A Bìbbia corsa

Gènesi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50

Pruvèrbii
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31

Ecclesiasta
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12

Salmi
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124 - 125 - 126 - 127 - 128 - 129 - 130 - 131 - 132 - 133 - 134 - 135 - 136 - 137 - 138 - 139 - 140 - 141 - 142 - 143 - 144 - 145 - 146 - 147 - 148 - 149 - 150

Evangelu secondu san Lucca
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24

Atti di l’Apòstuli
1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28

prima epìstula di san Ghjuvanni
1 - 2 - 3 - 4 - 5


  ou faire une recherche par mot corse :   ou par mot français :  
Evangelu secondu san Lucca - 8 - A Bìbbia corsa - Traduction de la Bible en corse


voir le manuscrit



Evangelu secondu san Lucca
capìtulu 8
Évangile selon saint Luc
chapitre 8

quelli chì sequitàvanu à Ghjesù
1
Dopu, Ghjesù andava da una cità à l’altra è da un paese à l’altru, pridichendu è annunziendu a bona nova di u regnu di Diu. I dòdeci èranu cun ellu,

ceux qui suivaient Jésus
1
Ensuite, Jésus allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu. Les douze étaient avec lui,
2
è ancu unepoche di donne chì èranu state guarite di spìriti maligni è di malatie : Maria, detta di Màddala, chì l’èranu stati cacciati sette dimònii,
2
et quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits malins et de maladies : Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons,
3
Ghjuvanna, mòglia di Cuza, intindente d’Erodu, Susanna, è parechje altre, chì l’assistìanu cù i so bè.
3
Jeanne, femme de Chuza, intendant d’Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l’assistaient de leurs biens.

paràbula di u suminadore
4
Un affullanza maiò si riunì, è ghjente vinuta da diverse cità li s’accustò. Disse sta paràbula :

parabole du semeur
4
Une grande foule s’étant assemblée, et des gens étant venus de diverses villes auprès de lui, il dit cette parabole :
5
Un suminadore iscì per suminà. Cum’ellu suminava, una parte di a sumente cascò longu u stradellu : fù calcicata sottu à i pedi, è l’acelli di u celu a si manghjonu.
5
Un semeur sortit pour semer sa semence. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : elle fut foulée aux pieds, et les oiseaux du ciel la mangèrent.
6
Un altra parte cascò nantu à u scògliu : quand’ella fù crisciuta, siccò, perch’ella ùn avia umidità.
6
Une autre partie tomba sur le roc : quand elle fut levée, elle sécha, parce qu’elle n’avait point d’humidité.
7
Un altra parte cascò à mezu à i tanghi : i tanghi criscinu cun ella, è a sbuffulonu.
7
Une autre partie tomba au milieu des épines : les épines crûrent avec elle, et l’étouffèrent.
8
Un antra parte cascò in la terra bona : quand’ella fù livata, dete u fruttu centu volte di più. Dopu ad avè parlatu cusì, Ghjesù disse ad alta voce : Chì quellu chì hà l’arechje per sente ch’ellu senti.
8
Une autre partie tomba dans la bonne terre : quand elle fut levée, elle donna du fruit au centuple. Après avoir ainsi parlé, Jésus dit à haute voix : Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.
9
I so discìpuli li dumandonu ciò ch’ella vulia dì ssa paràbula.
9
Ses disciples lui demandèrent ce que signifiait cette parabole.
10
Ellu rispose : À voi hè stata cuncessa di cunnosce i misteri di u regnu di Diu ; ma à l’altri, li sò detti in paràbule, affinchì videndu ùn vèchinu micca, è sintendu ùn pòssanu capì.
10
Il répondit : Il vous a été donné de connaître les mystères du royaume de Dieu ; mais pour les autres, cela leur est dit en paraboles, afin qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils ne comprennent point.
11
Eccu ciò ch’ella vole dì ssa paràbula : A sumente hè a parolla di Diu.
11
Voici ce que signifie cette parabole : La semence, c’est la parole de Dieu.
12
Quelli chì sò longu u stradellu, sò quelli chì sèntenu ; eppo vene u diàvule, è li càccia da u core a parolla, per paura ch’elli crèdinu è sìanu salvi.
12
Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux qui entendent ; puis le diable vient, et enlève de leur cœur la parole, de peur qu’ils ne croient et soient sauvés.
13
Quelli chì sò nantu à u scògliu, sò quelli chì, quand’elli sèntenu a parolla, a ricèvenu cun aligria ; ma ùn hanu ràdica, crèdenu per un tempu, eppo succòmbenu à u mumentu di a tentazione.
13
Ceux qui sont sur le roc, ce sont ceux qui, lorsqu’ils entendent la parole, la reçoivent avec joie ; mais ils n’ont point de racine, ils croient pour un temps, et ils succombent au moment de la tentation.
14
Ciò chì hè cascatu à mezu à e spine, sò quelli chì, avendu intesu a parolla, si ne vanu, è a làscianu sbuffulà da i pinseri, e ricchezze è i piacè di a vita, è ùn pòrtanu fruttu chì venghi à maturà.
14
Ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole, s’en vont, et la laissent étouffer par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité.
15
Ciò chì hè cascatu in la terra bona, sò quelli chì, avendu intesu a parolla incù un core onestu è bonu, a trattènenu, è pòrtanu fruttu cun parsiviranza.
15
Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon, la retiennent, et portent du fruit avec persévérance.

paràbula di a lumera
16
Nimu copre cù un vasu, o mette sottu à u lettu una lumera ch’ellu vene d’accende ; a mette à l’incuntràriu nantu à un candileru, affinchì quelli chì èntrenu vèchinu u lume.

parabole de la lampe
16
Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase, ou ne la met sous un lit ; mais il la met sur un chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière.
17
Perchì ùn ci hè nunda di piattu chì ùn devi esse scupartu, nunda di sicretu chì ùn devi esse cunnisciutu è palisatu.
17
Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être connu et mis au jour.
18
State dunque attenti à a vostra manera di stà à sente ; perchì sarà datu à quellu chì hà, ma à quellu chì ùn hà li sarà livatu ancu ciò ch’ellu crede d’avè.
18
Prenez donc garde à la manière dont vous écoutez ; car on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il croit avoir.

a mamma è i fratelli di Ghjesù
19
A mamma è i fratelli di Ghjesù ghjùnsenu à truvallu ; ma ùn pòbbenu avvicinassi d’ellu, per via di a ghjente.

la mère et les frères de Jésus
19
La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver ; mais ils ne purent l’aborder, à cause de la foule.
20
Li fù dettu : A to mamma è i to fratelli sò fora, è ti vòlenu vede.
20
On lui dit : Ta mère et tes frères sont dehors, et ils désirent te voir.
21
Ma ellu rispose : A mio mamma è i mio fratelli sò quelli chì stanu à sente a parolla di Diu, è chì a mèttenu in pràtica.
21
Mais il répondit : Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique.

timpesta calmata
22
Un ghjornu, Ghjesù cullò nantu à una barca cù i so discìpuli. Li disse : Andemu da l’altra parte di u lacu. È partinu.

tempête apaisée
22
Un jour, Jésus monta dans une barque avec ses disciples. Il leur dit : Passons de l’autre côté du lac. Et ils partirent.
23
Mentre ch’elli navicàvanu, Ghjesù s’addurmintò. Una timpesta si scatinò nantu à u lacu, a barca s’impiia d’acqua, è ghjèranu in perìculu.
23
Pendant qu’ils naviguaient, Jésus s’endormit. Un tourbillon fondit sur le lac, la barque se remplissait d’eau, et ils étaient en péril.
24
S’avvicinonu è u svighjonu, dicendu : Maestru, Maestru, simu in tràccia di perì ! Essèndusi svighjatu, minacciò u ventu e l’acqua, chì si calmonu, è a pace turnò.
24
Ils s’approchèrent et le réveillèrent, en disant : Maître, maître, nous périssons ! S’étant réveillé, il menaça le vent et les flots, qui s’apaisèrent, et le calme revint.
25
Eppo li disse : Duva hè a vostra fede ? Impauriti è sbiguttiti, si dìssenu l’uni à l’altri : Quale hè dunque questu quì, chì cumanda ancu à u ventu è à l’acqua chì u stanu à sente ?
25
Puis il leur dit : Où est votre foi ? Saisis de frayeur et d’étonnement, ils se dirent les uns aux autres : Quel est donc celuici, qui commande même au vent et à l’eau, et à qui ils obéissent ?

un indimuniatu guaritu
26
Accustonu in lu paese di i Girasiniani, chì ghjè in paru à a Galilea.

un démoniaque guéri
26
Ils abordèrent dans le pays des Géraséniens, qui est vis-à-vis de la Galilée.
27
Quandu Ghjesù fù sbarcatu, un omu di a cità, pussidutu da parechji dimònii, ghjunse à u so riscontru. Era un pezzu ch’ellu ùn purtava vistimenti, è stava di casa in li sipolcri.
27
Lorsque Jésus fut descendu à terre, il vint au-devant de lui un homme de la ville, qui était possédé de plusieurs démons. Depuis longtemps il ne portait point de vêtement, et avait sa demeure non dans une maison, mais dans les sépulcres.
28
Vistu ch’ellu ebbe à Ghjesù, ughjulò, si lampò à i so pedi, è disse à voce alta : Chì ci hè trà mè è tè, ò Ghjesù, Figliolu di u Diu Altìssimu ? Ti pricureghju, ùn mi turmintà.
28
Ayant vu Jésus, il poussa un cri, se jeta à ses pieds, et dit d’une voix forte : Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ? Je t’en supplie, ne me tourmente pas.
29
Perchì Ghjesù cumandava à u spiritàcciu d’esce da ss’omu ch’ellu duminava dapoi un pezzu ; era tinutu incatinatu è intravatu cù i farri à i pedi, ma rumpia i so liami, è ghjera trascinatu da u dimòniu in li deserti.
29
Car Jésus commandait à l’esprit impur de sortir de cet homme, dont il s’était emparé depuis longtemps ; on le gardait lié de chaînes et les fers aux pieds, mais il rompait les liens, et il était entraîné par le démon dans les déserts.
30
Ghjesù li dumandò : Cumu ti chjami ? Legione, rispose. Infatti parechji dimònii èranu intruti in ellu.
30
Jésus lui demanda : Quel est ton nom ? Légion, répondit-il. Car plusieurs démons étaient entrés en lui.
31
È pricàvanu à Ghjesù cun forza ch’ellu ùn avissi da ubligalli à lampassi in l’abissu.
31
Et ils priaient instamment Jésus de ne pas leur ordonner d’aller dans l’abîme.
32
Ma piuttostu ch’ellu i lasciassi entre in ssi purcelli chì pascìanu culà, in la muntagna. Ghjesù accittò.
32
Il y avait là, dans la montagne, un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. Et les démons supplièrent Jésus de leur permettre d’entrer dans ces pourceaux. Il le leur permit.
33
I dimònii iscinu da l’omu, intrinu in li porci, è a banda si pricipitò da e pèndite rìpide in lu lacu, è s’annicò.
33
Les démons sortirent de cet homme, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita des pentes escarpées dans le lac, et se noya.
34
I purcaghji, videndu ciò chì era accadutu, si caccionu à fughje, è spàrsenu a nutìzia in la cità è in le campagne.
34
Ceux qui les faisaient paître, voyant ce qui était arrivé, s’enfuirent, et répandirent la nouvelle dans la ville et dans les campagnes.
35
A ghjente vense à rèndesi contu. Ghjùnsenu vicinu à Ghjesù, è truvonu l’omu da qual’elli èranu isciuti i dimònii, à pusà à i so pedi, vistutu, è in lu so bon sensu ; fùbbenu pigliati da u spaventu.
35
Les gens allèrent voir ce qui était arrivé. Ils vinrent auprès de Jésus, et ils trouvèrent l’homme de qui étaient sortis les démons, assis à ses pieds, vêtu, et dans son bon sens ; et ils furent saisis de frayeur.
36
Quelli chì avìanu vistu cumu e cose èranu andate li cuntonu di chì manera l’indimuniatu era statu guaritu.
36
Ceux qui avaient vu ce qui s’était passé leur racontèrent comment le démoniaque avait été guéri.
37
Tutti l’abitanti di u paese di i Girasiniani dumandonu à Ghjesù d’andàssine, perchì ghjèranu intimuriti daveru. Ghjesù imbarcò, è si ne turnò.
37
Tous les habitants du pays des Géraséniens prièrent Jésus de s’éloigner d’eux, car ils étaient saisis d’une grande crainte. Jésus monta dans la barque, et s’en retourna.
38
L’omu da qual’elli èranu isciuti i dimònii li dumandava a permissione di suitallu. Ma Ghjesù u rinviò, dicendu :
38
L’homme de qui étaient sortis les démons lui demandait la permission de rester avec lui. Mais Jésus le renvoya, en disant :
39
Tòrnatine in la to casa, è conta tuttu ciò chì Diu t’hà fattu. Si ne vultò è publicò per tutta a cità tuttu ciò chì Ghjesù avia fattu per ellu.
39
Retourne dans ta maison, et raconte tout ce que Dieu t’a fait. Il s’en alla, et publia par toute la ville tout ce que Jésus avait fait pour lui.

risurrezzione di a figliola di Ghjàiru, guariscenza d’una donna malata dapoi dòdeci anni
40
À u so ritornu, Ghjesù fù accoltu da l’affullanza, chì tutti l’aspittàvanu.

résurrection de la fille de Jairus, guérison d’une femme malade depuis douze ans
40
À son retour, Jésus fut reçu par la foule, car tous l’attendaient.
41
Ed eccu, un omu chjamatu Ghjàiru, capu di a sinagoga ghjunse è si lampò à i so pedi, supplichèndulu ch’ellu vinissi in la so casa,
41
Et voici, il vint un homme, nommé Jaïrus, qui était chef de la synagogue. Il se jeta à ses pieds, et le supplia d’entrer dans sa maison,
42
perch’ellu avia una figliola sola, d’una duzina d’anni, chì si ne muria. Mentre ch’ellu ci andava, a ghjente u stringhjia da vicinu.
42
parce qu’il avait une fille unique d’environ douze ans qui se mourait. Pendant que Jésus y allait, il était pressé par la foule.
43
Or ci era una donna chì suffria d’una pèrdita di sangue dapoi dòdeci anni, è chì avia spesu tuttu u sòiu ind’è i duttori, senza chì mancunu a possa migliurà.
43
Or, il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu’aucun ait pu la guérir.
44
S’avvicinò per daretu, è tuccò l’orlu di u vistimentu di Ghjesù. À l’istante a pèrdita cissò.
44
Elle s’approcha parderrière, et toucha le bord du vêtement de Jésus. Au même instant la perte de sang s’arrêta.
45
È Ghjesù disse : Quale hè chì m’hà toccu ? Siccome tutti nigàvanu, Petru è quelli chì èranu cun ellu dìssenu : Maestru, a ghjente t’avvigne è ti stringhje, è tù dici : Quale hè chì m’hà toccu ?
45
Et Jésus dit : Qui m’a touché ? Comme tous s’en défendaient, Pierre et ceux qui étaient avec lui dirent : Maître, la foule t’entoure et te presse, et tu dis : Qui m’a touché ?
46
Ma Ghjesù rispose : Qualchidunu m’hà toccu, perchì mi sò avvistu chì una forza hè surtita da mè.
46
Mais Jésus répondit : Quelqu’un m’a touché, car j’ai connu qu’une force était sortie de moi.
47
A donna, vidèndusi scuparta, ghjunse, trimendu tutta, à lampassi à i so pedi, è disse davanti à tutti e ragiò di u so cumpurtamentu, è cum’ella era stata guarita di colpu.
47
La femme, se voyant découverte, vint toute tremblante se jeter à ses pieds, et déclara devant tout le peuple pourquoi elle l’avait touché, et comment elle avait été guérie à l’instant.
48
Ghjesù li disse : Figliola, a to fede t’hà salvu, vai in pace.
48
Jésus lui dit : Ma fille, ta foi t’a sauvée ; va en paix.
49
Cum’ellu era sempre in tràccia di parlà, ghjunse da duv’ellu stava u capu di a sinagoga unu chì disse : A to figliola hè morta ; ùn impurtunà più u Maestru.
49
Comme il parlait encore, survint de chez le chef de la synagogue quelqu’un disant : Ta fille est morte ; n’importune pas le maître.
50
Ma Ghjesù, avendu intesu, disse à u babbu : Ùn àbbia paura, credi solamente, è a to figliola sarà salva.
50
Mais Jésus, ayant entendu cela, dit au chef de la synagogue : Ne crains pas, crois seulement, et elle sera sauvée.
51
Quand’ellu fubbe ghjuntu in casa, ùn lasciò entre à nimu cun ellu, fora ca à Petru, à Ghjuvanni è à Ghjàcumu, è u babbu è a mamma di a zitella.
51
Lorsqu’il fut arrivé à la maison, il ne permit à personne d’entrer avec lui, si ce n’est à Pierre, à Jean et à Jacques, et au père et à la mère de l’enfant.
52
Tutti piinghjìanu è si lamintàvanu. Allora Ghjesù disse : Ùn piinghjite ; ùn hè micca morta, dorme.
52
Tous pleuraient et se lamentaient sur elle. Alors Jésus dit : Ne pleurez pas ; elle n’est pas morte, mais elle dort.
53
È si ne ridìanu, sapendu ch’ella era morta.
53
Et ils se moquaient de lui, sachant qu’elle était morte.
54
Ma a pigliò pè a manu, è disse à voce ribattuta : Arrìzzati, a mio zitella.
54
Mais il la saisit par la main, et dit d’une voix forte : Enfant, lève-toi.
55
U so spìritu turnò in ella, è à l’istante s’arrizzò ; è Ghjesù urdinò ch’ellu li si dassi da manghjà.
55
Et son esprit revint en elle, et à l’instant elle se leva ; et Jésus ordonna qu’on lui donnât à manger.
56
U babbu è a mamma di a giuvanotta fùbbenu maravigliati, ma li ricumandò d’ùn dì à nimu ciò chì era successu.
56
Les parents de la jeune fille furent dans l’étonnement, et il leur recommanda de ne dire à personne ce qui était arrivé.





chapitre précédent : 7   |   chapitre suivant : 9




index