A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Evangelu secondu san Lucca - 12 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse


voir le manuscrit



Evangelu secondu san Lucca
capìtulu 12
Évangile selon saint Luc
chapitre 12

Ghjesù insegna à i so discìpuli d’esse senza timore in lu mondu
1
In lu frattempu, a ghjente essèndusi accolta à millàie, à u puntu di calcicassi, Ghjesù si messe à dì à i so discìpuli : Anzituttu guardàtevi da u lèvitu di i Farisei, chì ghjè l’ipucrisia.

Jésus enseigne à ses disciples d’être sans crainte dans le monde
1
Sur ces entrefaites, les gens s’étant rassemblés par milliers, au point de se fouler les uns les autres, Jésus se mit à dire à ses disciples : Avant tout, gardez-vous du levain des Pharisiens, qui est l’hypocrisie.
2
Ùn ci hè nunda di piattu chì ùn devi esse scupartu, nè di sicretu chì ùn devi esse cunnisciutu.
2
Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.
3
Ghjè per quessa chì tuttu ciò chì vo avarete dettu in la bughjura sarà intesu in lu lume, è ciò chì vo avarete dettu à l’arechja in le càmmare sarà pridicatu nantu à i tetti.
3
C’est pourquoi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous aurez dit à l’oreille dans les chambres sera prêché sur les toits.
4
Vi dicu, à voi chì site i mio amici : Ùn àbbiate timore di quelli chì tòmbanu u corpu è chì, dopu à quessa, ùn ponu fà nunda di più.
4
Je vous dis, à vous qui êtes mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus.
5
Vi mustraraghju à quale vo duvite teme. Timite quellu chì, dopu ad avè tombu, hà u putere di ghjittà in lu focu di a geenna ; iè, a vi dicu, ghjè ellu chì vo duvite teme.
5
Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne ; oui, je vous le dis, c’est lui que vous devez craindre.
6
Ùn si vèndenu cinque pàsseri per dui soldi ? Eppuru, mancunu hè sminticatu voltu à Diu.
6
Ne vend-on pas cinq passereaux pour deux sous ? Cependant, aucun d’eux n’est oublié devant Dieu.
7
È ancu i capelli di u vostru capu sò tutti conti. Ùn àbbiate dunque timenza : valite più ca parechji pàsseri.
7
Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux.
8
A vi dicu, chiunque mi ricunnisciarà davanti à l’omi, u Figliolu di l’omu u ricunnisciarà davanti à l’ànghjuli di Diu ;
8
Je vous le dis, quiconque me confessera devant les hommes, le Fils de l’homme le confessera aussi devant les anges de Dieu ;
9
ma quellu chì mi rinnigarà davanti à l’omi, sarà rinnigatu davanti à l’ànghjuli di Diu.
9
mais celui qui me reniera devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu.
10
È chiunque parlarà contru à u Figliolu di l’omu, li sarà pardunatu, ma à quellu chì ghjastimarà contru à u Spìritu Santu, ùn li sarà micca pardunatu.
10
Et quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui blasphémera contre le Saint-Esprit il ne sera point pardonné.
11
Quand’è vo sarete cundotti davanti à e sinagoghe, i magistrati è l’auturità, ùn v’inquiitate pè a manera di difèndevi, nè di ciò chì vo diciarete ;
11
Quand on vous mènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz ;
12
chì u Spìritu Santu v’insignarà, à u mumentu precisu, ciò ch’ellu ci vularà à dì.
12
car le Saint-Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faudra dire.

u riccu insinsatu
13
Da mezu à a ghjente, qualchisia disse à Ghjesù : Maestru, dì à u mo fratellu di sparte cun mè a nostra làscita.

le riche insensé
13
Quelqu’un dit à Jésus, du milieu de la foule : Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage.
14
Ghjesù li rispose : Ò omu, quale hè chì m’hà stabilitu per esse u vostru ghjùdice, o per fà i vostri spartimenti ?
14
Jésus lui répondit : Ô homme, qui m’a établi pour être votre juge, ou pour faire vos partages ?
15
Eppo disse à tutti : Guardàtevi cun primura d’ogni avarìzia ; chì a vita d’un omu ùn dipende di u so bè, ancu s’ellu fussi in la bundanza.
15
Puis il leur dit : Gardez-vous avec soin de toute avarice ; car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance.
16
È li disse sta paràbula : E terre d’un omu riccu avìanu resu assai.
16
Et il leur dit cette parabole : Les terres d’un homme riche avaient beaucoup rapporté.
17
In sè stessu ragiunava, dicendu : Chì faraghju ? perchì locu ùn ne aghju per allucà a mio racolta.
17
Et il raisonnait en lui-même, disant : Que ferai-je ? car je n’ai pas de place pour serrer ma récolte.
18
Eccu, disse, ciò ch’e faraghju : lamparaghju i mo granaghji, ne faraghju d’altri più grandi, ci ammansaraghju tutta a mo racolta è tutti i mio bè ;
18
Voici, dit-il, ce que je ferai : j’abattrai mes greniers, j’en bâtirai de plus grands, j’y amasserai toute ma récolte et tous mes biens ;
19
è diciaraghju à a mio ànima : Ànima mèia, hai parechja roba in riserva per parechji anni ; ripòsati, manghja, bei, è campa in aligria.
19
et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années ; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi.
20
Ma Diu li disse : Insinsatu chì tù sì ! Stanotte stessa a to ànima ti sarà richesta ; è ciò chì tù hai preparatu per quale sarà ?
20
Mais Dieu lui dit : Insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ?
21
È cusì hè listessa per quellu chì accozza i tesori per ellu, è chì ùn hè micca riccu per Diu.
21
Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche pour Dieu.

l’inquiitùdini, i veri tesori
22
Ghjesù disse dopu à i so discìpuli : Ghjè per quessa ch’e vi dicu : Ùn v’inquiitate pè a vostra vita di ciò chì vo manghjarete, nè pè u vostru corpu di ciò chì vi vistarà.

les inquiétudes, les vrais trésors
22
Jésus dit ensuite à ses disciples : C’est pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus.
23
A vita hè più ca u manghjà, è u corpu più ca u vistimentu.
23
La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement.
24
Cunsiderate i corbi : nè sumènanu, nè racòglienu, ùn hanu nè cantina nè granaghju ; è Diu i nutrisce. Or quantu ùn valete più ca l’acelli !
24
Considérez les corbeaux : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’ont ni cellier ni grenier ; et Dieu les nourrit. Combien ne valez-vous pas plus que les oiseaux !
25
Quale hè di voi quellu chì pò, cù a so inquiitùdine, aumintà d’un bràcciu a durata di a so vita ?
25
Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?
26
S’ì dunque vo ùn pudete fà mancu a mìnima cosa, perchè vo v’inquiitate pè u restu ?
26
Si donc vous ne pouvez pas même la moindre chose, pourquoi vous inquiétez-vous du reste ?
27
Osservate cum’elli crèscenu i gigli : nè travàglianu nè fìlanu ; eppuru èiu vi dicu chì mancu Salamone, in tutta a so glòria, hè statu vistutu cum’è unu d’elli.
27
Considérez comment croissent les lys : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux.
28
S’ì Diu veste cusì l’arba chì si trova oghje in li campi è chì dumane sarà brusgiata, à quantu più forte ragione vi vistarà, ghjente di poca fede ?
28
Si Dieu revêt ainsi l’herbe qui est aujourd’hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi ?
29
È voi, ùn vi preoccupate di ciò chì vo manghjarete nè di ciò chì vo biarete, è ùn v’inquiitate.
29
Et vous, ne cherchez pas ce que vous mangerez et ce que vous boirez, et ne soyez pas inquiets.
30
Perchì tutte sse cose sò i pagani di u mondu chì e cèrcanu. U vostru Babbu sà chì vo n’avete bisognu.
30
Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin.
31
Circate anzituttu u regnu di Diu ; è tutte sse cose vi saranu date in soprappiù.
31
Cherchez plutôt le royaume de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.
32
Ùn àbbia paura, ò bandigliola ; chì u vostru Babbu hà sceltu di davvi u regnu.
32
Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume.
33
Vindite ciò chì vo avete è dàtelu in limòsine. Fàtevi borse chì ùn frùstanu, un tesoru senza fine in lu celu, duva u latru ùn s’avvicina è a tignola ùn distrughje.
33
Vendez ce que vous possédez, et donnez-le en aumônes. Faites-vous des bourses qui ne s’usent point, un trésor inépuisable dans les cieux, où le voleur n’approche point, et où la teigne ne détruit point.
34
Chì duv’ellu hè u vostru tesoru, culà sarà ancu u vostru core.
34
Car là où est votre trésor, là aussi sera votre cœur.

l’attinzione
35
Chì e vostre reni sìanu cinte è e vostre lumere accese.

la vigilance
35
Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées.
36
È voi, sìate sìmuli à omi chì aspèttanu chì u so maestru torni da e nozze, affine d’àpreli appena ch’ellu ghjunghjarà è pichjarà.
36
Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent que leur maître revienne des noces, afin de lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera.
37
Beati ssi servitori chì u patrone, à a so vinuta, truvarà vighjendu. Vi dicu in verità, si cignarà, i farà mette à tavulinu, è s’avvicinarà pè sèrveli.
37
Heureux ces serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table, et s’approchera pour les servir.
38
Ch’ellu ghjunghi à a seconda o à a terza veghja, beati ssi servitori, s’ellu i trova vighjendu !
38
Qu’il arrive à la deuxième ou à la troisième veille, heureux ces serviteurs, s’il les trouve veillant !
39
Sàppiatela bè, s’ì u patron di casa sapissi à chì ora u latru deve ghjunghje, vighjaria è ùn lasciaria micca viulà u so dumicìliu.
39
Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.
40
Ancu voi, tinìtevi pronti, chì u Figliolu di l’omu ghjunghjarà à l’ora chì vo ùn ci pinsarete micca.
40
Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.
41
Petru li disse : Signore, hè per noi, o per tutti chì tù dici ssa paràbula ?
41
Pierre lui dit : Seigneur, est-ce à nous, ou à tous, que tu adresses cette parabole ?
42
È u Signore rispose : Quale hè dunque l’ecònumu fidu è prudente chì u maestru stabiliscerà nantu à a so ghjente, per dalli da manghjà à l’ora cunvinèvule ?
42
Et le Seigneur dit : Quel est donc l’économe fidèle et prudent que le maître établira sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable ?
43
Beatu ssu servu, chì u so maestru, à u so arrivu, truvarà fendu cusì.
43
Heureux ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi !
44
A vi dicu in verità, u stabiliscerà nantu à tutti i so bè.
44
Je vous le dis en vérité, il l’établira sur tous ses biens.
45
Ma s’ì u servu dice in sè stessu : U mio maestru trica à vene ; s’ellu si mette à minà servi è serve, à manghjà, à bèie è ad imbriacassi,
45
Mais, si ce serviteur dit en lui-même : Mon maître tarde à venir ; s’il se met à battre les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer,
46
u patrone di ssu servu ghjunghjarà u ghjornu ch’ellu ùn ci s’aspetta è à l’ora ch’ellu ùn cunnosce, u mittarà in pezzi, è li darà a so parte cun l’infidi.
46
le maître de ce serviteur viendra le jour où il ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il le mettra en pièces, et lui donnera sa part avec les infidèles.
47
U servitore chì, avendu cunnisciutu a vulintà di u so maestru, ùn hà preparatu nunda è ùn hà fattu secondu a so vulintà, pigliarà i colpi à l’ingrossu.
47
Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups.
48
Ma quellu chì, ùn avèndula micca cunnisciuta, hà fattu cose degne di casticu, pigliarà pochi colpi. Sarà dumandatu assai à quale ellu s’hè datu assai, è si sarà più esigente cun quellu chì hà ricivutu di più.
48
Mais celui qui, ne l’ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. On demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l’on a beaucoup confié.
49
Sò vinutu per ghjittà un focu nantu à a terra, è chì aghju à chere, s’ellu hè digià accesu ?
49
Je suis venu jeter un feu sur la terre, et qu’ai je à désirer, s’il est déjà allumé ?
50
Ci hè un battèsimu fattu per mè, è quant’ellu mi trica ch’ellu sia ghjuntu à cumpiimentu !
50
Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu’il soit accompli !
51
Pinsate ch’e sia vinutu nantu à a terra à purtà a pace ? Innò, vi dicu, ma a divisione.
51
Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre ? Non, vous dis-je, mais la division.
52
Perchì oramai cinque in una casa saranu divisi, trè contru à dui, è dui contru à trè ;
52
Car désormais cinq dans une maison seront divisés, trois contre deux, et deux contre trois ;
53
u babbu contru à u figliolu è u figliolu contru à u babbu, a mamma contru à a figliola è a figliola contru à a mamma, a sòcera contru à a nora è a nora contru à a sòcera.
53
le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère.
54
Disse dinò à a ghjente ammansata : Quand’è vo vidite un nìulu chì si alza à punente, dite sùbitu : Hà da piove. È cusì accade.
54
Il dit encore aux foules : Quand vous voyez un nuage se lever à l’occident, vous dites aussitôt : La pluie vient. Et il arrive ainsi.
55
È quand’è vo sintite suffià u ventu da u meziornu, dite : Hà da fà u caldu. È cusì accade.
55
Et quand vous voyez souffler le vent du midi, vous dites : Il fera chaud. Et cela arrive.
56
Ipòcriti ! Sapete discirnà l’aspettu di a terra è di u celu ; cumu hè chì vo ùn sapete discirnà stu tempu quì ?
56
Hypocrites ! vous savez discerner l’aspect de la terre et du ciel ; comment ne discernez-vous pas ce temps-ci ?
57
È perchè vo ùn discirnate da per voi ciò chì hè ghjustu ?
57
Et pourquoi ne discernez-vous pas de vous-mêmes ce qui est juste ?
58
Quand’è tù vai cù u to aversàriu davanti à u magistratu, cerca per istrada d’accuncià l’affare, di paura ch’ellu ùn ti trascinghi davanti à u ghjùdice, chì u ghjùdice ùn ti metti in manu à l’ufficiale di ghjustìzia, è chì questu quì ùn ti metti in prigiò.
58
Lorsque tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, tâche en chemin de te dégager de lui, de peur qu’il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre à l’officier de justice, et que celui-ci ne te mette en prison.
59
A ti dicu, ùn ne surtarè chì tù ùn àbbia pacatu finu à l’ùltima baiocca.
59
Je te le dis, tu ne sortiras pas de là que tu n’aies payé jusqu’à la dernière pite.





chapitre précédent : 11   |   chapitre suivant : 13




index