A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Pruvèrbii - 14 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse





Pruvèrbii
capìtulu 14
Proverbes
chapitre 14
1
A donna sàvia custruisce a so casa,

È a donna dissinnata a ringuàrscia cù e so pròpie mani.
1
La femme sage bâtit sa maison,

Et la femme insensée la renverse de ses propres mains.
2
À chì marchja dirittu teme u Signore,

Ma quellu chì pìglia vie torte u disprezza.
2
Celui qui marche dans la droiture craint l’Éternel,

Mais celui qui prend des voies tortueuses le méprise.
3
In la bocca di l’insinsatu ci hè un bastone pè u so orgògliu,

Ma e labre di i sàvii i presèrvanu.
3
Dans la bouche de l’insensé est une verge pour son orgueil,

Mais les lèvres des sages les gardent.
4
S’ellu ùn ci sò i boi, a stalla hè viota ;

Ghjè à u vigore di i boi ch’ellu si deve a bundanza di e rèndite.
4
S’il n’y a pas de bœufs, la crèche est vide ;

C’est à la vigueur des bœufs qu’on doit l’abondance des revenus.
5
Un tistimone fidu ùn dice bugie,

Ma un falzu tistimone dice e bugie.
5
Un témoin fidèle ne ment pas,

Mais un faux témoin dit des mensonges.
6
U canzunadore cerca a saviezza è ùn la trova,

Ma per l’omu intelligente a scienza hè cosa fàciule.
6
Le moqueur cherche la sagesse et ne la trouve pas,

Mais pour l’homme intelligent la science est chose facile.
7
Alluntànati da u dissinnatu ;

Ùn hè micca nantu à e so labre chì tù vedi a scienza.
7
Éloigne-toi de l’insensé ;

Ce n’est pas sur ses lèvres que tu aperçois la science.
8
A saviezza di l’omu prudente, hè l’intelligenza di a so via ;

A scimità di l’insinsati, hè l’ingannu.
8
La sagesse de l’homme prudent, c’est l’intelligence de sa voie ;

La folie des insensés, c’est la tromperie.
9
I dissinnati si fàcenu un ghjocu di u piccatu,

Ma ind’è l’omi diritti si trova a benvulenza.
9
Les insensés se font un jeu du péché,

Mais parmi les hommes droits se trouve la bienveillance.
10
U core cunnosce i so curdogli spùtichi,

È un istranieru ùn saparia sparte a so aligria.
10
Le cœur connaît ses propres chagrins,

Et un étranger ne saurait partager sa joie.
11
A casa di i gattivi sarà distrutta,

Ma a tenda di l’omi diritti fiurisciarà.
11
La maison des méchants sera détruite,

Mais la tente des hommes droits fleurira.
12
Tale strada pare diritta à un omu,

Ma u so sboccu, hè a via di a morte.
12
Telle voie paraît droite à un homme,

Mais son issue, c’est la voie de la mort.
13
Ancu à mezu à a risa u core pò esse afflittu,

È a giòia pò finisce cun l’addisperu.
13
Au milieu même du rire le cœur peut être affligé,

Et la joie peut finir par la détresse.
14
Quellu di u quale u core si perde si sàzia di e so vie,

È l’omu di bè si sàzia cun ciò chì si trova in ellu.
14
Celui dont le cœur s’égare se rassasie de ses voies,

Et l’homme de bien se rassasie de ce qui est en lui.
15
L’omu sèmplice crede tuttu ciò chì omu dice,

Ma l’omu prudente hè attentu à i so passi.
15
L’homme simple croit tout ce qu’on dit,

Mais l’homme prudent est attentif à ses pas.
16
U sàviu hà u ritegnu è si svolta da u male,

Ma u dissinnatu hè arrugante è pienu di pritinzione.
16
Le sage a de la retenue et se détourne du mal,

Mais l’insensé est arrogant et plein de sécurité.
17
Quellu chì hè prontu à a còllera face e scimità,

È l’omu pienu di malìzia si tira l’òdiu addossu.
17
Celui qui est prompt à la colère fait des sottises,

Et l’homme plein de malice s’attire la haine.
18
I sèmplici hanu per lottu a pazzia,

È l’omi prudenti si fàcenu cù a scienza una curona.
18
Les simples ont en partage la folie,

Et les hommes prudents se font de la science une couronne.
19
I malvaghji s’inchjìnanu davanti à i boni,

È i gattivi à e porte di u ghjustu.
19
Les mauvais s’inclinent devant les bons,

Et les méchants aux portes du juste.
20
U còrciu hè udiosu ancu à u so amicu,

Ma l’amichi di u riccu sò numarosi.
20
Le pauvre est odieux même à son ami,

Mais les amis du riche sont nombreux.
21
Quellu chì disprezza u so pròssimu cummette un piccatu,

Ma beatu quellu chì hà pietà di i disgraziati !
21
Celui qui méprise son prochain commet un péché,

Mais heureux celui qui a pitié des misérables !
22
Quelli chì meditèghjanu u male ùn si pèrdenu ?

Ma quelli chì meditèghjanu u bè agìscenu cun buntà è fideltà.
22
Ceux qui méditent le mal ne s’égarent-ils pas ?

Mais ceux qui méditent le bien agissent avec bonté et fidélité.
23
Ogni travàgliu pruduce a bundanza,

Ma e parolle à l’ària ùn cundùcenu ca à a caristia.
23
Tout travail procure l’abondance,

Mais les paroles en l’air ne mènent qu’à la disette.
24
A ricchezza hè una curona pè i sàvii ;

A pazzia di i dissinnati hè sempre pazzia.
24
La richesse est une couronne pour les sages ;

La folie des insensés est toujours de la folie.
25
U tistimone veritativu libereghja l’ànime,

Ma quellu chì inganna dice e bugie.
25
Le témoin véridique délivre des âmes,

Mais le trompeur dit des mensonges.
26
Quellu chì teme l’Eternu pussede un appoghju fermu,

È i so figlioli hanu un aggrondu vicinu ad ellu.
26
Celui qui craint l’Éternel possède un appui ferme,

Et ses enfants ont un refuge auprès de lui.
27
U timore di l’Eternu hè una surgente di vita,

Pè riduce à nunda l’insìdie di a morte.
27
La crainte de l’Éternel est une source de vie,

Pour détourner des pièges de la mort.
28
Quandu u pòpulu hè numarosu, hè a glòria d’un rè ;

Quandu u pòpulu manca, hè a ruina di u prìncipe.
28
Quand le peuple est nombreux, c’est la gloire d’un roi ;

Quand le peuple manque, c’est la ruine du prince.
29
Quellu chì hè asgiatu à a còllera hà una intelligenza maiò,

Ma quellu chì hè prontu ad infiarassi pruclama a so scimità.
29
Celui qui est lent à la colère a une grande intelligence,

Mais celui qui est prompt à s’emporter proclame sa folie.
30
Un core calmu hè a vita di u corpu,

Ma l’invìdia hè u fracicume di l’osse.
30
Un cœur calme est la vie du corps,

Mais l’envie est la carie des os.
31
Opprime u còrciu, hè inghjulià quellu chì l’hà criatu ;

Ma avè pietà di u disgraziatu, ghjè onurallu.
31
Opprimer le pauvre, c’est outrager celui qui l’a fait ;

Mais avoir pitié de l’indigent, c’est l’honorer.
32
U gattivu hè ringuarsciatu da a so gattivera,

Ma u ghjustu trova un aggrondu ancu in la so morte.
32
Le méchant est renversé par sa méchanceté,

Mais le juste trouve un refuge même en sa mort.
33
In un core intelligente riposa a saviezza,

Ma à mezu à i dissinnati ella si mostra à u scupartu.
33
Dans un cœur intelligent repose la sagesse,

Mais au milieu des insensés elle se montre à découvert.
34
A ghjustìzia innalza una nazione,

Ma u piccatu hè a vargogna di i pòpuli.
34
La justice élève une nation,

Mais le péché est la honte des peuples.
35
U favore di u rè hè pè u servitore prudente,

È a so còllera per quellu chì face a vargogna.
35
La faveur du roi est pour le serviteur prudent,

Et sa colère pour celui qui fait honte.





chapitre précédent : 13   |   chapitre suivant : 15




index