A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Pruvèrbii - 20 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse





Pruvèrbii
capìtulu 20
Proverbes
chapitre 20
1
U vinu est biffardu, e biende forti sò rimusciose ;

Chiunque ne face eccessu ùn hè sàviu.
1
Le vin est moqueur, les boissons fortes sont tumultueuses ;

Quiconque en fait excès n’est pas sage.
2
U terrore ch’ellu susciteghja u rè hè cum’è u rughju d’un lione ;

Quellu chì u mette in zerga pecca contru à sè stessu.
2
La terreur qu’inspire le roi est comme le rugissement d’un lion ;

Celui qui l’irrite pèche contre lui-même.
3
Hè una glòria per l’omu d’astènesi di lite,

Ma ogni dissinnatu si dà à a còllera.
3
C’est une gloire pour l’homme de s’abstenir des querelles,

Mais tout insensé se livre à l’emportement.
4
Per via di u fredu, l’incrisciosu ùn lavora micca ;

À a siera, vularia racòglie, ma ùn hà nunda.
4
À cause du froid, le paresseux ne laboure pas ;

À la moisson, il voudrait récolter, mais il n’y a rien.
5
I prugetti in lu core di l’omu sò acque fonde,

Ma l’omu intelligente ci sà racòglie.
5
Les desseins dans le cœur de l’homme sont des eaux profondes,

Mais l’homme intelligent sait y puiser.
6
Assai ghjente pruclama a so buntà ;

Ma un omu fidu, quale hè chì u truvarà ?
6
Beaucoup de gens proclament leur bonté ;

Mais un homme fidèle, qui le trouvera ?
7
U ghjustu cammina in la so intigrità ;

Beati i so figlioli dopu ad ellu !
7
Le juste marche dans son intégrité ;

Heureux ses enfants après lui !
8
U rè pusendu nantu à u tronu di a ghjustìzia

Face cissà ogni male cù u so sguardu.
8
Le roi assis sur le trône de la justice

Dissipe tout mal par son regard.
9
Quale hè chì diciarà : Aghju purificatu u mio core,

Socu nettu di u mo piccatu ?
9
Qui dira : J’ai purifié mon cœur,

Je suis net de mon péché ?
10
Dùie spèzie di pesi, dùie spèzie d’efi,

Sò unu è l’altru in abumineghju à l’Eternu.
10
Deux sortes de poids, deux sortes d’épha,

Sont l’un et l’autre en abomination à l’Éternel.
11
U zitellu làscia digià vede cù e so azzioni

S’ì a so cundotta sarà pura è diritta.
11
L’enfant laisse déjà voir par ses actions

Si sa conduite sera pure et droite.
12
L’arechja chì sente, è l’ochju chì vede,

Hè u Signore chì l’hà fatti l’una è l’altru.
12
L’oreille qui entend, et l’œil qui voit,

C’est l’Éternel qui les a faits l’un et l’autre.
13
Ùn amà u sonnu, per paura chì tù ùn duventi pòvaru ;

Apri l’ochji, sarè sàziu di pane.
13
N’aime pas le sommeil, de peur que tu ne deviennes pauvre ;

Ouvre les yeux, tu seras rassasié de pain.
14
Gattivu ! gattivu ! dice quellu chì vole cumprà,

È andèndusine, si cumpliminteghja.
14
Mauvais ! mauvais ! dit l’acheteur ;

Et en s’en allant, il se félicite.
15
Ci hè oru è assai pèrule ;

Ma e labre sapienti sò una cosa preziosa.
15
Il y a de l’or et beaucoup de perles ;

Mais les lèvres savantes sont un objet précieux.
16
Pìglia u so vistimentu, chì hà cauziunatu u pròssimu ;

Dumàndali pegni, à càusa di i stranieri.
16
Prends son vêtement, car il a cautionné autrui ;

Exige de lui des gages, à cause des étrangers.
17
U pane di a bugia hè dolce à l’omu,

È dopu a so bocca hè piena di petrapesta.
17
Le pain du mensonge est doux à l’homme,

Et plus tard sa bouche est remplie de gravier.
18
I prugetti s’assòdanu per mezu di u cunsìgliu ;

Fà a guerra cun prudenza.
18
Les projets s’affermissent par le conseil ;

Fais la guerre avec prudence.
19
Quellu chì sparghje a calùnnia svela i secreti ;

Ùn ti mischjà cun quellu chì apre e so labre.
19
Celui qui répand la calomnie dévoile les secrets ;

Ne te mêle pas avec celui qui ouvre ses lèvres.
20
S’ì qualchisia maladisce u so babbu è a so mamma,

A so lumera si spignarà à mezu bughjone.
20
Si quelqu’un maudit son père et sa mère,

Sa lampe s’éteindra au milieu des ténèbres.
21
Una làscita acquistata cun precipitazione da u princìpiu

Ùn sarà micca benedetta quand’ella vinarà a fine.
21
Un héritage promptement acquis dès l’origine

Ne sera pas béni quand viendra la fin.
22
Ùn dì micca : Rindaraghju u male.

Spera in lu Signore, è ti liberarà.
22
Ne dis pas : Je rendrai le mal.

Espère en l’Éternel, et il te délivrera.
23
U Signore orra dùie spèzie di pesi,

È a bilància falza ùn hè una cosa bona.
23
L’Éternel a en horreur deux sortes de poids,

Et la balance fausse n’est pas une chose bonne.
24
Hè l’Eternu chì direge i passi di l’omu,

Ma l’omu pò capisce a so via ?
24
C’est l’Éternel qui dirige les pas de l’homme,

Mais l’homme peut-il comprendre sa voie ?
25
Hè un insìdia per l’omu di piglià à a ligera un ingagiamentu sacru,

È d’ùn riflette ca dopu ad avè fattu un votu.
25
C’est un piège pour l’homme que de prendre à la légère un engagement sacré,

Et de ne réfléchir qu’après avoir fait un vœu.
26
Un rè sàviu sparguglieghja i gattivi,

È face passà a rota nantu ad elli.
26
Un roi sage dissipe les méchants,

Et fait passer sur eux la roue.
27
U sòffiu di l’omu hè una lumera di u Signore ;

Penetreghja sinu à u fondu di e cive.
27
Le souffle de l’homme est une lampe de l’Éternel ;

Il pénètre jusqu’au fond des entrailles.
28
A buntà è a fideltà mantènenu u rè,

È sustene u so tronu per mezu di a buntà.
28
La bonté et la fidélité gardent le roi,

Et il soutient son trône par la bonté.
29
A forza hè a glòria di i giuvanotti,

È i capelli bianchi sò l’ornamentu di i vechji.
29
La force est la gloire des jeunes gens,

Et les cheveux blancs sont l’ornement des vieillards.
30
E piache d’una ferita sò un rimèdiu pè u gattivu ;

Cum’è i colpi chì vanu sinu à u fondu di e cive.
30
Les plaies d’une blessure sont un remède pour le méchant ;

De même les coups qui pénètrent jusqu’au fond des entrailles.





chapitre précédent : 19   |   chapitre suivant : 21




index