A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Gènesi - 24 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse





Gènesi
capìtulu 24
Genèse
chapitre 24

matrimòniu d’Isaccu
1
Abràhamu era vechju, avanzatu d’età ; è l’Eternu avia benedettu ad Abràhamu in ogni cosa.

mariage d’Isaac
1
Abraham était vieux, avancé en âge ; et l’Éternel avait béni Abraham en toute chose.
2
Abràhamu disse à u so servitore, u più anzianu di a so casa, l’intindente di tutti i so bè : Metti, ti precu, a to manu sottu à a mio còscia ;
2
Abraham dit à son serviteur, le plus ancien de sa maison, l’intendant de tous ses biens : Mets, je te prie, ta main sous ma cuisse ;
3
è ti faraghju ghjurà per l’Eternu, u Diu di u celu è u Diu di a terra, d’ùn piglià pè u mo figliolu una mòglia trà e figliole di i Cananiani à mezu à i quali stocu,
3
et je te ferai jurer par l’Éternel, le Dieu du ciel et le Dieu de la terre, de ne pas prendre pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens au milieu desquels j’habite,
4
ma d’andà in lu mo paese è in la mo pàtria à piglià una mòglia pè u mo figliolu Isaccu.
4
mais d’aller dans mon pays et dans ma patrie prendre une femme pour mon fils Isaac.
5
U servitore li rispose : Pò dassi chì a donna ùn mi vularà suità in stu paese quì; duvaraghju cunduce u to figliolu in lu paese da duv’è tù sì isciutu ?
5
Le serviteur lui répondit : Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre dans ce pays-ci; devrai-je mener ton fils dans le pays d’où tu es sorti ?
6
Abràhamu li disse : Guàrdati di cundùceci u mo figliolu!
6
Abraham lui dit : Garde-toi d’y mener mon fils!
7
L’Eternu, u Diu di u celu, chì m’hà fattu esce da a casa di u mo babbu è da a mo pàtria, chì m’hà parlatu è m’hà ghjuratu, dicendu : Daraghju stu paese à a to pusterità, ellu stessu mandarà u so ànghjulu davanti à tè ; è ghjè da culà chì tù pigliarè una mòglia pè u mo figliolu.
7
L’Éternel, le Dieu du ciel, qui m’a fait sortir de la maison de mon père et de ma patrie, qui m’a parlé et qui m’a juré, en disant : Je donnerai ce pays à ta postérité, lui-même enverra son ange devant toi ; et c’est de là que tu prendras une femme pour mon fils.
8
S’ì a donna ùn ti vole suità, sarè sgagiatu da stu ghjuramentu ch’e ti fàcciu fà. Ma ùn ci purtarè micca u mo figliolu.
8
Si la femme ne veut pas te suivre, tu seras dégagé de ce serment que je te fais faire. Seulement, tu n’y mèneras pas mon fils.
9
U servitore messe a manu sottu à a còscia d’Abràhamu, u so signore, è li ghjurò d’osservà sse cose.
9
Le serviteur mit sa main sous la cuisse d’Abraham, son seigneur, et lui jura d’observer ces choses.
10
U servitore pigliò dece cammelli trà i cammelli di u so signore, è partì avendu à a so dispusizione tutti i bè di u so signore. S’arrizzò, è andò in Mesuputàmia, in la cità di Nacor.
10
Le serviteur prit dix chameaux parmi les chameaux de son seigneur, et il partit, ayant à sa disposition tous les biens de son seigneur. Il se leva, et alla en Mésopotamie, à la ville de Nachor.
11
Fece ripusà i cammelli nantu à e ghjinochje fora di cità, vicinu à un pozzu, à l’attrachjata, à u mumentu duv’elle èscenu quelle chì vanu à circà l’acqua.
11
Il fit reposer les chameaux sur leurs genoux hors de la ville, près d’un puits, au temps du soir, au temps où sortent celles qui vont puiser de l’eau.
12
È disse : Eternu, Diu di u mio signore Abràhamu, ti precu, fammi scuntrà oghje ciò ch’e bramu, è usa di buntà pè u to servitore Abràhamu!
12
Et il dit : Éternel, Dieu de mon seigneur Abraham, fais-moi, je te prie, rencontrer aujourd’hui ce que je désire, et use de bonté envers mon seigneur Abraham !
13
Eccu, mi tengu vicinu à a surgente d’acqua, è e zitelle di a ghjente di a cità hanu da esce per piglià l’acqua.
13
Voici, je me tiens près de la source d’eau, et les filles des gens de la ville vont sortir pour puiser l’eau.
14
Chì a giuvanotta à a qual’e diciaraghju: Pendi a to ciaretta, ti precu, per ch’e bei, è chì mi rispundarà : Bei, è daraghju à bèie ancu à i to cammelli, sia quella chì tù hai distinatu à u to servitore Isaccu ! È cusì saparaghju chì tù usi di buntà pè u mo signore.
14
Que la jeune fille à laquelle je dirai : Penche ta cruche, je te prie, pour que je boive, et qui répondra : Bois, et je donnerai aussi à boire à tes chameaux, soit celle que tu as destinée à ton serviteur Isaac ! Et par là je connaîtrai que tu uses de bonté envers mon seigneur.
15
Ùn avia ancu còmpiu di parlà chì iscì, a so ciaretta nantu à a spalla, Rebecca, nata da Betuellu, figliolu di Milca, mòglia di Nacoru, fratellu d’Abràhamu.
15
Il n’avait pas encore fini de parler que sortit, sa cruche sur l’épaule, Rebecca, née de Bethuel, fils de Milca, femme de Nachor, frère d’Abraham.
16
Era una giuvanotta billìssima d’aspettu ; era vèrgine, è nisun omu l’avia cunnisciuta. Falò à a surgente, impiì a so ciaretta, è ricullò.
16
C’était une jeune fille très belle de figure ; elle était vierge, et aucun homme ne l’avait connue. Elle descendit à la source, remplit sa cruche, et remonta.
17
U servitore corse à scuntralla, è disse : Làsciami bèie, ti precu, appena d’acqua di a to ciaretta.
17
Le serviteur courut au-devant d’elle, et dit : Laisse-moi boire, je te prie, un peu d’eau de ta cruche.
18
Ella rispose : Bei, u mo signore. È calò prestu a so ciaretta nantu à a so manu, è li dete à bèie.
18
Elle répondit : Bois, mon seigneur. Et elle s’empressa d’abaisser sa cruche sur sa main, et de lui donner à boire.
19
Quand’ella ebbe còmpiu di dalli à bèie, disse : Pigliaraghju l’acqua ancu pè i to cammelli, finu à ch’elli àbbianu betu à bastanza.
19
Quand elle eut achevé de lui donner à boire, elle dit : Je puiserai aussi pour tes chameaux, jusqu’à ce qu’ils aient assez bu.
20
Prestu viutò a so ciaretta in lu biitoghju, è corse dinò à u pozzu per piglià l’acqua ; è ne pigliò per tutti i cammelli.
20
Et elle s’empressa de vider sa cruche dans l’abreuvoir, et courut encore au puits pour puiser ; et elle puisa pour tous les chameaux.
21
L’omu a guardava stupitu è senza dì nunda, per vede s’ì l’Eternu facia riesce u so viaghju, o nò.
21
L’homme la regardait avec étonnement et sans rien dire, pour voir si l’Éternel faisait réussir son voyage, ou non.
22
Quandu i cammelli èbbenu còmpiu di bèie, l’omu pigliò un anellu d’oru, chì pisava un mezu siclu, è dui braccialetti, chì pisàvanu dece sicli d’oru.
22
Quand les chameaux eurent fini de boire, l’homme prit un anneau d’or, du poids d’un demi-sicle, et deux bracelets, du poids de dix sicles d’or.
23
È disse : Di quale sì a figliola ? dìmmila, ti precu. Ci saria in la casa di u to babbu un locu per passà a notte ?
23
Et il dit : De qui es-tu fille ? dis-le moi, je te prie. Y a-t-il dans la maison de ton père de la place pour passer la nuit ?
24
Rispose : Socu a figliola di Betuellu, figliolu di Milca è di Nacoru.
24
Elle répondit : Je suis fille de Bethuel, fils de Milca et de Nachor.
25
Li disse dinò : Ci hè ind’è noi pàglia è furàgiu cun bundanza, è ancu locu da pernuttà.
25
Elle lui dit encore : Il y a chez nous de la paille et du fourrage en abondance, et aussi de la place pour passer la nuit.
26
L’omu tandu s’inchjinò è si prustirnò voltu à l’Eternu,
26
Alors l’homme s’inclina et se prosterna devant l’Éternel,
27
dicendu: Benedettu sia l’Eternu, u Diu di u mo signore Abràhamu, chì ùn hà rinunziatu à a so misericòrdia è à a so fideltà pè u mo signore ! À mè stessu, l’Eternu m’hà cundottu à a casa di i fratelli di u mo signore.
27
en disant : Béni soit l’Éternel, le Dieu de mon seigneur Abraham, qui n’a pas renoncé à sa miséricorde et à sa fidélité envers mon seigneur ! Moi-même, l’Éternel m’a conduit à la maison des frères de mon seigneur.
28
A giuvanotta corse à cuntà sse cose in casa di a so mamma.
28
La jeune fille courut raconter ces choses à la maison de sa mère.
29
Rebecca avia un fratellu, chjamatu Làbanu. È Làbanu corse fora à scuntrà l’omu, vicinu à a surgente.
29
Rebecca avait un frère, nommé Laban. Et Laban courut dehors vers l’homme, près de la source.
30
Avia vistu l’anellu è i braccialetti à e mani di a so surella, è avia intesu e parolle di Rebecca, a so surella, dicendu: Cusì m’hà parlatu l’omu. Vense dunque ind’è l’omu chì si ne stava vicinu à i cammelli, ver di a surgente,
30
Il avait vu l’anneau et les bracelets aux mains de sa sœur, et il avait entendu les paroles de Rebecca, sa sœur, disant : Ainsi m’a parlé l’homme. Il vint donc à cet homme qui se tenait auprès des chameaux, vers la source,
31
è disse : Veni, benedettu di l’Eternu ! Perchè tù staristi fora ? Aghju preparatu a casa, è un locu pè i cammelli.
31
et il dit : Viens, béni de l’Éternel ! Pourquoi resterais-tu dehors ? J’ai préparé la maison, et une place pour les chameaux.
32
L’omu ghjunse à a casa. Làbanu fece scarcà i cammelli, è dete pàglia è furàgiu à i cammelli, è acqua per lavà i pedi di l’omu è i pedi di a ghjente chì era cun ellu.
32
L’homme arriva à la maison. Laban fit décharger les chameaux, et il donna de la paille et du fourrage aux chameaux, et de l’eau pour laver les pieds de l’homme et les pieds des gens qui étaient avec lui.
33
Eppo, li sirvì à manghjà. Ma quellu disse : Ùn manghjaraghju micca, prima d’avè dettu ciò ch’e aghju à dì. Parla ! disse Làbanu.
33
Puis, il lui servit à manger. Mais il dit : Je ne mangerai point, avant d’avoir dit ce que j’ai à dire. Parle ! dit Laban.
34
Allora disse : Sò u servitore d’Abràhamu.
34
Alors il dit : Je suis serviteur d’Abraham.
35
L’Eternu hà colmu di benedizzioni u mo signore, chì hè divintatu putente. L’hà datu pècure è boi, argentu è oru, servitori è serve, cammelli è sumeri.
35
L’Éternel a comblé de bénédictions mon seigneur, qui est devenu puissant. Il lui a donné des brebis et des bœufs, de l’argent et de l’or, des serviteurs et des servantes, des chameaux et des ânes.
36
Sara, a mòglia di u mo signore, hà datu in la so vichjàia un figliolu à u mo signore ; è ellu l’hà datu tuttu ciò ch’ellu pussede.
36
Sara, la femme de mon seigneur, a enfanté dans sa vieillesse un fils à mon seigneur ; et il lui a donné tout ce qu’il possède.
37
U mo signore m’hà fattu ghjurà, dicendu : Ùn pigliarè micca pè u mo figliolu una mòglia trà e figliole di i Cananiani, in lu paese di i quali stò ;
37
Mon seigneur m’a fait jurer, en disant : Tu ne prendras pas pour mon fils une femme parmi les filles des Cananéens, dans le pays desquels j’habite ;
38
ma andarè in la casa di u mo babbu è di a mo famìglia à piglià una mòglia pè u mo figliolu.
38
mais tu iras dans la maison de mon père et de ma famille prendre une femme pour mon fils.
39
Aghju dettu à u mo signore : Pò dassi chì a donna ùn mi vularà micca suità.
39
J’ai dit à mon seigneur : Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivre.
40
È m’hà rispostu: L’Eternu, voltu à u quale aghju marchjatu, mandarà u so ànghjulu cun tè, è farà riesce u to viaghju ; è pigliarè pè u mo figliolu una donna di a famìglia è di a casa di u mo babbu.
40
Et il m’a répondu : L’Éternel, devant qui j’ai marché, enverra son ange avec toi, et fera réussir ton voyage ; et tu prendras pour mon fils une femme de la famille et de la maison de mon père.
41
Sarè sgagiatu di u ghjuramentu chì tù mi faci, quand’è tù sarè andatu ver di a mo famìglia ; s’elli ùn la ti vòlenu micca dà, sarè sgagiatu da u ghjuramentu chì tù mi faci.
41
Tu seras dégagé du serment que tu me fais, quand tu auras été vers ma famille ; si on ne te l’accorde pas, tu seras dégagé du serment que tu me fais.
42
Oghje sò ghjuntu à a surgente, è aghju dettu : Eternu, Diu di u mo signore Abràhamu, s’è tù mi cuncedi di fà riesce u viaghju ch’e fàcciu,
42
Je suis arrivé aujourd’hui à la source, et j’ai dit : Éternel, Dieu de mon seigneur Abraham, si tu daignes faire réussir le voyage que j’accomplis,
43
eccu, mi tengu vicinu à a surgente d’acqua, è chì a giuvanotta chì isciarà per piglià l’acqua, à a qual’e diciaraghju : Làsciami bèie, ti precu, appena d’acqua di a to ciaretta, è chì mi rispundarà :
43
voici, je me tiens près de la source d’eau, et que la jeune fille qui sortira pour puiser, à qui je dirai : Laisse-moi boire, je te prie, un peu d’eau de ta cruche, et qui me répondra :
44
Bei tù stessu, è pigliaraghju l’acqua ancu pè i to cammelli, chì ssa giuvanotta sia a donna chì l’Eternu hà distinatu à u figliolu di u mo signore !
44
Bois toi-même, et je puiserai aussi pour tes chameaux, que cette jeune fille soit la femme que l’Éternel a destinée au fils de mon seigneur !
45
Prima ch’e avissi còmpiu di parlà in lu mo core, eccu, Rebecca hè isciuta, a so ciaretta nantu à a spalla ; hè falata à a surgente, è hà pigliatu l’acqua. L’aghju dettu : Dammi à bèie, ti precu.
45
Avant que j’eusse fini de parler en mon cœur, voici, Rebecca est sortie, sa cruche sur l’épaule ; elle est descendue à la source, et a puisé. Je lui ai dit : Donne-moi à boire, je te prie.
46
Hà fattu prestu à calà a so ciaretta da a so spalla, è hà dettu : Bei, è daraghju ancu à bèie à i to cammelli. Aghju betu, è hà datu ancu à bèie à i mo cammelli.
46
Elle s’est empressée d’abaisser sa cruche de dessus son épaule, et elle a dit : Bois, et je donnerai aussi à boire à tes chameaux. J’ai bu, et elle a aussi donné à boire à mes chameaux.
47
L’aghju interrugata, è aghju dettu : Di quale sì a figliola ? Hà rispostu : Sò a figliola di Betuellu, figliolu di Nacoru è di Milca. Aghju messu l’anellu à u so nasu, è i braccialatti à e so mani.
47
Je l’ai interrogée, et j’ai dit : De qui es-tu fille ? Elle a répondu: Je suis fille de Bethuel, fils de Nachor et de Milca. J’ai mis l’anneau à son nez, et les bracelets à ses mains.
48
Eppo mi sò inchjinatu è prustirnatu voltu à l’Eternu, è aghju benedettu l’Eternu, u Diu di u mo signore Abràhamu, chì m’hà cundottu cun fideltà, affinch’e pigliassi a figliola di u fratellu di u mo signore pè u so figliolu.
48
Puis je me suis incliné et prosterné devant l’Éternel, et j’ai béni L’Éternel, le Dieu de mon seigneur Abraham, qui m’a conduit fidèlement, afin que je prisse la fille du frère de mon seigneur pour son fils.
49
Avà, s’è vo vulete usà di benvulenza è di fideltà cù u mo signore, dìtemila ; osinnò, dìtemila, è mi vultaraghju à diritta o à manca.
49
Maintenant, si vous voulez user de bienveillance et de fidélité envers mon seigneur, déclarez-le-moi ; sinon, déclarezle-moi, et je me tournerai à droite ou à gauche.
50
Làbanu è Betuellu rispòsenu, è dìssenu : A cosa vene da l’Eternu ; ùn ti pudemu parlà nè in male nè in bè.
50
Laban et Bethuel répondirent, et dirent : C’est de l’Éternel que la chose vient ; nous ne pouvons te parler ni en mal ni en bien.
51
Eccu chì Rebecca hè davanti à tè ; pìglia è vai, è ch’ella sia a mòglia di u figliolu di u to signore, cum’ellu l’hà detta l’Eternu.
51
Voici Rebecca devant toi ; prends et va, et qu’elle soit la femme du fils de ton seigneur, comme l’Éternel l’a dit.
52
Quandu u servitore d’Abràhamu ebbe intesu e so parolle, si prustirnò in terra voltu à l’Eternu.
52
Lorsque le serviteur d’Abraham eut entendu leurs paroles, il se prosterna en terre devant l’Éternel.
53
È u servitore cacciò ogetti d’argentu, ogetti d’oru, è vistimenti, ch’ellu dete à Rebecca ; fece ancu ricchi rigali à u so fratellu è à a so mamma.
53
Et le serviteur sortit des objets d’argent, des objets d’or, et des vêtements, qu’il donna à Rebecca ; il fit aussi de riches présents à son frère et à sa mère.
54
Eppo manghjonu è biinu, ellu è a ghjente chì era cun ellu, è passonu a notte. A mane, quand’elli fùbbenu alzati, u servitore disse : Lasciàtemi vultà ver di u mo signore.
54
Après quoi, ils mangèrent et burent, lui et les gens qui étaient avec lui, et ils passèrent la nuit. Le matin, quand ils furent levés, le serviteur dit : Laissez-moi retourner vers mon seigneur.
55
U fratellu è a mamma dìssenu: Chì a giuvanotta fermi cun noi un pizzettu dinò, una dicina di ghjorni ; dopu, andarè.
55
Le frère et la mère dirent : Que la jeune fille reste avec nous quelque temps encore, une dizaine de jours; ensuite, tu partiras.
56
Ùn mi trattinite, li rispose, postu chì l’Eternu hà fattu riesce u mo viaghju ; lasciàtemi andà, è ch’e vachi ver di u mo signore.
56
Il leur répondit : Ne me retardez pas, puisque l’Éternel a fait réussir mon voyage ; laissez-moi partir, et que j’aille vers mon seigneur.
57
Allora rispòsenu : Chjamemu a giuvanotta è cunsultèmula.
57
Alors ils répondirent : Appelons la jeune fille et consultons-la.
58
Chjamonu dunque à Rebecca, è li dìssenu : Voli andà incù st’omu ? Rispose : Andaraghju.
58
Ils appelèrent donc Rebecca, et lui dirent : Veux-tu aller avec cet homme ? Elle répondit : J’irai.
59
È lascionu andà à Rebecca, a so surella, è a so nutrice, cù u servitore d’Abràhamu è a so ghjente.
59
Et ils laissèrent partir Rebecca, leur sœur, et sa nourrice, avec le serviteur d’Abraham et ses gens.
60
Benedìssenu à Rebecca, è li dìssenu: Ò a nostra surella, chì tù possa divintà millàie di miriade, è chì a to discindenza pussedi a porta di i to nimici !
60
Ils bénirent Rebecca, et lui dirent : Ô notre sœur, puisse-tu devenir des milliers de myriades, et que ta postérité possède la porte de ses ennemis!
61
Rebecca s’alzò, cù e so serve; cullonu nantu à i cammelli, è sequitonu l’omu. È u servitore pigliò à Rebecca, è si n’andò.
61
Rebecca se leva, avec ses servantes ; elles montèrent sur les chameaux, et suivirent l’homme. Et le serviteur emmena Rebecca, et partit.
62
Isaccu era vultatu da u pozzu di Lachai Roi, è stava in la regione meridiunale.
62
Cependant Isaac était revenu du puits de Lachaï roï, et il habitait dans le pays du midi.
63
Una sera chì Isaccu era isciutu per midità in li campi, pisò l’ochji, è guardò ; ed eccu, cammeli ghjunghjìanu.
63
Un soir qu’Isaac était sorti pour méditer dans les champs, il leva les yeux, et regarda ; et voici, des chameaux arrivaient.
64
Rebecca anch’ella pisò l’ochji, vide ad Isaccu, è falò da u so cammellu.
64
Rebecca leva aussi les yeux, vit Isaac, et descendit de son chameau.
65
Disse à u servitore : Quale hè st’omu chì vene da i campi à scuntracci ? È u servitore rispose : Hè u mo signore. Allora pigliò u so velu, è si cuprì.
65
Elle dit au serviteur : Qui est cet homme, qui vient dans les champs à notre rencontre ? Et le serviteur répondit : C’est mon seigneur. Alors elle prit son voile, et se couvrit.
66
U servitore cuntò ad Isaccu tutte e cose ch’ellu avia fattu.
66
Le serviteur raconta à Isaac toutes les choses qu’il avait faites.
67
Isaccu cundosse à Rebecca in la tenda di a so mamma ; pigliò à Rebecca, chì divintò a so mòglia, è l’amò. Cusì fù cunsulatu Isaccu, dopu ad avè persu a so mamma.
67
Isaac conduisit Rebecca dans la tente de Sara, sa mère ; il prit Rebecca, qui devint sa femme, et il l’aima. Ainsi fut consolé Isaac, après avoir perdu sa mère.





chapitre précédent : 23   |   chapitre suivant : 25




index