’ella hè scritta : Eccu, mandu u mio messageru davanti à a to fàccia, per preparà a to strada davanti à tè.
27
C’est celui dont il est éc rit : Voici, j’envoie mon messager devant ta face, pour préparer ton chemin devant toi.
28
A vi dicu, di tutti quelli chì sò nati di donne, ùn ci n’hè più grande ca Ghjuvanni. Eppuru u più chjucu in lu regnu di Diu hè più grande ca ellu.
28
Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’y en a point de plus grand que Jean. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui.
29
È tutta a ghjente chì l’hà intesu, ancu i publicani, hanu resu ghjustìzia à Diu, fèndusi battizà di u battèsimu di Ghjuvanni ;
29
Et tout le peuple qui l’a entendu et même les publicains ont justifié Dieu, en se faisant baptiser du baptême de Jean ;
30
ma i Farisei è i duttori di a lege, chì ùn si sò micca fatti battizà da ellu, hanu annullatu u prugettu chì Diu facia per elli.
30
mais les Pharisiens et les docteurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser par lui, ont rendu nul à leur égard le dessein de Dieu.
31
À quale dunque paragunaraghju l’omi di sta generazione, è à quale s’assumìglianu ?
31
À qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, et à qui ressemblent-ils ?
32
S’assumìglianu à i zitelli chì pòsanu in la piazza pùblica, è chì, parlèndusi l’uni à l’altri, dìcenu : V’avemu sunatu a cialambella, è ùn avete ballatu ; v’avemu cantatu lamenti, è ùn avete pientu.
32
Ils ressemblent aux enfants assis dans la place publique, et qui, se parlant les uns aux autres, disent : Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé ; nous vous avons chanté des complaintes, et vous n’avez pas pleuré.
33
Di fatti, Ghjuvan Battista hè ghjuntu senza manghjà pane nemmenu bèie vinu, è dite : Hà un dimòniu.
33
Car JeanBaptiste est venu, ne mangeant pas de pain et ne buvant pas de vin, et vous dites : Il a un démon.
34
U Figliolu di l’omu hè vinutu, manghjendu è biendu, è dite : Ghjè un manghjone è un biaccione, un amicu di i publicani è di a ghjintàccia.
34
Le Fils de l’homme est venu, mangeant et buvant, et vous dites : C’est un mangeur et un buveur, un ami des publicains et des gens de mauvaise vie.
35
Ma a saviezza hè stata ghjustificata da tutti i so figlioli.
35
Mais la sagesse a été justifiée par tous ses enfants.

a donna di piccatu pardunata
36
Un Fariseu invitò à Ghjesù à manghjà cun ellu. Ghjesù intrì in la casa di u Fariseu, è s’attavulinò.

la pécheresse pardonnée
36
Un Pharisien pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du Pharisien, et se mit à table.
37
Ed eccu, ci era in la cità una donna di vitàccia chì, avendu sappiutu ch’ellu era à tavulinu in la casa di u Fariseu, purtò un vasettu d’alabastru pienu di prufume,
37
Et voici, une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville, ayant su qu’il était à table dans la maison du Pharisien, apporta un vase d’albâtre rempli de parfum,
38
è si tense daretu, à i pedi di Ghjesù. Piinghjia, è prestu i bagnò cù e so làcrime, eppo l’asciuvò cù i so capelli, i basgiò, è l’unse cù u prufume.
38
et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait ; et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les baisa, et les oignit de parfum.
39
U Fariseu chì avia invitatu à Ghjesù in la so casa, videndu ss’affare, disse in sè stessu : S’ellu era prufeta, saparia quale ella hè a donna chì u tocca, cunnisciaria ch’ella hè una donna di piccatu.
39
Le Pharisien qui l’avait invité, voyant cela, dit en lui-même : Si cet homme était prophète, il connaîtrait qui et de quelle espèce est la femme qui le touche, il connaîtrait que c’est une pécheresse.
40
Ghjesù pigliò a parolla, è li disse : Ò Simò, ti vògliu dì qualcosa. Maestru, parla, rispose Simone.
40
Jésus prit la parole, et lui dit : Simon, j’ai quelque chose à te dire. Maître, parle, répondit-il.
41
Un criditore avia dui dibitori : unu li duvia cinque centu dinari, è l’altru cinquanta.
41
Un créancier avait deux débiteurs : l’un devait cinq cents deniers, et l’autre cinquante.
42
Siccome ùn lu pudìanu pacà, li rimesse à tramindui u so dèbitu. Dimmi ghjà tù qualessu hè chì u tinarà u più caru ?
42
Comme ils n’avaient pas de quoi payer, il leur remit à tous deux leur dette. Lequel l’aimera le plus ?
43
Simone rispose : Pensu ch’ellu sarà quellu à quale ellu hà rimessu u più. Ghjesù li disse : Hai bè ghjudicatu.
43
Simon répondit : Celui, je pense, auquel il a le plus remis. Jésus lui dit : Tu as bien jugé.
44
Eppo, vultèndusi versu a donna, disse à Simone : A vedi sta donna ? Sò intrutu in la to casa, è ùn m’hai micca datu acqua per lavammi i pedi ; ma ella, l’hà incrusciati cù e so làcrime, è l’hà asciuvati cù i so capelli.
44
Puis, se tournant vers la femme, il dit à Simon : Vois-tu cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as point donné d’eau pour laver mes pieds ; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes, et les a essuyés avec ses cheveux.
45
Ùn m’hai micca basgiatu ; ma ella, da ch’e sò intrutu ùn hà cessatu di basgiammi i pedi.
45
Tu ne m’as point donné de baiser ; mais elle, depuis que je suis entré, elle n’a point cessé de me baiser les pieds.
46
Ùn hai micca versatu òliu nantu à u mio capu ; ma ella, hà versatu u prufume nantu à i mio pedi.
46
Tu n’as point versé d’huile sur ma tête ; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds.
47
Ghjè per quessa, a ti dicu, chì tutti i so piccati sò stati pardunati : perch’ella hà assai amatu. Ma quellu à u quale si pardona pocu, pocu ama.
47
C’est pourquoi, je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés : car elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui on pardonne peu aime peu.
48
È disse à a donna : I to piccati sò pardunati.
48
Et il dit à la femme : Tes péchés sont pardonnés.
49
Quelli chì èranu à tàvula cun ellu si mèssenu à dì in elli stessi : Quale hè questu quì chì pardona ancu i piccati ?
49
Ceux qui étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes : Qui est celui-ci, qui pardonne même les péchés ?
50
Ma Ghjesù disse à a donna : A to fede t’hà salvu, vai in pace.
50
Mais Jésus dit à la femme : Ta foi t’a sauvée, va en paix.





chapitre précédent : 6   |   chapitre suivant : 8




index