A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Evangelu secondu san Lucca - 20 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse


voir le manuscrit



Evangelu secondu san Lucca
capìtulu 20
Évangile selon saint Luc
chapitre 20

l’auturità di Ghjesù
1
Unu di quelli ghjorni chì Ghjesù insignava à u pòpulu in lu tèmpiu è ch’ellu annunziava a bona nova, i principali sacrificadori è i scribi, cun l’anziani, ghjùnsenu,

l’autorité de Jésus
1
Un de ces jours-là, comme Jésus enseignait le peuple dans le temple et qu’il annonçait la bonne nouvelle, les principaux sacrificateurs et les scribes, avec les anciens, survinrent,
2
è li dìssenu : Dicci ghjà, per mezu di chì auturità faci sse cose, o quale hè chì t’hà datu ss’auturità ?
2
et lui dirent : Dis-nous, par quelle autorité fais-tu ces choses, ou qui est celui qui t’a donné cette autorité ?
3
Li rispose : Vi punaraghju anch’èiu una quistione.
3
Il leur répondit : Je vous adresserai aussi une question.
4
Dìtemi ghjà, u battèsimu di Ghjuvanni vinia da u celu, o da l’omi ?
4
Dites-moi, le baptême de Jean venait-il du ciel, ou des hommes ?
5
Ma ragiunonu cusì intra di elli : S’è no rispundimu : Da u celu, diciarà : Perchè vo ùn avete cridutu in ellu ?
5
Mais ils raisonnèrent ainsi entre eux : Si nous répondons : Du ciel, il dira : Pourquoi n’avez-vous pas cru en lui ?
6
È s’è no rispundimu : Da l’omi, tuttu u pòpulu ci pigliarà à panculate chì ghjè cunvintu chì Ghjuvanni era un prufeta.
6
Et si nous répondons : Des hommes, tout le peuple nous lapidera, car il est persuadé que Jean était un prophète.
7
Allora rispòsenu ch’elli ùn sapìanu da duv’ellu vinia.
7
Alors ils répondirent qu’ils ne savaient d’où il venait.
8
È Ghjesù li disse : Nemmenu èiu, vi diciaraghju per mezu di chì auturità fàcciu sse cose.
8
Et Jésus leur dit : Moi non plus, je ne vous dirai pas par quelle autorité je fais ces choses.

paràbula di i vignaghjoli
9
Si messe dopu à dì à u pòpulu sta paràbula : Un omu piantò una vigna, a dete à faccenda à vignaghjoli, è si n’andò per un bellu pezzu.

parabole des vignerons
9
Il se mit ensuite à dire au peuple cette parabole : Un homme planta une vigne, l’afferma à des vignerons, et quitta pour longtemps le pays.
10
In tempu di vindèmia, mandò un servitore à i vignaghjoli, perch’elli li dàssinu una parte di u pruduttu di a vigna. I vignaghjoli li minonu, è u rinvionu scòzzulu.
10
Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour qu’ils lui donnent une part du produit de la vigne. Les vignerons le battirent, et le renvoyèrent à vide.
11
Mandò dinò un altru servitore ; u tichjonu di colpi, l’inghjulionu, è u fècenu turnà à viotu.
11
Il envoya encore un autre serviteur ; ils le battirent, l’outragèrent, et le renvoyèrent à vide.
12
Ne mandò un terzu ; u ferinu, è u scaccionu.
12
Il en envoya encore un troisième ; ils le blessèrent, et le chassèrent.
13
U patrone di a vigna disse : Chì faraghju ? Mandaraghju u mo figliolu benamatu ; forse u rispittaranu.
13
Le maître de la vigne dit : Que ferai-je ? J’enverrai mon fils bien-aimé ; peut-être auront-ils pour lui du respect.
14
Ma, quandu i vignaghjoli u vìdenu, ragiunonu trà di elli, è dìssenu : Eccu l’erede ; tumbèmulu, affinchì a làscita sia a nostra.
14
Mais, quand les vignerons le virent, ils raisonnèrent entre eux, et dirent : Voici l’héritier ; tuons-le, afin que l’héritage soit à nous.
15
È u scaccionu da a vigna, è u tumbonu. Avà, chì li farà u patrone di a vigna ?
15
Et ils le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent. Maintenant, que leur fera le maître de la vigne ?
16
Vinarà, farà perisce ssi vignaghjoli, è darà a vigna à d’altri. Quand’elli èbbenu intesu quessa, dìssenu : Diu ci ne salvi !
16
Il viendra, fera périr ces vignerons, et il donnera la vigne à d’autres. Lorsqu’ils eurent entendu cela, ils dirent : À Dieu ne plaise !
17
Ma, lampendu i sguardi nantu ad elli, Ghjesù disse : Chì significatu hà dunque ciò chì hè scrittu : A petra ch’elli hanu riittatu quelli chì custruìanu ghjè divintata a petra maestra di a quadrera ?
17
Mais, jetant les regards sur eux, Jésus dit : Que signifie donc ce qui est écrit : La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l’angle ?
18
Chiunque cascarà nantu à ssa petra ci si spizzarà, è quellu nantu à u quale ella cascarà sarà sfracicatu.
18
Quiconque tombera sur cette pierre s’y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé.
19
I principali sacrificadori è i scribi circonu à l’istante di mètteli e mani addossu, ma èbbenu a paura di u pòpulu. Avìanu capitu chì ssa paràbula, Ghjesù l’avia detta per elli.
19
Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchèrent à mettre la main sur lui à l’heure même, mais ils craignirent le peuple. Ils avaient compris que c’était pour eux que Jésus avait dit cette parabole.

u tributu à Cèsare
20
Si mèssenu ad osservallu, è li mandonu ghjente chì facìanu i ghjusti, per tèndeli tràppule è piglià à u volu qualchì parolla sòia, affine di fallu cumparì davanti à u magistratu è à l’auturità di u guvernatore.

l’impôt à César
20
Ils se mirent à observer Jésus ; et ils envoyèrent des gens qui feignaient d’être justes, pour lui tendre des pièges et saisir de lui quelque parole, afin de le livrer au magistrat et à l’autorité du gouverneur.
21
Li fècenu sta dumanda : Maestru, sapemu chì tù parli è insegni cun rettitùdine, è chì tù ùn guardi à l’apparenza, ma chì tù insegni a via di Diu secondu a verità.
21
Ces gens lui posèrent cette question : Maître, nous savons que tu parles et enseignes droitement, et que tu ne regardes pas à l’apparence, mais que tu enseignes la voie de Dieu selon la vérité.
22
Dicci ghjà, ci hè permessu o nò di pacà u tributu à Cèsare ?
22
Nous est-il permis, ou non, de payer le tribut à César ?
23
Ghjesù, videndu a so furbaria, li rispose : Mustràtemi ghjà un denaru.
23
Jésus, apercevant leur ruse, leur répondit : Montrez-moi un denier.
24
Dìtemi di quale ellu porta l’effigia è l’iscrizzione. Di Cèsare, rispòsenu.
24
De qui porte-t-il l’effigie et l’inscription ? De César, répondirent-ils.
25
Allora li disse : Rindite dunque à Cèsare ciò chì ghjè à Cèsare, è à Diu ciò chì ghjè à Diu.
25
Alors il leur dit : Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.
26
Ùn pòbbenu ripiglià nunda in sse parolle davanti à u pòpulu ; ma, stupiti di a so risposta, stètenu zitti.
26
Ils ne purent rien reprendre dans ses paroles devant le peuple ; mais, étonnés de sa réponse, ils gardèrent le silence.

i Sadduceani è a risurrezzione
27
Qualchidunu di i Sadduceani, chì pretendenu ch’ellu ùn ci hè risurrezzione, s’avvicinonu, è fècenu à Ghjesù sta dumanda :

les Sadducéens et la résurrection
27
Quelques-uns des Sadducéens, qui disent qu’il n’y a point de résurrection, s’approchèrent, et posèrent à Jésus cette question :
28
Maestru, eccu ciò chì Mosè ci hà priscrittu : S’ì u fratellu di qualchissia more, lascendu una mòglia senza figlioli, u so fratellu spusarà a donna, è suscitarà una pusterità à u so fratellu.
28
Maître, voici ce que Moïse nous a prescrit : Si le frère de quelqu’un meurt, ayant une femme sans avoir d’enfants, son frère épousera la femme, et suscitera une postérité à son frère.
29
Orbè, ci era sette fratelli. U primu si maritò, è morse senza figlioli.
29
Or, il y avait sept frères. Le premier se maria, et mourut sans enfants.
30
U secondu è u terzu spusonu a vèduva ;
30
Le second et le troisième épousèrent la veuve ;
31
è fù cusì pè i sette chì mòrsenu senza lascià figlioli.
31
il en fut de même des sept, qui moururent sans laisser d’enfants.
32
Infine, a donna morse anch’ella.
32
Enfin, la femme mourut aussi.
33
À a risurrezzione, di u quale trà di elli, ella sarà a mòglia ? Perchì i sette l’hanu avuta per mòglia.
33
À la résurrection, duquel d’entre eux sera-t-elle donc la femme ? Car les sept l’ont eue pour femme.
34
Ghjesù li rispose : I figlioli di stu sèculu pìglianu mòglie è mariti ;
34
Jésus leur répondit : Les enfants de ce siècle prennent des femmes et des maris ;
35
ma quelli chì saranu trovi degni d’avè parte à u sèculu da vene è à a risurrezzione di i morti ùn pigliaranu nè mòglie nè mariti.
35
mais ceux qui seront trouvés dignes d’avoir part au siècle à venir et à la résurrection des morts ne prendront ni femmes ni maris.
36
Perchì ùn pudaranu più more, chì saranu sìmuli à l’ànghjuli, è ch’elli saranu figlioli di Diu, essendu figlioli di a risurrezzione.
36
Car ils ne pourront plus mourir, parce qu’ils seront semblables aux anges, et qu’ils seront fils de Dieu, étant fils de la résurrection.
37
Ch’elli risuscitèghjanu i morti, ghjè ciò ch’ellu hà fattu cunnosce Mosè quandu, riguardu à u cispùgliu infucatu, chjama u Signore u Diu d’Abràhamu, u Diu d’Isaccu, è u Diu di Ghjacobbu.
37
Que les morts ressuscitent, c’est ce que Moïse a fait connaître quand, à propos du buisson, il appelle le Seigneur le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, et le Dieu de Jacob.
38
Oravale, Diu ùn hè micca Diu di i morti, ma di i vivi ; chì per ellu tutti sò vivi.
38
Or, Dieu n’est pas Dieu des morts, mais des vivants ; car pour lui tous sont vivants.
39
Qualcuni di i scribi, pigliendu a parolla, dìssenu : Maestru, hai parlatu bè.
39
Quelques-uns des scribes, prenant la parole, dirent : Maître, tu as bien parlé.
40
È ùn la li pruvàvanu più à quistiunallu in nisuna manera.
40
Et ils n’osaient plus lui faire aucune question.

u Cristu hè u figliolu di Davìdiu ?
41
Ghjesù li disse : Cumu si pò dì chì u Cristu hè figliolu di Davìdiu ?

le Christ est-il le fils de David ?
41
Jésus leur dit : Comment dit-on que le Christ est fils de David ?
42
Davìdiu stessu dice in lu libru di i Salmi : U Signore hà dettu à u mio Signore : Posa à a mo diritta,
42
David lui-même dit dans le livre des Psaumes : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite,
43
finu à ch’e fàccia di i to nimici u to ponipede.
43
jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.
44
Ordunque Davìdiu u chjama Signore ; cumu pò esse u so figliolu ?
44
David donc l’appelle Seigneur ; comment est-il son fils ?

rimpròvari à i scribi
45
Mentre chì tuttu u pòpulu u stava à sente, disse à i so discìpuli :

reproches aux scribes
45
Tandis que tout le peuple l’écoutait, il dit à ses disciples :
46
Guardàtevi da i scribi, chì àmanu à passighjàssila in vistiti longhi, è ad esse salutati in le piazze pùbliche ; chì cèrcanu i primi pusatoghji in le sinagoghe, è e prime piazze in li fistini ;
46
Gardez-vous des scribes, qui aiment à se promener en robes longues, et à être salués dans les places publiques ; qui recherchent les premiers sièges dans les synagogues, et les premières places dans les festins ;
47
chì si mànghjanu e case di e vèduve, è fàcenu per l’apparenza longhe prichere. Saranu ghjudicati più siveramente.
47
qui dévorent les maisons des veuves, et qui font pour l’apparence de longues prières. Ils seront jugés plus sévèrement.





chapitre précédent : 19   |   chapitre suivant : 21




index