A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Gènesi - 31 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse





Gènesi
capìtulu 31
Genèse
chapitre 31

partenza di Ghjacobbu per Cananu
1
Ghjacobbu sintì e parolle di i figlioli di Làbanu, chì dicìanu : Ghjacobbu hà pigliatu tuttu ciò chì era à u nostru babbu, è ghjè cù u bè di u nostru babbu ch’ellu s’hè acquistatu tutta sta ricchezza.

départ de Jacob pour Canaan
1
Jacob entendit les propos des fils de Laban, qui disaient : Jacob a pris tout ce qui était à notre père, et c’est avec le bien de notre père qu’il s’est acquis toute cette richesse.
2
Ghjacobbu osservò ancu a fàccia di Làbanu ; ed eccu, ùn era più cun ellu cum’è prima.
2
Jacob remarqua aussi le visage de Laban ; et voici, il n’était plus envers lui comme auparavant.
3
Allora u Signore disse à Ghjacobbu : Tòrnatine à u paese di i to babbi è in lu to locu di nàscita, è saraghju cun tè.
3
Alors l’Éternel dit à Jacob : Retourne au pays de tes pères et dans ton lieu de naissance, et je serai avec toi.
4
Ghjacobbu fece chjamà à Rachella è à Lea, chì èranu in li campi cù a so banda.
4
Jacob fit appeler Rachel et Léa, qui étaient aux champs vers son troupeau.
5
Li disse : Vecu, à a fàccia di u vostru babbu, ch’ellu ùn hè più cun mè cum’è prima ; ma u Diu di u mo babbu hè statu cun mè.
5
Il leur dit : Je vois, au visage de votre père, qu’il n’est plus envers moi comme auparavant ; mais le Dieu de mon père a été avec moi.
6
Sapete voi ch’e aghju sirvutu u vostru babbu cun tuttu u mio putere.
6
Vous savez vous-mêmes que j’ai servi votre père de tout mon pouvoir.
7
È u vostru babbu s’hè ghjucatu di mè, è hà cambiatu dece volte a mio paca ; ma Diu ùn hà permessu ch’ellu mi fessi male.
7
Et votre père s’est joué de moi, et a changé dix fois mon salaire ; mais Dieu ne lui a pas permis de me faire du mal.
8
Quand’ellu dicia : I pichjulati saranu a to paca, tutte e pècure facìanu agnelli pichjulati. È quand’ellu dicia : L’arrigati saranu a to paca, tutte e pècure facìanu agnelli arrigati.
8
Quand il disait : Les tachetés seront ton salaire, toutes les brebis faisaient des petits tachetés. Et quand il disait : Les rayés seront ton salaire, toutes les brebis faisaient des petits rayés.
9
Diu hà pigliatu à u vostru babbu a so banda, è a m’hà data.
9
Dieu a pris à votre père son troupeau, et me l’a donné.
10
Quandu e pècure intrìanu in calore, pisai l’ochji, è vidi in sònniu chì i muntoni chì cuprìanu e pècure èranu arrigati, pichjulati è frisgiulati.
10
Au temps où les brebis entraient en chaleur, je levai les yeux, et je vis en songe que les boucs qui couvraient les brebis étaient rayés, tachetés et marquetés.
11
È l’ànghjulu di Diu mi disse in sònniu : Ghjacobbu ! Risposi : Èccumi !
11
Et l’ange de Dieu me dit en songe : Jacob ! Je répondis: Me voici !
12
Disse : Pesa l’ochji, è guarda : tutti i muntoni chì còprenu e pècure sò rigati, pichjulati è frisgiulati ; chì aghju vistu tuttu ciò ch’ellu ti face Làbanu.
12
Il dit : Lève les yeux, et regarde : tous les boucs qui couvrent les brebis sont rayés, tachetés et marquetés ; car j’ai vu tout ce que te fait Laban.
13
Sò u Diu di Bethel, duv’è tù hai untu un munimentu, duv’è tù m’hai fattu un votu. Avale, arrìzzati, esci da stu paese, è torna à u paese di a to nàscita.
13
Je suis le Dieu de Béthel, où tu as oint un monument, où tu m’as fait un vœu. Maintenant, lève-toi, sors de ce pays, et retourne au pays de ta naissance.
14
Rachella è Lea rispòsenu, è li dìssenu : Avemu sempre noi una parte è una làscita in la casa di u nostru babbu ?
14
Rachel et Léa répondirent, et lui dirent : Avons-nous encore une part et un héritage dans la maison de notre père ?
15
Ùn simu guardate da ellu cum’è s’è no fùssimu straniere, postu ch’ellu ci hà vindutu, è ch’ellu hà manghjatu i nostri soldi ?
15
Ne sommes-nous pas regardées par lui comme des étrangères, puisqu’il nous a vendues, et qu’il a mangé notre argent ?
16
Tutta a ricchezza chì Diu hà livatu à u nostru babbu hè a nostra è di i nostri figlioli. Avale fà ciò chì Diu t’hà dettu.
16
Toute la richesse que Dieu a ôtée à notre père appartient à nous et à nos enfants. Fais maintenant tout ce que Dieu t’a dit.
17
Ghjacobbu s’arrizzò, è fece cullà i so figlioli è e so mòglie nantu à i cammelli.
17
Jacob se leva, et il fit monter ses enfants et ses femmes sur les chameaux.
18
Si purtò tutta a so banda è tutti i bè ch’ellu pussidia, a banda spùtica sòia, ch’ellu s’era acquistatu in Padan Aram ; è si n’andò versu Isaccu, u so babbu, in lu paese di Cananu.
18
Il emmena tout son troupeau et tous les biens qu’il possédait, le troupeau qui lui appartenait, qu’il avait acquis à Paddan Aram ; et il s’en alla vers Isaac, son père, au pays de Canaan.
19
Mentre chì Làbanu era andatu à tonde e so pècure, Rachella si pigliò l’ìduli di u so babbu ;
19
Tandis que Laban était allé tondre ses brebis, Rachel déroba les théraphim de son père ;
20
è Ghjacobbu burlò à Làbanu, l’Arameanu, ùn dicènduli nunda di a so fughjita.
20
et Jacob trompa Laban, l’Araméen, en ne l’avertissant pas de sa fuite.
21
Fughjì, cun tuttu ciò chì era sòiu, s’arrizzò, attraversò u fiume, è tracciò ver di a muntagna di Galaad.
21
Il s’enfuit, avec tout ce qui lui appartenait ; il se leva, traversa le fleuve, et se dirigea vers la montagne de Galaad.

Làbanu persequiteghja à Ghjacobbu
22
U terzu ghjornu, omu disse à Làbanu chì Ghjacobbu era fughjitu.

Laban poursuit Jacob
22
Le troisième jour, on annonça à Laban que Jacob s’était enfui.
23
Pigliò cun ellu i so fratelli, u persequitò sette ghjorni di marchja, è l’aghjustò à a muntagna di Galaad.
23
Il prit avec lui ses frères, le poursuivit sept journées de marche, et l’atteignit à la montagne de Galaad.
24
Ma Diu apparse a notte in sònniu à Làbanu, l’Arameanu, è li disse : Guàrdati di parlà à Ghjacobbu sia in bè sia in male !
24
Mais Dieu apparut la nuit en songe à Laban, l’Araméen, et lui dit : Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal !
25
Làbanu aghjunse dunque à Ghjacobbu. Ghjacobbu avia erettu a so tenda nantu à a muntagna ; Làbanu rizzò anch’ellu a sòia, cù i so fratelli, nantu à a muntagna di Galaad.
25
Laban atteignit donc Jacob. Jacob avait dressé sa tente sur la montagne ; Laban dressa aussi la sienne, avec ses frères, sur la montagne de Galaad.
26
Allora Làbanu disse à Ghjacobbu : Chì hai fattu ? Perchè tù m’hai burlatu, è ti porti e mo figliole cum’è s’elle fùssinu prigiunere di guerra ?
26
Alors Laban dit à Jacob : Qu’as-tu fait ? Pourquoi m’as-tu trompé, et emmènes-tu mes filles comme des captives par l’épée ?
27
Perchè tù sì fughjitu à l’appiattu, m’hai burlatu, è ùn m’hai avertitu ? T’avariu lasciatu andà ammischju à l’aligria è à i canti, à sonu di u tamburinu è di l’arpa.
27
Pourquoi as-tu pris la fuite en cachette, m’as-tu trompé, et ne m’as-tu point averti ? Je t’aurais laissé partir au milieu des réjouissances et des chants, au son du tambourin et de la harpe.
28
Ùn m’hai permessu di basgià i mo figlioli è e mo figliole ! Hai agitu da insinsatu.
28
Tu ne m’as pas permis d’embrasser mes fils et mes filles ! C’est en insensé que tu as agi.
29
A mio manu hè abbastanza forte per favvi male ; ma u Diu di u vostru babbu m’hà dettu erisera : Guàrdati di parlà à Ghjacobbu sia in bè sia in male !
29
Ma main est assez forte pour vous faire du mal ; mais le Dieu de votre père m’a dit hier : Garde-toi de parler à Jacob ni en bien ni en mal !
30
Avà chì tù sì partutu, chì bramavi di turnà à a casa di u to babbu, perchè tù t’hai pigliatu i mio dii ?
30
Maintenant que tu es parti, parce que tu languissais après la maison de ton père, pourquoi as-tu dérobé mes dieux ?
31
Ghjacobbu rispose, è disse à Làbanu : Aviu a paura chì tù ùn mi livassi e to figliole.
31
Jacob répondit, et dit à Laban : J’avais de la crainte à la pensée que tu m’enlèverais peut-être tes filles.
32
Ma perisca quellu vicinu à u quale tù truvarè i to dii ! In presenza di i nostri fratelli, guarda s’ellu ci hè ind’è mè qualcosa chì sia tòiu, è pìglialu. Ghjacobbu ùn sapia chì Rachella l’avissi arrubati.
32
Mais périsse celui auprès duquel tu trouveras tes dieux ! En présence de nos frères, examine ce qui t’appartient chez moi, et prends-le. Jacob ne savait pas que Rachel les eût dérobés.
33
Làbanu intrì in la tenda di Ghjacobbu, in la tenda di Lea, in la tenda di e dùie serve, è ùn truvò nunda. Iscì da a tenda di Lea, è intrì in la tenda di Rachella.
33
Laban entra dans la tente de Jacob, dans la tente de Léa, dans la tente des deux servantes, et il ne trouva rien. Il sortit de la tente de Léa, et entra dans la tente de Rachel.
34
Rachella avia pigliatu l’ìduli, l’avia messi sottu à l’imbastu di u cammellu, è s’era messa annantu à pusà. Làbanu sbulicò tutta a tenda, è ùn truvò nunda.
34
Rachel avait pris les théraphim, les avait mis sous le bât du chameau, et s’était assise dessus. Laban fouilla toute la tente, et ne trouva rien.
35
Ella disse à u so babbu : Chì u mio signore ùn si n’offendi, s’e ùn mi possu alzà davanti à tè, chì aghju ciò chì hè normale pè e donne. Circò, è ùn truvò l’ìduli.
35
Elle dit à son père : Que mon seigneur ne se fâche point, si je ne puis me lever devant toi, car j’ai ce qui est ordinaire aux femmes. Il chercha, et ne trouva point les théraphim.
36
Ghjacobbu s’inzergò, è liticò à Làbanu, dicènduli : Chì delittu aghju cummessu, chì ghjè u mo piccatu, per chì tù mi persequiteghji cun tanta forza ?
36
Jacob s’irrita, et querella Laban. Il reprit la parole, et lui dit : Quel est mon crime, quel est mon péché, que tu me poursuives avec tant d’ardeur ?
37
Quand’è tù hai sbulicatu in la mio robba, chì hai trovu di a to casa? Mòstralu quì davanti à i mio fratelli è i to fratelli, è ch’elli ghjudichèghjinu trà noi dui.
37
Quand tu as fouillé tous mes effets, qu’as-tu trouvé des effets de ta maison ? Produis-le ici devant mes frères et tes frères, et qu’ils prononcent entre nous deux.
38
Eccu vinti anni ch’e aghju passatu ind’è tè ; e to pècure è e to capre ùn hanu cunnisciutu scunciatura, ed èiu ùn aghju manghjatu i muntoni di a to banda.
38
Voilà vingt ans que j’ai passés chez toi ; tes brebis et tes chèvres n’ont point avorté, et je n’ai point mangé les béliers de ton troupeau.
39
Ùn t’aghju purtatu animali ammisgicciati, ne aghju pacatu u dannu èiu ; mi ridumandavi ciò chì m’era arrubatu di ghjornu è ciò chì m’era arrubatu di notte.
39
Je ne t’ai point rapporté de bêtes déchirées, j’en ai payé le dommage ; tu me redemandais ce qu’on me volait de jour et ce qu’on me volait de nuit.
40
U calore mi cunsumava u ghjornu, è u fredu a notte, è u sonnu fughjia da i mio ochji.
40
La chaleur me dévorait pendant le jour, et le froid pendant la nuit, et le sommeil fuyait de mes yeux.
41
Eccu vinti anni ch’e aghu passatu in la to casa ; t’aghju sirvutu quatòrdeci anni pè e to dùie figliole, è sei anni pè a to banda, è hai cambiatu dece volte a mio paca.
41
Voilà vingt ans que j’ai passés dans ta maison ; je t’ai servi quatorze ans pour tes deux filles, et six ans pour ton troupeau, et tu as changé dix fois mon salaire.
42
S’e ùn avissi avutu per mè u Diu di u mio babbu, u Diu d’Abràhamu, quellu ch’ellu teme Isaccu, m’avaristi avà rinviatu scòzzulu. Diu hà vistu u mio patimentu è u travàgliu di e mio mani, è erisera hà prununziatu u so ghjudìziu.
42
Si je n’eusse pas eu pour moi le Dieu de mon père, le Dieu d’Abraham, celui que craint Isaac, tu m’aurais maintenant renvoyé à vide. Dieu a vu ma souffrance et le travail de mes mains, et hier il a prononcé son jugement.
43
Làbanu rispose, è disse à Ghjacobbu : Iste figliole sò e mo figliole, sti figlioli sò i mo figlioli, sta banda hè a mo banda, è tuttu ciò chì tù vedi hè mèiu. È chì possu fà oghje pè e mo figliole, o pè i so figlioli ch’elle hanu messu à u mondu ?
43
Laban répondit, et dit à Jacob : Ces filles sont mes filles, ces enfants sont mes enfants, ce troupeau est mon troupeau, et tout ce que tu vois est à moi. Et que puis-je faire aujourd’hui pour mes filles, ou pour leurs enfants qu’elles ont mis au monde ?
44
Veni, femu allianza, èiu è tè, è chì quessa servi di tistimunianza trà mè è tè !
44
Viens, faisons alliance, moi et toi, et que cela serve de témoignage entre moi et toi !
45
Ghjacobbu pigliò una petra, è l’arrizzò per munimentu.
45
Jacob prit une pierre, et il la dressa pour monument.
46
Ghjacobbu disse à i so fratelli : Cuglite e petre. Piglionu e petre, è fècenu una mansa ; è manghjonu culà nantu à a mansa di petre.
46
Jacob dit à ses frères : Ramassez des pierres. Ils prirent des pierres, et firent un monceau ; et ils mangèrent là sur le monceau.
47
Làbanu a chjamò Ghjegar Sahadutha, è Ghjacobbu a chjamò Galed.
47
Laban l’appela Jegar Sahadutha, et Jacob l’appela Galed.
48
Làbanu disse : Chì sta mansa servi oghje di tistimunianza trà mè è tè ! Ghjè per quessa ch’ellu li s’hè datu u nome di Galed.
48
Laban dit : Que ce monceau serve aujourd’hui de témoignage entre moi et toi ! C’est pourquoi on lui a donné le nom de Galed.
49
Si chjama ancu Mitspa, perchì Làbanu disse : Chì u Signore veghji nantu à tè è nantu à mè, quand’è no ci saremu l’unu è l’altru persi di vista.
49
On l’appelle aussi Mitspa, parce que Laban dit : Que l’Éternel veille sur toi et sur moi, quand nous nous serons l’un et l’autre perdus de vue.
50
S’è tù maltratti e mo figliole, o s’è tù pigli torna d’altre mòglie, ùn hè micca un omu chì sarà cun noi, stacci attenti, hè Diu chì sarà tistimone trà mè è tè.
50
Si tu maltraites mes filles, et si tu prends encore d’autres femmes, ce n’est pas un homme qui sera avec nous, prends-y garde, c’est Dieu qui sera témoin entre moi et toi.
51
Làbanu disse à Ghjacobbu : Eccu a mansa, ed eccu stu munimentu ch’e aghju erettu trà mè è tè.
51
Laban dit à Jacob : Voici ce monceau, et voici ce monument que j’ai élevé entre moi et toi.
52
Chì sta mansa sia tistimone è chì stu munimentu sia tistimone ch’e ùn andaraghju micca versu tè aldilà di sta mansa, è chì tù ùn vinarè micca versu mè aldilà di sta mansa è di stu munimentu, per agisce cun gattivera.
52
Que ce monceau soit témoin et que ce monument soit témoin que je n’irai point vers toi au-delà de ce monceau, et que tu ne viendras point vers moi au-delà de ce monceau et de ce monument, pour agir méchamment.
53
Chì u Diu d’Abràhamu è di Nacoru, chì u Diu di u so babbu sia ghjùdice trà noi. Ghjacobbu ghjurò per quellu ch’ellu timia Isaccu.
53
Que le Dieu d’Abraham et de Nachor, que le Dieu de leur père soit juge entre nous. Jacob jura par celui que craignait Isaac.
54
Ghjacobbu uffrì un sacrifìziu nantu à a muntagna, è invitò i so fratelli à manghjà ; manghjonu dunque, è pernuttonu nantu à a muntagna.
54
Jacob offrit un sacrifice sur la montagne, et il invita ses frères à manger ; ils mangèrent donc, et passèrent la nuit sur la montagne.
55
Làbanu s’arrizzò a mane à bon ora, basgiò i so figlioli è e so figliole, è i benedisse. Dopu partì pè turnàssine in la so casa.
55
Laban se leva de bon matin, baisa ses fils et ses filles, et les bénit. Ensuite il partit pour retourner dans sa demeure.





chapitre précédent : 30   |   chapitre suivant : 32




index