A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Evangelu secondu san Lucca - 9 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse


voir le manuscrit



Evangelu secondu san Lucca
capìtulu 9
Évangile selon saint Luc
chapitre 9

missione di i dòdeci apòstuli
1
Ghjesù, avendu riunitu i dòdeci, li dete forza è putere nantu à tutti i dimònii, cù a putenza di guarì e malatie.

mission des douze apôtres
1
Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies.
2
I mandò à pridicà u regnu di Diu, è à guarisce i malati.
2
Il les envoya prêcher le royaume de Dieu, et guérir les malades.
3
Ùn pigliate nunda pè u viaghju, li disse, nè bastone, nè saccu, nè pane, nè soldi, è ùn àbbiate dùie tùniche.
3
Ne prenez rien pour le voyage, leur dit-il, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent, et n’ayez pas deux tuniques.
4
In qualunque casa chì vo èntrite, stàteci ; è ghjè da quà chì vo v’avviarete.
4
Dans quelque maison que vous entriez, restez-y ; et c’est de là que vous partirez.
5
S’ì a ghjente ùn vi riceve, iscite da ssa cità, è scuzzulate a pòlvara di i vostri pedi, chì tistimuniarà contru ad elli.
5
Et, si les gens ne vous reçoivent pas, sortez de cette ville, et secouez la poussière de vos pieds, en témoignage contre eux.
6
Partinu, è andonu da un paese à l’altru, annunziendu a bona nutìzia è fendu guariscenze ignilocu.
6
Ils partirent, et ils allèrent de village en village, annonçant la bonne nouvelle et opérant partout des guérisons.

Erodu perplessu
7
Erodu u tetrarcu sintì parlà di tuttu ciò chì succidia è ùn sapia chì pinsà. Perchì certi dicìanu chì Ghjuvanni era rinvivitu ;

perplexité d’Hérode
7
Hérode le tétrarque entendit parler de tout ce qui se passait, et il ne savait que penser. Car les uns disaient que Jean était ressuscité des morts ;
8
d’altri chì Elia era apparsu ; è d’altri dinò, chì unu di l’antichi prufeti era risuscitatu.
8
d’autres, qu’Élie était apparu ; et d’autres, qu’un des anciens prophètes était ressuscité.
9
Ma Erodu dicia : À Ghjuvanni l’aghju fattu capimuzzà ; quale hè dunque questu quì, di u qual’e sentu dì sse cose ? È circava di vèdelu.
9
Mais Hérode disait : J’ai fait décapiter Jean ; qui donc est celui-ci, dont j’entends dire de telles choses ? Et il cherchait à le voir.

multiplicazione di i pani
10
L’apòstuli, di ritornu, cuntonu à Ghjesù tuttu ciò ch’elli avìanu fattu. I pigliò cun ellu, è si ritirò da parte, versu una cità chjamata Betsàida.

multiplication des pains
10
Les apôtres, étant de retour, racontèrent à Jésus tout ce qu’ils avaient fait. Il les prit avec lui, et se retira à l’écart, du côté d’une ville appelée Bethsaïda.
11
L’affullanze, avèndula sappiuta, u suitonu. Ghjesù l’accolse, è li parlava di u regnu di Diu ; eppo guarì quelli chì avìanu bisognu d’esse guariti.
11
Les foules, l’ayant su, le suivirent. Jésus les accueillit, et il leur parlait du royaume de Dieu ; il guérit aussi ceux qui avaient besoin d’être guéris.
12
Siccome u ghjornu cuminciava à calà, i dòdeci s’avvicinonu, è li dìssenu : Rinvia ssa ghjente, affinch’elli vàchinu in li paesi è in le campagne di u circondu per allughjassi è pè truvà da manghjà ; perchì simu quì in un locu desertu.
12
Comme le jour commençait à baisser, les douze s’approchèrent, et lui dirent : Renvoie la foule, afin qu’elle aille dans les villages et dans les campagnes des environs, pour se loger et pour trouver des vivres ; car nous sommes ici dans un lieu désert.
13
Ghjesù li disse : Dàteli à manghjà da per voi. Ma rispòsenu : Ùn avemu ca cinque pani è dui pesci, à menu chì no ùn vàchimu da per noi à cumprà da manghjà per tuttu u pòpulu.
13
Jésus leur dit : Donnez-leur vousmêmes à manger. Mais ils répondirent : Nous n’avons que cinq pains et deux poissons, à moins que nous n’allions nous-mêmes acheter des vivres pour tout ce peuple.
14
Ci era più o menu cinquemila persone. Ghjesù disse à i so discìpuli : Fàteli pusà per file di cinquanta.
14
Or, il y avait environ cinq mille hommes. Jésus dit à ses disciples : Faites-les asseoir par rangées de cinquante.
15
Cusì fècenu, è tutti pusonu.
15
Ils firent ainsi, ils les firent tous asseoir.
16
Ghjesù pigliò i cinque pani è i dui pesci, è, pisendu l’ochji ver di u celu, i benedisse. Eppo i spizzò, è i dete à i so discìpuli affinch’elli ne facìssinu a distribuzione.
16
Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il les bénit. Puis, il les rompit, et les donna aux disciples, afin qu’ils les distribuassent à la foule.
17
Tutti manghjonu à saziera, è dòdeci curbelle fùbbenu purtate via, piene di pezzi chì firmàvanu.
17
Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient.

cunfissione di Petru, Ghjesù annùnzia i so patimenti
18
Un ghjornu chì Ghjesù pricava, ritiratu cù i so discìpuli, li fece sta dumanda : A ghjente, quale dice ch’e sò ?

confession de Pierre, Jésus annonce ses souffrances
18
Un jour que Jésus priait à l’écart, ayant avec lui ses disciples, il leur posa cette question : Qui dit-on que je suis ?
19
Rispòsenu : Ghjuvan Battista ; d
l’altri, Elia ; l’altri, chì unu di l’antichi prufeti hè rinvivitu.
19
Ils répondirent : JeanBaptiste ; les autres, Élie ; les autres, qu’un des anciens prophètes est ressuscité.
20
È voi, li dumandò, quale dite ch’e sò ? Petru rispose : U Cristu di Diu.
20
Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis ? Pierre répondit : Le Christ de Dieu.
21
Ghjesù li ricumandò fermu ch’elli ùn avìssinu da dilla à nimu.
21
Jésus leur recommanda sévèrement de ne le dire à personne.
22
Disse dinò ch’ellu ci vulia chì u Figliolu di l’omu suffrissi assai, ch’ellu fussi riittatu da l’anziani, da i principali sacrificadori è da i scribi, ch’ellu fussi messu à morte, è ch’ellu rinvivissi u terzu ghjornu.
22
Il ajouta qu’il fallait que le Fils de l’homme souffrît beaucoup, qu’il fût rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour.
23
Eppo disse à tutti : S’ì qualchidunu vole vene cun mè, ch’ellu rinùnzii à sè stessu, ch’ellu si carchi ogni ghjornu di a so croce, è ch’ellu mi suiti.
23
Puis il dit à tous : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive.
24
Perchì quellu chì vularà salvà a so vita a pirdarà, ma quellu chì a pirdarà à càusa di mè a salvarà.
24
Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera.
25
È chì li ghjuvaria à un omu di guadagnà u mondu, s’ellu duvissi distrùghjesi o pèrdesi ellu stessu ?
25
Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il se détruisait ou se perdait lui-même ?
26
Perchì chiunque si vargugnarà di mè è di e mo parolle, u Figliolu di l’omu si vargugnarà d’ellu quand’ellu vinarà in la so glòria, è in quella di u Babbu è di i santi ànghjuli.
26
Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges.
27
A vi dicu in verità, qualchidunu di quelli chì sò quì ùn muraranu ch’elli ùn àbbianu vistu u regnu di Diu.
27
Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point qu’ils n’aient vu le royaume de Dieu.

a trasfigurazione
28
Circa ottu ghjorni dopu ch’ellu ebbe dettu sse parolle, Ghjesù pigliò cun ellu à Petru, à Ghjuvanni è à Ghjàcumu, è si ne cullò nantu à a muntagna pè pricà.

la transfiguration
28
Environ huit jours après qu’il eut dit ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il monta sur la montagne pour prier.
29
Mentre ch’ellu pricava, a so fàccia cambiò d’aspettu, è u so vistimentu divintò d’un biancu splindente.
29
Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage changea, et son vêtement devint d’une éclatante blancheur.
30
Ed eccu, dui omi ragiunàvanu cun ellu :
30
Et voici, deux hommes s’entretenaient avec lui :
31
èranu Mosè ed Elia, chì, appariscendu in la glòria, parlàvanu di a so partenza ch’ellu duvia rializà in Ghjerusalemme.
31
c’étaient Moïse et Élie, qui, apparaissant dans la gloire, parlaient de son départ qu’il allait accomplir à Jérusalem.
32
Petru è i so cumpagni pinciulàvanu da u sonnu ; ma, essèndusi tinuti svighjati, vìdenu a glòria di Ghjesù è i dui omi chì èranu cun ellu.
32
Pierre et ses compagnons étaient appesantis par le sommeil ; mais, s’étant tenus éveillés, ils virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui étaient avec lui.
33
À u mumentu chì ssi dui omi si spiccàvanu da Ghjesù, Petru li disse : Maestru, ghjè bè chì no sìamu quì ; rizzemu trè tende, una per tè, una per Mosè, è una per Elia. Ùn sapia ciò ch’ellu dicia.
33
Au moment où ces hommes se séparaient de Jésus, Pierre lui dit : Maître, il est bon que nous soyons ici ; dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. Il ne savait ce qu’il disait.
34
Mentre ch’ellu parlava cusì, un nìulu i cuprì ; è i discìpuli fùbbenu pigliati da u spaventu vidènduli sparisce in lu nìulu.
34
Comme il parlait ainsi, une nuée vint les couvrir ; et les disciples furent saisis de frayeur en les voyant entrer dans la nuée.
35
È da ssu nìulu una voce si fece sente, chì disse : Questu quì hè u mio Figliolu elettu : stàtelu à sente !
35
Et de la nuée sortit une voix, qui dit : Celui-ci est mon Fils élu : écoutez-le !
36
Quandu a voce si fece sente, Ghjesù si truvò solu. I discìpuli stètenu zitti, è, à quell’èpuca, ùn dìssenu nunda à nimu di ciò ch’elli avìanu vistu.
36
Quand la voix se fit entendre, Jésus se trouva seul. Les disciples gardèrent le silence, et ils ne racontèrent à personne, en ce temps-là, rien de ce qu’ils avaient vu.

guariscenza d’un indimuniatu
37
U ghjornu dopu, quand’elli funu turnati da a muntagna, una gran mansa di ghjente ghjunse à u riscontru di Ghjesù.

guérison d’un démoniaque
37
Le lendemain, lorsqu’ils furent descendus de la montagne, une grande foule vint au-devant de Jésus.
38
Ed eccu, d’à mezu à l’affullanza un omu gridò : Maestru, ti precu, porta i to sguardi nantu à u mo figliolu, perchì ghjè u mio solu.
38
Et voici, du milieu de la foule un homme s’écria : Maître, je t’en prie, porte les regards sur mon fils, car c’est mon fils unique.
39
Un ispìritu u pìglia, è di colpu si mette à briunà ; è u spìritu u scuzzula cun forza, u face sciumià, è ùn lu làscia ca difficiulmente, dopu ad avellu tuttu scunquassatu.
39
Un esprit le saisit, et aussitôt il pousse des cris ; et l’esprit l’agite avec violence, le fait écumer, et a de la peine à se retirer de lui, après l’avoir tout brisé.
40
Aghju pricatu i to discìpuli di scacciallu, ma ùn l’hanu pussuta fà.
40
J’ai prié tes disciples de le chasser, et ils n’ont pas pu.
41
Razza incrèdula è perversa, rispose Ghjesù, finu à quandu saraghju cun voi à duvevvi pate ? Fà vene quì u to figliolu.
41
Race incrédule et perverse, répondit Jésus, jusqu’à quand serai-je avec vous, et vous supporterai-je ? Amène ici ton fils.
42
Cum’ellu s’avvicinava, u dimòniu u lampò in terra, è u scuzzulò cun forza. Ma Ghjesù minacciò u spìritu malignu, guarì u zitellu è u rese à u so babbu.
42
Comme il approchait, le démon le jeta par terre, et l’agita avec violence. Mais Jésus menaça l’esprit impur, guérit l’enfant, et le rendit à son père.
43
È tutti fùbbenu culpiti da a maestà di Diu. Mentre chì ugnunu era in l’ammirazione di tuttu ciò ch’ellu facia, Ghjesù disse à i so discìpuli :
43
Et tous furent frappés de la grandeur de Dieu. Tandis que chacun était dans l’admiration de tout ce que faisait Jésus, il dit à ses disciples :

Ghjesù annùnzia a so morte è a so risurrezzione
44
In quantu à voi, state bè à sente què : U Figliolu di l’omu deve esse abbandunatu trà e mani di l’omi.

Jésus annonce sa mort et sa résurrection
44
Pour vous, écoutez bien ceci : Le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des hommes.
45
Ma i discìpuli ùn capìanu ssa parolla ; per elli era vilata ; affinch’elli ùn ne capìssinu u sensu ; è avìanu a paura d’interrugallu riguardu à quessa.
45
Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole ; elle était voilée pour eux, afin qu’ils n’en eussent pas le sens ; et ils craignaient de l’interroger à ce sujet.

quellu chì hè u più grande, l’omu chì scàccia i dimònii
46
Orpoi, un idea li traversò u ciarbellu : sapè, trà di elli, quale era u più grande.

celui qui est le plus grand, l’homme qui chasse des démons
46
Or, une pensée leur vint à l’esprit, savoir lequel d’entre eux était le plus grand.
47
Lighjendu in lu so core, Ghjesù pigliò un zitillùcciu, u messe vicinu ad ellu,
47
Jésus, voyant la pensée de leur cœur, prit un petit enfant, le plaça près de lui,
48
è disse : Chiunque riceve à nome mèiu stu zitillùcciu mi riceve à mè stessu ; è chiunque mi riceve riceve quellu chì m’hà mandatu. Perchì quellu chì hè u più chjucu trà voi altri, ghjè quellu chì hè pròpiu maiò.
48
et leur dit : Quiconque reçoit en mon nom ce petit enfant me reçoit moi-même ; et quiconque me reçoit reçoit celui qui m’a envoyé. Car celui qui est le plus petit parmi vous tous, c’est celui-là qui est grand.
49
Ghjuvanni pigliò a parolla è disse : Maestru, avemu vistu un omu chì scàccia i dimònii in nome tòiu ; è l’avemu impeditu, chì ùn ci suita.
49
Jean prit la parole, et dit : Maître, nous avons vu un homme qui chasse des démons en ton nom ; et nous l’en avons empêché, parce qu’il ne nous suit pas.
50
Ùn l’impedite, rispose Ghjesù ; perchì à chì ùn hè contru à voi hè per voi.
50
Ne l’en empêchez pas, lui répondit Jésus ; car qui n’est pas contre vous est pour vous.

un paese di i Samaritani
51
Quand’ellu s’avvicinò u tempu ch’ellu duvia esse toltu da stu mondu, Ghjesù dicise d’andà in Ghjerusalemme.

un village des Samaritains
51
Lorsque le temps où il devait être enlevé du monde approcha, Jésus prit la résolution de se rendre à Jérusalem.
52
Mandò nanzu ad ellu messageri, chì s’avvionu è intrinu in un paisolu samaritanu pè preparalli l’alloghju.
52
Il envoya devant lui des messagers, qui se mirent en route et entrèrent dans un bourg des Samaritains, pour lui préparer un logement.
53
Ma ùn lu ricivètenu, perch’ellu andava in Ghjerusalemme.
53
Mais on ne le reçut pas, parce qu’il se dirigeait sur Jérusalem.
54
Videndu quessa, i discìpuli Ghjàcumu è Ghjuvanni dìssenu : Signore, voli chì nò cumàndimu à u focu cilestu di falà à cunsumalli ?
54
Les disciples Jacques et Jean, voyant cela, dirent : Seigneur, veux-tu que nous commandions que le feu descende du ciel et les consume ?
55
Ghjesù si vultò è i liticò, dicendu : Ùn sapete di chì spìritu vo site animati.
55
Jésus se tourna vers eux, et les réprimanda, disant : Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés.
56
Perchì u Figliolu di l’omu hè vinutu nò à perde l’ànime, ma à salvalle. È si n’andonu in un antru paisolu.
56
Car le Fils de l’homme est venu, non pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver. Et ils allèrent dans un autre bourg.

a manera di sequità à Ghjesù
57
Mentre ch’elli èranu per istrada, un omu li disse : Signore, ti vògliu suità duva vòglia chì tù pigli.

comment suivre Jésus
57
Pendant qu’ils étaient en chemin, un homme lui dit : Seigneur, je te suivrai partout où tu iras.
58
Ghjesù li rispose : E volpi hanu e so tane, è l’acelli i so nidi ; ma u Figliolu di l’omu ùn hà mancu locu da ripone u capu.
58
Jésus lui répondit : Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids : mais le Fils de l’homme n’a pas un lieu où il puisse reposer sa tête.
59
Disse à un altru : Suìtami. Quellu rispose : Signore, prima dammi tempu d’intarrà à babbu.
59
Il dit à un autre : Suis-moi. Et il répondit : Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père.
60
Ma Ghjesù li disse : I morti cù i morti ! È tù, vai ad annunzià u regnu di Diu.
60
Mais Jésus lui dit : Laisse les morts ensevelir leurs morts ; et toi, va annoncer le royaume de Dieu.
61
Ti suitaraghju, Signore, disse un altru, ma làscia prima ch’e vachi à licinziammi da i mei.
61
Un autre dit : Je te suivrai, Seigneur, mais permets-moi d’aller d’abord prendre congé de ceux de ma maison.
62
Ghjesù li rispose : Chiunque mette e mani à l’aratu, è fideghja daretu, ùn hè da u regnu di Diu.
62
Jésus lui répondit : Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu.





chapitre précédent : 8   |   chapitre suivant : 10




index